Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
26 août 2021

Côte Rôtie : Château d'Ampuis 2011, Rioja Remelluri Gran Reserva 2012, Barsac : Doisy Védrines 2002

Le billet de ce jour commentent les vins dégustés avec le plat de viande, les fromages et le dessert lors du repas organisé à l'occasion de notre ami Didier. Nous avons eu la chance de rencontrer un éleveur de pigeon de grande réputation, puisque les acheteurs sont des colombophiles capables de venir d'Alsace ou des Ardennes. Nous avons eu des pigeonneaux. Ils étaient remarquables, effectivement. Ils ont été rôtis et accompagnés de poêlées de champignons forestiers. Les fromages ont été divers ; du Cantal affiné, un Saint Nectaire... [Lire la suite]

20 juillet 2021

Saint Estèphe : Montrose 2001 et Cos d'Estournel 2001, Barsac : Cru Barréjats 2001

Le repas continue avec des mets choisis pour s'associer aux vins rouges : magret de canard, mousseline de patates douces, crème de maïs, fromages de brebis affiné dans les caves calcaires du château, pêche pochée au vin du château, meringue à la cannelle et amandes grillées. Notre hôte nous sert avant le service du magret, en carafe à l'aveugle un Trotanoy 2001 hélas sévèrement bouchonné. J'ai apporté une bouteille de Château Montrose 2001 que j'ai préparée en utilisant la méthode du double carafage. Le vin après avoir été débouché... [Lire la suite]
15 juin 2021

Buisson-Charles : Bourgogne-Pinot noir 2018, Castillon-côtes de Bordeaux : Clos Louie 2018, Barsac : Doisy Daëne 2011

Nous avons débouché une bouteille de Bourgogne-Pinot noir 2018 du domaine Buisson-Charles. Le vin se goûte avec plaisir grâce à une palette aromatique expressive dès la première dégustation, il gagne en étoffe et en plénitude le lendemain pour nous offrir le meilleur. Deux à trois ans de plus en cave récompenseront les plus patients. Après un séjour de 6 mois en cave, le temps était venu de découvir en bouteille Clos Louie 2018 (Castillon-Côtes de Bordeaux) de Pascal Lucin que j'avais très apprécié en primeurs. Le vin s'est fort bien... [Lire la suite]
11 août 2020

Castillon La Croix Lartigue 2010, Napa Valley Hyde et De Villaine 2015, Saint Emilion : Beauséjour hdl 2009, Barsac Closiot 2018

Après la dégustation des vins libanais, palestiniens et syriens, il s'est agi d"offrir un repas. La gageure a été de proposer des mets sans savoir avec quels vins ils pourraient s'associer. C'est donc une dizaine de plats qui ont été cuisinés et qui ont été présentés, sous forme de liste. A charge pour les invités de choisir l'ordre et le vin qu'ils souhaitaient placer. D'autres vins ont été proposés, afin de varier les possibilités. Les plats ont été les suivants, et ils ont été suivis dans cet ordre :  Gelée d'orange, mousse... [Lire la suite]
21 novembre 2019

Un superbe repas à la Table de Margot (Château Fleur de Roques) : les vins rouges, le liquoreux et les mets associés (fin)

La suite du repas concerne les plats qui sont servis avec les vins rouges : un ballotin de poulet fermier au verjus du Périgord, une polenta croquante et courge bio,     puis un médaillon de veau, jus de viande réduit aux aiguilles de pin du jardin, patate douce et champignons,     un chèvre de chez Guitterez,     un tartare de fruits exotiques et une gelée vanillée aux perles de passion. Les accords sont toujours très intéressants et c'est une excellente idée de servir sur... [Lire la suite]
12 septembre 2019

Mâcon-Vergissson : Eric Forest : Sur la Roche 2016, Pauillac : Pontet Canet 2005, Barsac : Doisy Daëne 2011

Je commente dans ce billet les vins qui ont accompagné le deuxième dîner avec nos amis mi-nordistes ( Grand Lille), mi-creusois. Le menu était le suivant : noix de Saint Jacques à l'orange sur un carpaccio de coeur d'artichaut, gigot en basse température, Saint Nectaire, salade de fruits rouges à la violette.   J'ai pu lire ou entendre parler très positivement des vins du Mâconnais d'Eric Forest . Il se trouve que le principal caviste de Libourne en distribue deux cuvées. J'ai ouvert et épaulé une bonne heure avant le service... [Lire la suite]

23 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l'appellation Sauternes-Barsac

Deux périodes importantes marquent l'histoire du millésime 2018 à Sauternes. Un violent orage de grêle, mi juillet, détruit totalement (Guiraud) ou en très grande partie (Filhot et De Fargues) les raisins de plusieurs Châteaux de Sauternes. D'autres propriétés sont touchées à des degrés moindres (Yquem, Rieussec et Lafaurie-Peyraguey). Le second épisode c'est la grande sécheresse du mois de septembre qui empêche le développement de la pourriture noble sur les baies (manque d'humidité). Il faut attendre le début du mois d' octobre... [Lire la suite]
06 janvier 2019

Alsace : Pinot gris 2017, Bourgogne Chardonnay 2016, Domaine de l'A 2012, Sauternes De Myrat 2001 au repas de Noël

       Crèche à la collégiale de saint Emilion Le jour de la Nativité, les réunions familiales battent leur plein. Une deuxième table est proposée, avec un menu entièrement différent mais non moins intéressant...   Bis repetita placent!    Comme pour le réveillon, les vins offerts le sont pour convenir au menu mais aussi aux goûts plutôt disparates des convives. Entre ceux qui ne veulent que du Champagne, ceux qui ne souhaitent que les vins rouges, nous tentons de proposer à la fois selon... [Lire la suite]
04 septembre 2018

Pauillac : Lynch-Bages 2000, et Sauternes : Climens 1988 pour un repas d'anniversaire (fin)

        La suite du repas s'est voulu simple mais au accès sur le meilleur rendu des produits. Régulièrement nous avons des pigeons sauvages de Thiérache. Ils s'apparentent en goût assez aux palombes. Ils ont été cuits au thym et en basse température, durant plusieurs heures. Leur chair en a été rendue fondante. Pauillac : Lynch-Bages 2000   Le vin a été mis en carafe deux heures avant la première dégustation, puis regoûté 48 heures plus tard, après conservation de la carafe en cave fraîche ... [Lire la suite]
28 avril 2018

Bordeaux Primeurs 2017 : l'appellation Sauternes à l'UGC

  Les châteaux du Sauternais n'ont pas été épargnés par le gel intense de la fin du mois d' avril 2017. Au château Rabaud-Promis, 75% du vignoble de 33 hectares ont été gelés rapporte Thomas Dejean, et les Sauvignons ont été totalement détruits. Pour d'autres propriétés, comme à Lafaurie Peyraguey, le coeur du vignoble destiné à l'élaboration des vins liquoreux a été peu impacté. Dès la fin du mois d'août les raisins sont mûrs et sains avec des acidités maliques plutôt élevées. Un début de passerillage, commence à affecter... [Lire la suite]