Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
19 février 2018

Un dîner en rive droite de Bordeaux : des vins blancs : Champagne, Hermitage, Coteaux d'Aix, et Chardonnay bordelais

Notre traditionnel repas hivernal s'est tenu en relative intimité avec nos amis habitués des lieux mais aussi avec la présence de vignerons dont nous connaissons les vins. Ces rencontres sont toujours extraordinaires de sympathie, de passions et de discussions animées qui abordent tous les rivages de nos centres d'intérêt : économie, religion, vins, viticulture, politique.. Le vin est magnifiquement fédérateur, car tout porte à sourire, voire à rire des difficultés sociétales que nous soulevons. La table et la gastronomie est un art... [Lire la suite]

29 janvier 2018

Des vins français dans les trois couleurs dégustés à l'aveugle

André nous propose de participer samedi soir 20 janvier à un apéritif dînatoire chez lui. Nous sommes en petit comité (Isabelle, André et son fils, Yannick, un jeune oenologue, et moi). Plus que pour l'appréciation des mises en bouche, c'est avant tout une dégustation à l'aveugle de vins variés qui fait l'objet de cette réunion. Les vins sont donc goûtés pour eux-mêmes puis accompagnent les mets ( samossas de tofu et d'olives, gravelax de saumon, crème de cèpes, et tapenade d'olives noires). Je les commente dans leur ordre... [Lire la suite]
02 août 2017

Des vins de la Côte Rôtie, de l'Hermitage, et de Châteauneuf du Pape pour accompagner un lièvre à la royale

Vient donc le lièvre à la royale. Je le présente toujours en tranche et recouvert de la sauce faite avec la marinade et beaucoup de nos convives ont à peine terminé leur assiette qu'ils réclament une deuxième tranche. Sur le lièvre nous choisissons de mettre les deux Châteauneuf, et sur le fromage, nous mettons le fromage. Il s'agit de chèvre frais, tout droit égouttés venant d'une ferme qui les travaille excellemment bien. Pour accommoder le fromage, je propose sel, poivre de Java, huile d'olive du Gard - artisanale - et sauge à... [Lire la suite]
01 juin 2017

Saint Emilion : Troplong Mondot 2004, Hermitage : Vidal-Fleury 2001, et Saint Julien : Lagrange 2001

Pour accompagner une lamproie à la bordelaise vieillie en verrine, une pièce de boeuf grillée au barbecue, quelques fromages et une tarte aux myrtilles, nos hôtes nous servent en carafe et à l'aveugle les vins suivants. Troplong Mondot (saint Emilion) 2004 est une belle réussite dans le millésime : bien en chair, plein, assez sphérique, très fruité, long, avec des tannins en finale pas encore complètement fondus. Le lendemain, regoûté par notre hôte, le vin est parfaitement en place. Un temps plus long en carafe l'aurait rendu... [Lire la suite]
04 avril 2017

Saint Emilion : Grand Corbin Despagne 1998, Marc Sorrel : Hermitage 2007, et Albert Mann : Pinot Gris : Vendanges Tardives 2008

Les deux vins commentés ce jour ont été servis sur les deux plats de viande : le Saint Emilion sur le foie gras et l'Hermitage sur le pigeon. Nous sommes dans des accords plutôt classiques. Ils ont l'avantage de convenir à tous les palais et ne pas proposer des notes discordantes. Le chutney de myrtilles a réhaussé la viande du pigeon qui a juste été poêlée et qui par ce procédé a permis qu'il n'y ait pas forcément les notes giboyeuses trop exacerbées qu'on luil connaît. Avec les poires confites, c'est la VT de Mann que nous avons... [Lire la suite]
20 mars 2017

Sancerre : Vincent Pinard : Chêne Marchand 2013, et Guigal : Hermitage : blanc 2006

Invitation au débotté, bouteilles décidées la veille et menu en partie cuisiné maison. Les heures professionnelles dépassent amplement les temps de travail à cette époque de l'année et allier les plaisirs de la table et les réunions entre amis avec les obligations des emplois (comptabilité, vignes, conseils de classe, impose de savoir déléguer et de mesurer les moments de retrouvailles. Nos amis partagent bien ce point de vue, et sortir en pleine semaine pour un temps de table raisonnable convient assez. Je ne commenterai donc... [Lire la suite]

22 décembre 2016

Margaux : Château du Tertre 2000 et Hermitage : Vidal-Fleury 2001

Comme expliqué dans le billet précédent, ces deux vins ont été placés sur un Saint Nectaire et un Saint- Marcellin. Nous trouvons sur notre marché local cette belle spécialité du Dauphiné, appréciée affinée, jaunie et vieille d'un mois environ. Le goût reste très suave, confine aux saveurs de noisette et a la texture du beurre. Dans cette configuration, ce fromage reste un compagnon très plaisant pour les vins rouges de Bordeaux. Sur le dessert, nous avons apprécié le Saussignac qui était ouvert depuis 48 heures environ. Ce liquoreux... [Lire la suite]
21 octobre 2016

Hermitage : Marc Sorrel : blanc 2007 et Pauillac : Duhart-Milon 2002

Le deuxième dîner s'est déroulé autour des deux mets suivants : cuises de grenouilles sautées aux herbes de Provence relevées d'une pointe d'ail, et côtes d'agneau grillées, butternuts et champignons J'ai choisi d'accompagner le premier plat avec un Hermitage blanc 2007 de Marc Sorrel pour faire découvrir à nos amis une appellation qu'ils ne connaissaient que de nom ( en blanc). Le vin était en pleine forme, sans la grande puissance de la cuvée Les Rocoules, et l'accord a bien fonctionné avec les cuisses de grenouilles préparées... [Lire la suite]
21 juillet 2016

Hermitage : Marc Sorrel : millésime 2006 et Coursodon : Saint Joseph : l'Olivaie 2009

Nous avons profité d'un temps plus frais avant le retour des grandes chaleurs pour déguster des vins du Rhône nord. Les vins ont été goûtés en bouteille, épaulée une heure avant la première approche, puis redégustés le lendemain, après une conservation en cave fraîche. Les deux vins très bons la première fois se sont révélés être excellents le lendemain. La bouteille d' Hermitage 2006 de Marc Sorrel est d'une très belle jeunesse, sans caractère d'évolution. C'est un vin complet (aromatique, corsé et long) qui aura besoin d'un... [Lire la suite]
29 février 2016

Des vins de Loire, de Savoie, et de l'Hermitage pour un déjeuner à l' Hostellerie de Roques

Il se trouvait que le hasard du calendrier et de nos emplois du temps faisaient que Joseph et moi étions libres le samedi 20 et le dimanche 21 février. Nous avons convenus de déguster quelques vins ensemble, et Joseph me propose de le faire autour de deux déjeuners dans son restaurant du Château de Roques aux dates précitées. Nous avons décidé de goûter quatre vins à chaque repas, chacun faisant déguster à l'autre, à l'aveugle, un vin blanc et un vin rouge provenant de sa cave. Les vins du premier repas accompagnaient une terrine de... [Lire la suite]