Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
23 février 2017

Bourgogne : Denis Mortet : Gevrey-Chambertin : Les Champeaux 2002, et Clos de Tart 1999

Nous reprenons un petit supplément de bœuf bourguignon, avant d'attaquer cette deuxième série. Le premier vin servi nous offre un style « moderne », il fait cependant une belle unanimité pour nos palais bordelais. Ses qualités sont pour les dégustateurs de cette soirée indéniables. C'est un vin très aromatique, dotée d'une grande chair à tous les stades de la dégustation, riche, intense, puissant, long harmonieux et complexe. Le vin suivant Clos du Tart 1999 ne m'a pas paru au mieux, et pour tout dire très tannique. 1999... [Lire la suite]

22 février 2017

David Duband : Charmes-Chambertin 2012, et Emmanuel Rouget : Cros Parantoux 2006

Les vins commentés aujourd'hui, servis en carafe à l'aveugle, ont accompagné un bœuf bourguignon issu d'une belle viande rassie, et ses petits légumes glacés ( carottes et navets).   Le Charmes-Chambertin 2012 de David Duband a fait l'objet de discussions, portant notamment sur son milieu de bouche. Certains dégustateurs ne l'ont pas trouvé suffisamment charpenté pour un Grand Cru. C'est un avis que je ne partage pas, j'ai trouvé le vin bien centré dans un millésime de bonne facture, avec un bel enrobage des tannins à tous... [Lire la suite]
17 février 2017

Domaine Buisson-Charles : Meursault vieilles vignes 2013 et Bourgogne : Hautes Coutures 2014

Lors de ces deux derniers mois nous avons ouvert des vins du domaine Buisson- Charles (Meursault). Les vins ont été dégustés en bouteilles, sans mise en carafe sur une durée de 24 heures. Ils se sont très bien goûtés dès l'ouverture et ont parfaitement tenu, à l'aération, le lendemain. La bouteille de Meursault vieilles vignes 2013 a accompagné avec justesse un turbot. Le vin issu d'un millésime tendre offre cependant une élégante expression murisaltienne tant dans la qualité de sa palette aromatique, d'une séduisante pureté que de... [Lire la suite]
13 janvier 2017

Des vins blancs bourguignons (Côte Chalonnaise et Saint Aubin) à l'aveugle (fin)

Avec les commentaires de ce billet se termine le petit tour d'horizon de vins de la Côte Chalonnaise et du domaine Marc Colin à Saint Aubin. Cette dégustation ,de bon niveau dans l'ensemble, nous a donné un aperçu à un instant t des vins présentés, qui pour une bonne partie seront encore plus séduisants dans deux ou trois ans. La cuvée Crausot 2014 de François Lumpp et Les Margottés 2012 de Vincent Dureuil-Janthial mutiques (bloqués par le soufre) lors de cette dégustation à l'aveugle se sont révélés être à un très bon niveau le... [Lire la suite]
12 janvier 2017

Des vins blancs bourguignons (Côte Chalonnaise et Saint Aubin) à l'aveugle (2)

Nous avons pu observer des différences notables dans la perception des vins dégustés. La question de l'aération (mise en carafe ou pas) ne trouve pas de réponse évidente. Une majorité de vins ont bien supporté l'aération d'une heure à une heure et demi en carafe et nous ont offert un très bon profil structurel et aromatique. Deux autres (Crausot 2014 : François Lumpp, et Les Margottés 2012 : Vincent Dureuil-Janthial) sont restés renfrognés et discrets. Les légères sensations soufrées (l'angoisse de l'oxydation prématurée... [Lire la suite]
11 janvier 2017

Des vins blancs bourguignons ( Côte Chalonnaise et Saint Aubin) à l'aveugle (1)

      Samedi 7 janvier, la première séance de l'année 2017 de notre club de dégustation était consacrée à des vins blancs bourguignons (Côte Chalonnaise et Saint Aubin) goûtés à l'aveugle. Les vins ont été mis en carafe un heure et demie à deux heures avant leur première dégustation par Isabelle qui déguste mais n'évalue pas les vins. Ils ont été goûtés deux fois, une première fois selon leur ordre d'apparition, et une deuxième fois avant le rendu des évaluations. La dégustation à l'aveugle n'est qu'une... [Lire la suite]

20 décembre 2016

Des vins de Jean-Marie Guffens au Saint James à Bouliac ( près Bordeaux) : fin

    Le Saint-James, c'est avant tout une magnifique longère du XVIIIème qui domine des hauteurs de Bouliac la Garonne et la ville de Bordeaux. La vue panoramique est saissante et les soirs d'hiver, lorsque nous dînons, il est d'usage d'éteindre toutes les lumières du restaurant pour s'émerveiller de celles qui courent le long des ponts et des rues qui mènent à l'église Saint Jean, à la façade réfléchissante de calcaire. Depuis 1989 quatre pavillons sont reliés à la bâtisse d’origine, pour l’hôtel, dont... [Lire la suite]
19 décembre 2016

Des vins de Jean-Marie Guffens au Saint James à Bouliac ( près Bordeaux) : première partie

La soirée « oenophile » organisée par le sommelier du Saint James, Richard Bernard était consacrée, jeudi 14 décembre, à quelques vins de Jean-Marie Guffens-Heynen en présence du vigneron. Il nous présente ses différentes activités depuis son installation en France en 1976. Après des études en viticulture et œnologie au lycée agricole de Davayé suivies de stages pratiques, il fait l'acquisition, avec son épouse Maine en 1979 de quelques parcelles de vignes sur les hauteurs de Pierreclos (Mâconnais). Les vins réalisés sont... [Lire la suite]
28 novembre 2016

Des Beaujolais "primeur" : millésime 2016, à l'aveugle

Les vins qui ont été acquis par deux participants ont été préparés par Isabelle qui les goûte mais ne les évalue pas. Les bouteilles ont été mises sous chaussettes, après avoir enlevé les capsules pour qu'aucun signe distinctif ne soit visible et ouvertes juste avant la dégustation. Les notes données par les dégustateurs sont spécifiques à ce type de vin «  primeur » et ne doivent pas être comparées avec celles que l'on attribue aux vins finis, c'est à dire ceux qui sont mis en bouteilles après une période d'élevage quelle... [Lire la suite]
03 novembre 2016

Daniel Bouland : Morgon Corcelette 2011 et François Lumpp : Givry : Crausot 2014

J'ai ouvert, ces derniers jours, deux bouteilles de vins de Bourgogne. Elles ont été débouchées une demi-heure avant le premier service sans être épaulées, puis regoûtées le lendemain après conservation dans une cave fraîche. Le Morgon Corcelette 2011 de Daniel Bouland se goûte très bien dès la première dégustation, il est un léger ton au dessus le deuxième jour avec une finale un peu plus épanouie. Il offre cependant un vrai plaisir dès le premier service. C'est un vin prêt à boire en l'épaulant une heure avant la dégustation. La... [Lire la suite]