Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
13 avril 2018

Bordeaux Primeurs 2017 : des Vins de l'appellation Saint-Julien à l'UGC

                  Les vins qui nous ont été présentés sont de bonne à belle facture. Des fruits mûrs et frais, beaucoup d'arômes floraux, sans arômes végétaux (de type poivron), des corps élégants et bien formés, dans le contexte du millésime, pour les meilleurs vins. Les finales sont allongées, étirées, fraîches à très fraîches très aromatiques et persistantes. Nous pourrions parler en synthèse de vins d'allonge. Il n'en demeure pas moins que cette fraîcheur très présente est... [Lire la suite]

15 janvier 2018

Champagne, Riesling, Saint Julien, et Givry pour un déjeuner familial

  La semaine de Noël est propice aux réceptions. Les enfants arrivent chez nous selon les possibilités qu'offre un emploi du temps bien chargé en raison des nombreuses visites et réjouissances familiales. Le plaisir de ces déjeuners des fêtes qui se prolongent pendant la trêve des confiseurs est d'imaginer que le temps s'étire. Nous avons donc pour habitude de recevoir notre fille aînée, son époux et les deux petites filles quelques jours après que le Père Noël a laissé les cadeaux qui leur sont... [Lire la suite]
08 juin 2017

Des vins de l'appellation Saint Julien ( millésime 2014) au Week-end des Grands Crus à Bordeaux (UGC)

Les vins de l'appellation Saint Julien ont été dégustés en milieu d'après-midi, au moment où l'affluence était à son comble. Des stands rajoûtés cette année au milieu de la salle rendaient la circulation difficile, ainsi que leur approche. Il était très difficile de pouvoir régoûter une deuxième fois un vin qui n'avait pas paru complètement convaincant, ce fut le cas avec Langoa Barton 2014, que de ce fait je ne commente pas. Les vins ont été servis à une température convenable. Cette dégustation montre la belle réussite dans ce... [Lire la suite]
07 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Julien

L'appellation Saint Julien nous offre une belle diversité des vins, avec des degrés différents d'interprétation selon le lieu et le terroir. Je ne reviendrai pas en détail sur les propriétés qui quittent l'UGC dans ces dégustations collectives, au fur et à mesure du temps. Si l'on se fie aux déclarations diverses et variées, je crois comprendre que les conditions de dégustations n'étaient pas jugées comme optimales. Je n'ai jamais trouvé d'aussi bonnes conditions de dégustation que celles proposées par la nouvelle équipe... [Lire la suite]
31 mars 2017

Saint Julien : Léoville Barton 2002, et Jean-Marc Burgaud : Morgon : cuvée James 2010

Pour accompagner un épaule d'agneau cuite en basse température, j'ai ouvert une bouteille de Léoville Barton 2002. le vin a été mis en carafe deux petites heures avant d'être servi, il s'est excellemment goûté et l'accord classique avec l'agneau a évidemment très bien fonctionné. Regoûté le lendemain, le vin nous a proposé une palette aromatique un peu plus complexe sans se départir des qualités de structure et de texture qu'il nous avait offert la veille. Il sera sur son plateau de maturité pour son vingtième anniversaire. Ayant... [Lire la suite]
09 mai 2016

Côte Rôtie: domaine Vernay : Blonde du Seigneur 2007 et Saint Julien : Léoville Barton 2002

Voici les commentaires des deux derniers , goûtés et bus lors des repas du soir de notre séjour dans le Jura. Le premier vin commenté dans le billet du jour m'a été proposé à l 'aveugle par notre ami Pascal. La bouteille de Côte Rôtie du Domaine Vernay : Blonde du Seigneur 2007 est très jeune, très peu évoluée, avec un fruit primaire, peu marquée par des arômes de poivre. Le vin évolue lentement dans son vieillissement sous verre, et n'a pas encore acquis les marqueurs caractéristiques de l'appellation notamment du point de... [Lire la suite]

07 avril 2016

Bordeaux : Primeurs 2015 : L'Appellation Saint Julien à l'UGC

Les propriétés de l'appellation ont bien géré la fin de cycle avec la semaine pluvieuse du 11 au 19 septembre. Les vins offrent un très beau style plus classique qu'opulent et très riche, ils sont plus frais, en dégustation, avec pour certains des tannins un peu plus sensibles qu'en rive droite ou à Pessac-Léognan, mais ils possèdent de magnifiques fruits mûrs et très aromatiques. Cette appellation reste très qualitative et homogène, même si quelques propriétés devancent le peloton et le tirent vers le haut. Les amateurs des vins de... [Lire la suite]
30 novembre 2015

De grandes bouteilles dégustées sur la période 2011 à 2015 inclus : première partie

  Lors de rencontres entre amateurs et professionnels, nous abordons assez souvent la question des grands vins que les uns et les autres ont pu déguster. Cette fin d'année plus calme en manifestations oenophiles avant les fêtes m ' a permis de me replonger dans mes notes de dégustation des cinq dernières années. J'ai pu faire le bilan des grandes bouteilles (je préfère cette notion à celle de grand vin) dégustées et bues pendant cette période. Plusieurs billets évoqueront ce sujet dans les jours à venir. J'ai choisi de ne... [Lire la suite]
25 août 2015

Repas avec Matthieu et Nicolas : Troplong Mondot, Léoville Barton, Lynch-Bages, Pontet Canet, Maydie...

Hormis deux vins, la suite des vins a été moins glorieuse. Selon les seuils de détectabilité, et lorsque l'on est dégustateur et rompu à cet exercice, on perçoit vite les vins défectueux, et le plaisir de les boire est vite remisé. Rares sont nos bouteilles qui présentent des défauts, mais il est une loi, celle des séries. Lire pour plus d'informations ICI Les vins ont été appréciés sur le plat de pigeon puis sur le fromage. Nous avons terminé avec un vin de liqueur, qui nous a semblé plus approprié pour le cheese-cake aux mûres... [Lire la suite]
23 juillet 2015

Un dimanche à Château Fleur de Roques : Léoville Barton 1978 et Sauternes : Château Charrier 1994 (fin)

La suite du repas est donc tout aussi gourmande et ajustée avec les vins qui sont offerts. Le Léoville Barton n'est pas de première jeunesse, il est donc apprécié sur un plateau de fromages peu affinés dans l'ensemble pour permettre que les palais y trouvent le plaisir d'un vin intégralement complexe en communion avec les mets. Parmi ces fromages, citons de la tomme de Brebis, absolument délicieuse. Le dessert se prend sur un bavarois au Grand Marnier aux oranges confites. Le Sauternes est délicatement vieilli et ne souffre... [Lire la suite]