Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
12 juin 2017

Des vins de l'appellation Saint Emilion : millésime 2014 au Week-End des grands Crus (UGC)

Le millésime 2014 fut un millésime de cycle long. Les châteaux possédant les terroirs les plus froids et les plus tardifs à Saint Emilion terminèrent leurs vendanges le 25 octobre (Fleur Cardinale) et Valandraud quelques jours avant. La floraison s'est déroulée dans de bonnes conditions fin mai à début juin, qui fut chaud et sec. Les mois de juillet et août furent frais et humides, et l'été débuta au mois de septembre! Ce mois chaud et sec (un des plus chauds de ces trente dernières années) ne connut à Saint Emilion qu'un seul... [Lire la suite]

10 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Emilion

La dégustation, dans de très bonnes conditions au Hangar 14 à Bordeaux, a montré des vins réussis à très grands surtout ceux issus du plateau calcaire et des côteaux. Ce millésime 2016 a la particularité d'offrir une très bonne lecture des terroirs. Le millésime 2016 accusant un retard de dix à quinze jours à la floraison à cause d'un printemps pluvieux et froid, a été suivi d'un été chaud et très sec qui n'a pas permis de rattraper ce retard par manque d'eau jusqu'aux pluies tardives du 13 et 14 septembre qui ont enfin permis d'... [Lire la suite]
08 août 2016

Des vins de l'appellation Saint Emilion : millésime 2013 à l'UGC

Je commente dans ce billet quelques vins du millésime 2013 de l'appellation Saint Emilion, dégustés au Week-End Des Grands Crus. Dans l'ensemble, ce millésime très difficile et ingrat est bien interprété, sans outrecuidance. Les différents styles des propriétés sont conservés et même accentués par l'effet millésime. Les châteaux qui ont choisi d'élaborer habituellement des vins fins et élégants de facture plutôt « classique », le sont davantage, mais leurs vins manquent d'un peu de chair et de consistance. A ceci s'ajoute... [Lire la suite]
08 juillet 2016

Terrasses du Larzac : Montcalmès 2011 et Saint Emilion : Berliquet 2011

Nous débutons ce billet par un commentaire d'une bouteille du domaine de Montcalmès 2011 (Terrasses du Larzac) qui a été ouverte, il y a plus d'un mois, pour accompagner un daube de bœuf, la viande provenant de notre boucher favori, à une époque du printemps où les températures étaient basses pour la saison. Le vin a été mis en carafe une heure avant la dégustation et redégusté le lendemain. L'élevage était un peu plus perceptible lors de la première dégustation. Le commentaire est celui de la seconde dégustation. Deux à trois ans de... [Lire la suite]
11 avril 2016

Bordeaux : Primeurs 2015 : l'Appellation Saint Emilion à l'UGC

Les propriétés du plateau de Saint Emilion (côtes incluses) ont des terroirs qui ont été particulièrement adaptés aux conditions climatiques de ce millésime 2015. Il n'est donc pas surprenant de trouver une bonne homogénéité dans les crus présentés à l'UGC. Certes dans le détail, il y a des nuances à apporter, notamment lorsque la nature des terroirs est plus sableuse, rebord nord du plateau, ou pied de côtes. Dans l'ensemble les vins reflètent bien les conceptions et le style recherchés par les propriétaires. Je n'ai pratiquement pas... [Lire la suite]
10 mars 2016

Saint Emilion : Berliquet 2011 et Haut-Médoc : Cornélie 2010

Après un mois de février consacré à différents repas entre amis amateurs de mets et de vins, nous reprenons les commentaires de dégustation de vins goûtés sur plusieurs jours. Berliquet 2011 a été dégusté sans mis en carafe sur une durée de 48 heures. Le vin a été épaulé une heure avant d'être goûté une première fois, il s'aborde convenablement, mais ne sera vraiment en place que le lendemain (date du commentaire). C'est un vin fin, élégant, sans maigreur, fruité, frais, il peut commencer à se déguster avec une aération de deux... [Lire la suite]

26 octobre 2015

Saint Emilion : Berliquet 2011 et Montagne Saint Emilion : Beauséjour 2009

Lors de la première dégustation dune première bouteille de Berliquet 2011 en 2013, le vin ne se présentait pas au mieux surtout dans la finale marquée par une amertume notable due au conflit tannins/élevage. J'ai laissé les bouteilles reposées en cave, et j'en ai ouvert une autre, il y a une quinzaine de jours que nous avons dégustée, sans mise en carafe sur une durée de 48 heures. Le vin est désormais en place, sans amertume, et se déguste bien le premier jour, encore mieux le lendemain, il se montre tout à fait conforme à... [Lire la suite]
09 avril 2015

Primeurs 2014 : Saint Emilion : Grands Crus Classés ( première partie)

Dans cette série, une majorité de vins ont été goûtés plusieurs fois. Quelques-uns, parmi ces Grands Crus Classés ne sont pas évoqués, ils n'ont été dégustés qu'une seule fois, et ne se sont pas bien goûtés. Dans l'ensemble nous avons affaire à de très bons vins, voire plus pour certains, (dont les prix primeurs devraient rester raisonnables et satisferont leurs acquéreurs), dans un style frais, très fruité, plus allongé que centré dans leur construction. Pour une grande majorité, le millésime est respecté, sans recherche de maturité... [Lire la suite]
01 décembre 2014

Fronsac : Clos du Roy : cuvée Arthur 2005 et Saint Emilion : Berliquet 2011

Nous avons ouvert et mis en carafe, puis dégusté sur deux jours une bouteille de Clos du Roy Cuvée Arthur 2005. Cette propriété, appartenant à la famille Hermouet et située à Saillans (appellation Fronsac) est encépagée avec 90% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Cabernet Sauvignon. Les vignes sont plantées sur des sols et des sous-sols argilo-calcaires, avec une proportion très dominante d’argiles. Depuis le millésime 2009, les vins offrent des tannins plus élégants, plus de précision, sans perdre leur puissance et leur volume... [Lire la suite]
01 juillet 2014

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive gauche du millésime 2011 (2)

Ces deux premières séries n’ont pas été conformes à nos attentes qui n’étaient pas démesurées. La plupart des vins présentaient une expression aromatique peu soutenue, les élevages ont paru surdimensionnés pour des jus qui n’avaient pas la concentration nécessaire pour les supporter. La conséquence première en a été des finales asséchantes, parfois très amères, avec en plus parfois des sensations légèrement végétales. Il semble bien que ce millésime présente des écarts importants dans la qualité, entre les meilleurs vins et les... [Lire la suite]