Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
11 septembre 2017

Latricières-Chambertin, Meursault Perrières... de belles expressions burgondes pour fêter la fin d'une décennie

Latricières-Chambertin, Meursault Perrières... de belles expressions burgondes pour fêter la fin d'une décennie... Certes, nous sommes revenus à Bordeaux pour  le dessert.   La dernière année d'une décennie se fête au moins autant que la première de la suivante. Le menu "parce que je le veau bien" a mis en valeur les meilleures pièces du veau, le ris et l'onglet. Il s'agit de veau sous la mère, qu'un boucher très réputé de Libourne travaille excellemment bien. Pour les ris, il a été tenté une nouvelle recette. Ils ont... [Lire la suite]

04 septembre 2017

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2010, Kientzler : Riesling Osterberg 2007, Corton Charlemagne 2006

Chaque année Nicolas et Matthieu viennent passer quelques jours de vacances à la frontière de notre département de la Gironde. L'année dernière, notre rencontre s'était déroulée sur leur lieu de résidence pour un dîner/dégustation fort réussi, avec notamment des vins de très grande qualité. Cette année nous les avons conviés à un déjeuner dans le milieu du mois d'août. André s'est joint à nous pour cette rencontre toujours aussi plaisante et conviviale. Nous avons débuté le repas autour des mets suivants pour la première partie : ... [Lire la suite]
12 juillet 2017

Buisson-Charles Meursault Vieilles Vignes 2014, Louis Sipp Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2010, Domaine de la Solitude 2009

Pour accompagner des poissons (soles et turbot), nous avons ouvert deux vins blancs, le vin rouge a été servi avec de l'agneau. La bouteille de Meursault Vieilles Vignes 2014 (Buisson-Charles) dont nous souhaitions voir la capacité de garde s'est révélée un peu renfrognée le premier jour, et très bonne le lendemain : aromatique, d'une bonne densité, fraîche et allongée. Il faudra attendre deux à trois ans en fonction de la température de la cave pour commencer à l'apprécier à l'ouverture de la bouteille. Le Riesling Kirchberg de... [Lire la suite]
28 juin 2017

Bourgogne : Buisson-Charles : Chardonnay Hautes Coutures 2014, et Pinot Noir Hautes Coutures 2015

Lors de ce dernier mois nous avons ouvert deux vins du domaine Buisson-Charles pour accompagner respectivement des plats de poisson ou des viandes blanches. Les vins sont dégustés deux fois en 24 heures selon le protocole rappelé ci-dessous. Le Bourgogne-Chardonnay Hautes Coutures 2014, contrairement aux précédentes dégustations ne s'est pleinement épanoui surtout à l'olfaction que le lendemain, avec toutes ses qualités aromatiques et structurelles déjà observées auparavant. Le Bourgogne Pinot Noir Hautes Coutures 2015 s'est bien... [Lire la suite]
14 juin 2017

Rully : Dureuil-Janthial : Premier Cru : Chapître 2012, et Givry : François Lumpp : Premier Cru : A Vigne Rouge 2014

Pour accompagner quelques viandes blanches nous avons ouvert des vins bourguignons. Je n'avais pas encore goûté les vins rouges de Vincent Dureuil-Janthial. Pour remédier à cette carence, un ami du département du Nord m'a offert une bouteille du Premier Cru " Chapître" du millésime 2012. Le vin est déjà très bon, aromatique, bien centré, avec une finale allongée et persistante. Il gagnera encore en harmonie avec trois ou quatre années supplémentaires en cave. A Vigne Rouge 2014 de François Lumpp (Givry) s'est une nouvelle fois bien... [Lire la suite]
07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle. Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine. Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité... [Lire la suite]

03 avril 2017

Domaine de l'Agapé : Rosacker : Riesling 2010, et Chablis : Vincent Dauvissat : Vaillons 2008

Juste avant la semaine des Primeurs, qui sera donc particulièrement dense, et commentée à compter du jeudi 6 avril, nous profitons d'un temps d'accalmie pour réunir à notre table un vigneron de Pomerol et un oenologue, de renom acquis. Ils ne se connaissaient pas, mais ce que nous savons trop bien se vérifie une fois de plus. Le monde du vin réunit toujours des gens passionnés, passionnants, amateurs de gastronomie, ouverts à toute rencontrer vinique et la découverte de vins provenant d'autres régions... [Lire la suite]
24 février 2017

Domaine de La Romanée Conti : La Tâche 2009, Kopke : Porto Colheita 1966, Josmeyer : Riesling : Hengst V.T 2001

Le premier vin La Tâche 2009 du Domaine de La Romanée Conti commenté dans ce billet a été servi, en carafe à l'aveugle, en deuxième position. Notre hôte qui l'avait fort bien goûté une quinzaine de jours auparavant avant décidé de ce fait de nous le faire découvrir. La première dégustation après le service nous montre un vin à l'aromatique discrète, une très belle bouche, avec une finale pas complètement épanouie. Nous décidons de laisser le vin s'aérer dans le verre, et nous le regoûtons deux heures et demie à trois heures plus tard.... [Lire la suite]
23 février 2017

Bourgogne : Denis Mortet : Gevrey-Chambertin : Les Champeaux 2002, et Clos de Tart 1999

Nous reprenons un petit supplément de bœuf bourguignon, avant d'attaquer cette deuxième série. Le premier vin servi nous offre un style « moderne », il fait cependant une belle unanimité pour nos palais bordelais. Ses qualités sont pour les dégustateurs de cette soirée indéniables. C'est un vin très aromatique, dotée d'une grande chair à tous les stades de la dégustation, riche, intense, puissant, long harmonieux et complexe. Le vin suivant Clos du Tart 1999 ne m'a pas paru au mieux, et pour tout dire très tannique. 1999... [Lire la suite]
22 février 2017

David Duband : Charmes-Chambertin 2012, et Emmanuel Rouget : Cros Parantoux 2006

Les vins commentés aujourd'hui, servis en carafe à l'aveugle, ont accompagné un bœuf bourguignon issu d'une belle viande rassie, et ses petits légumes glacés ( carottes et navets).   Le Charmes-Chambertin 2012 de David Duband a fait l'objet de discussions, portant notamment sur son milieu de bouche. Certains dégustateurs ne l'ont pas trouvé suffisamment charpenté pour un Grand Cru. C'est un avis que je ne partage pas, j'ai trouvé le vin bien centré dans un millésime de bonne facture, avec un bel enrobage des tannins à tous... [Lire la suite]