Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
04 août 2019

Des vins du millésime 2016 de l' appellation Saint Julien au Week-End des Grands Crus (UGCB)

L'appellation montre encore un fois sa régularité et son homogénéité dans la qualité, avec un degré encore supérieur dans ce grand millésime 2016. Je rappelle ici les grandes lignes de mon billet du 5 avril 2017 évoquant la météorologie du millésime 2016 Après un hiver et un printemps pluvieux qui a vu le développement des maladies cryptogamiques, une courte fenêtre plus sèche et plus chaude début juin a favorisé une floraison tardive mais rapide et homogène ( un petit peu moins pour le Cabernet Sauvignon ). Dès le 20 juin... [Lire la suite]

09 juin 2019

Dîner autour de vins de la rive gauche de Bordeaux ( millésime 2000) et d'un Gewurztraminer V.T 2000 de Zind-Humbrecht

Nous avons décidé avec Joseph amateur et producteur de vin, en plus d'être hôtelier et restaurateur, de nous réunir mensuellement pour un repas/ dégustation autour d'un thème ou d'une région viticole choisie en commun. Chaque participant propose de faire goûter à l'aveugle aux autres dégustateurs une bouteille issue du thème choisi. Notre deuxième séance en petit comité se déroule au restaurant de Joseph " La Table de Margot " et nous dégustons des vins rouges de la rive gauche de Bordeaux du millésime 2000. Les deux premiers vins... [Lire la suite]
05 avril 2019

Bordeaux : Primeurs 2018 : l'appellation communale Saint Julien

L'appellation communale de Saint Julien fait partie de celles qui ont été les plus déficitaires en eau au début des vendanges. Les vins sont richement dotés avec des degrés assez élevés, des masses tanniques importantes, et des pH un peu plus haut que la normale. Les palettes aromatiques sont très expressives à tous les stades de la dégustation, et dominent très nettement la structure des vins. Les élevages sont bien proportionnés et ne marquent jamais les vins en bouche et en finale. Il faudra bien sûr revoir les vins après la mise... [Lire la suite]
13 avril 2018

Bordeaux Primeurs 2017 : des Vins de l'appellation Saint-Julien à l'UGC

                  Les vins qui nous ont été présentés sont de bonne à belle facture. Des fruits mûrs et frais, beaucoup d'arômes floraux, sans arômes végétaux (de type poivron), des corps élégants et bien formés, dans le contexte du millésime, pour les meilleurs vins. Les finales sont allongées, étirées, fraîches à très fraîches très aromatiques et persistantes. Nous pourrions parler en synthèse de vins d'allonge. Il n'en demeure pas moins que cette fraîcheur très présente est... [Lire la suite]
16 juin 2017

Saint Julien : Lagrange : millésime 2000 et Branaire Ducru : millésime 2001

Ma fille et mon gendre, en compagnie de mes deux petites filles, nous ont conviés, samedi dernier, à un dîner dans leur maison de la banlieue bordelaise. J'ai apporté pour associer aux mises en bouche (melon et jambon cru) et à l'entrée ( soufflé aux fromages) , une bouteille de Riesling Hertacker 2014 du Domaine Paul Ginglinger (Eguisheim), que je commenterai ultérieurement. Pour accompagner un aloyau à la plancha, ils avaient sorti de leur cave deux vins de la rive gauche mis en carafe deux heures avant la dégustation. Lagrange... [Lire la suite]
08 juin 2017

Des vins de l'appellation Saint Julien ( millésime 2014) au Week-end des Grands Crus à Bordeaux (UGC)

Les vins de l'appellation Saint Julien ont été dégustés en milieu d'après-midi, au moment où l'affluence était à son comble. Des stands rajoûtés cette année au milieu de la salle rendaient la circulation difficile, ainsi que leur approche. Il était très difficile de pouvoir régoûter une deuxième fois un vin qui n'avait pas paru complètement convaincant, ce fut le cas avec Langoa Barton 2014, que de ce fait je ne commente pas. Les vins ont été servis à une température convenable. Cette dégustation montre la belle réussite dans ce... [Lire la suite]

01 juin 2017

Saint Emilion : Troplong Mondot 2004, Hermitage : Vidal-Fleury 2001, et Saint Julien : Lagrange 2001

Pour accompagner une lamproie à la bordelaise vieillie en verrine, une pièce de boeuf grillée au barbecue, quelques fromages et une tarte aux myrtilles, nos hôtes nous servent en carafe et à l'aveugle les vins suivants. Troplong Mondot (saint Emilion) 2004 est une belle réussite dans le millésime : bien en chair, plein, assez sphérique, très fruité, long, avec des tannins en finale pas encore complètement fondus. Le lendemain, regoûté par notre hôte, le vin est parfaitement en place. Un temps plus long en carafe l'aurait rendu... [Lire la suite]
30 mai 2017

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2009, et Saint Julien : Lagrange 1998

Nous poursuivons ponctuellement des dégustations des vins de la rive droite de Bordeaux du millésime 2009, avec le commentaire d'un Larcis Ducasse de ce millésime. Le vin évolue lentement vers son plateau de maturité, avec les qualités qui le caractérisent (palette aromatique expressive, finesse du grain tannique, velouté de texture, densité et allonge). Cette bouteille montre un élevage, sans excès, mais pas complètement fondu, il faudra encore l'attendre près de cinq ans. Le millésime 1998 est un grand millésime en rive droite,... [Lire la suite]
07 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Julien

L'appellation Saint Julien nous offre une belle diversité des vins, avec des degrés différents d'interprétation selon le lieu et le terroir. Je ne reviendrai pas en détail sur les propriétés qui quittent l'UGC dans ces dégustations collectives, au fur et à mesure du temps. Si l'on se fie aux déclarations diverses et variées, je crois comprendre que les conditions de dégustations n'étaient pas jugées comme optimales. Je n'ai jamais trouvé d'aussi bonnes conditions de dégustation que celles proposées par la nouvelle équipe... [Lire la suite]
25 août 2016

Pessac-Léognan : Haut Bailly 2004 et Saint Julien : Lagrange 1996

Deux vins de Bordeaux sont commentés aujourd'hui. J'ai ouvert une bouteille de Haut Bailly 2004 mise en carafe une heure et demie avant la première dégustation, et regoûtée le lendemain. La dégustation précédente datait de plus d'un an et demi, le vin se présentait renfrogné, avec un élevage assez marqué. Nous n'avons pas remarqué d'évolution nettement positive lors de cette dernière dégustation. L'élevage n'est pas encore fondu, les tannins sont encore marqués dans une finale austère, et la palette aromatique est encore en partie... [Lire la suite]