Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
07 avril 2019

Bordeaux : Primeurs 2018 : l' appellation communale Pauillac

Le millésime 2018 a été favorable à l' appellation Pauillac pour élaborer de grands vins, avec parfois sur certaines propriétés des rendements limités par les attaques virulentes du mildiou au printemps et au tout début d'été. D'une façon générale l'ensemble des vins dégustés bénéficient de l'effet millésime. Cependant d'autres facteurs ont un impact sur le style et la qualité des vins produits : le type de vin choisi par le château, l'encépagement et la qualité du terroir. Si l'on regarde de près le parcellaire, l'encépagement de... [Lire la suite]

22 juin 2018

Pauillac : Duhart-Milon 2003 et 2004, et Saint Estèphe : Lilian Ladouys 2014

Quelques préparations culinaires à base d'agneau ces deux derniers mois nous ont permis de goûter deux millésimes différents (2003 et 2004) du Château Duhart-Milon (Pauillac). Deux millésimes de style opposé : 2003 est le millésime caniculaire avec dès le mois de juin de chaudes journées, et des chaleurs torrides pendant un été également sec jusqu'au 20 août, ponctué par des vendanges précoces. Le millésime 2004 a été marqué par un mois de juin beau et sec, un mois de juillet et un début du mois d'août plutôt clément avec des... [Lire la suite]
26 janvier 2017

Pauillac : Duhart Milon 2002 et Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Duhart-Milon 2002 commence à se bien goûter et approche de son plateau de maturité, La bouteille a été aérée une bonne heure en carafe, et a satisfait les invités. On retrouve bien la grande finesse de tannins des vins de la branche Rothschild du château Lafite. Dans trois ou quatre ans, les bouteilles pourront être ouvertes sans mise en carafe. Le premier millésime (2015) de La Fleur de Roques, petite propriété de quatre hectares à Puisseguin est une véritable réussite. Les vignes sont plantées sur la dalle de calcaire à astéries... [Lire la suite]
21 octobre 2016

Hermitage : Marc Sorrel : blanc 2007 et Pauillac : Duhart-Milon 2002

Le deuxième dîner s'est déroulé autour des deux mets suivants : cuises de grenouilles sautées aux herbes de Provence relevées d'une pointe d'ail, et côtes d'agneau grillées, butternuts et champignons J'ai choisi d'accompagner le premier plat avec un Hermitage blanc 2007 de Marc Sorrel pour faire découvrir à nos amis une appellation qu'ils ne connaissaient que de nom ( en blanc). Le vin était en pleine forme, sans la grande puissance de la cuvée Les Rocoules, et l'accord a bien fonctionné avec les cuisses de grenouilles préparées... [Lire la suite]
23 mars 2015

Pauillac : Duhart-Milon 2002 et Saint Emilion : Pavie Macquin 2002

Lors d'une visite chez mon fils en Corrèze, j'ai souhaité lui faire goûter Duhart-Milon 2002 en accompagnement d'un sauté d'agneau, un bon accord mets/vin classique. Cette bouteille mise en carafe une heure et demie avant la dégustation montre une évolution nette du vin avec des saveurs caractéristiques de l'appellation, que la bouteille précédente n'offrait que discrètement. Le fruit est de ce fait un peu moins intense, et le vin commence à entrer dans dans une phase de maturité qui apporte une complexité bienvenue. Nous verrons lors... [Lire la suite]
01 octobre 2014

Pauillac : Duhart-Milon 2004, et Haut-Médoc : Sociando-Mallet 2001

Nous continuons nos dégustations pour voir l’évolution des vins du millésime 2004, avec l’ouverture d’une bouteille de Duhart-Milon. Ce vin est représentatif du style des vignobles Lafite-Rothschild : tanins fins et élégants, construction allongée, soyeux de texture, et fruits mûrs mais frais. Il évolue lentement, et n’a pas encore un élevage totalement fondu, ce qui a pour conséquence de présenter de légers amers en finale. Il faudra l’attendre encore quelques années pour qu’il gagne en harmonie et en complexité.   La... [Lire la suite]

02 juillet 2014

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive gauche du millésime 2011 (fin)

Cette dernière série nous a heureusement gratifiés d’un excellent vin, qui a été très apprécié par l’ensemble des dégustateurs, ce n’est guère une surprise car cette propriété est d’une régularité remarquable depuis une vingtaine d’années, et dans le sommet de l’appellation régulièrement depuis l’an 2000. Léoville Barton 2011 a donc dominé, avec aisance, cette dégustation à l’aveugle, qui fut décevante par rapport à celle des vins de la rive droite du même millésime faite un mois plus tôt. Nous pourrions même ajouter que le rapport... [Lire la suite]
15 mai 2014

Duhart-Milon 2002 et Léoville Barton 2003

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} ... [Lire la suite]
23 septembre 2013

Duhart-Milon et Sociando-Mallet

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;} ... [Lire la suite]
18 juin 2012

Les deux rives, dans différents millésimes....

Après avoir ouvert, il y a quelques mois un Cos d’Estournel 2002, qui s’était fort bien présenté, je continue à approcher le millésime 2002 en rive gauche. Un millésime de bonne à très bonne qualité, sur cette rive, selon les appellations. On oublie souvent que le printemps frais et relativement pluvieux a provoqué de la coulure et même du millerandage lors de la floraison, ce qui a eu pour effet de réduire les rendements, et qu’un très bel automne chaud la journée, et frais la nuit a permis d’obtenir de très bonnes maturités des... [Lire la suite]