Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
14 avril 2017

Des vins "Primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux : l'appellation Margaux à l'UGC et autre

Une série agréable à déguster avec un éventail de vins s'étalant entre des styles plutôt classiques à plus modernes ( plus richement dotés, plus étoffés, et plus charnus). Dans l'ensemble des vins très bons à grands pour quelques uns. Le millésime 2016, pour les terroirs qui n'étaient pas trop riches en graves sèches a permis d'élaborer des vins fins, très fruités et très floraux, allongés et frais. Les Cabernets Sauvignons sont très souvent largement majoritaires, les chauds et secs mois de juillet, d'août, et le début septembre... [Lire la suite]

13 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Pomerol : dégustations à la propriété

La composition lithologique du vignoble de Pomerol peut se résumer schématiquement à un jeu d'ellipses emboîtées à partir d'un coeur central constitué totalement d'argiles (Petrus) jusqu'aux enveloppes les plus extérieures de composition sableuses, avec des graves en transition. La proportion d'argiles diminue continuellement du centre jusqu'aux terroirs sableux les plus éloignés. Il est aisé de comprendre que les vignobles les moins riches en argile souffrent de stress hydrique lors des périodes de sécheresse, comme ce fut le cas en... [Lire la suite]
12 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Pessac-Léognan rouge

Des grands vins aussi dans cette appellation, un peu plus hétérogène qu'à Saint Emilion. Certains terroirs de graves sèches ont davantage souffert de la sécheresse. A ceci s'ajoute, le choix du profil des vins fait par chaque propriété, et les châteaux qui ont l'habitude et le souhait de vendanger tôt ont éléboré des vins moins profonds, plus longiformes avec des finales à la fraîcheur un peu vive. Les propriétés qui produisent d'excellents à grands vins, selon le millésime sont bien sûr au rendez-vous du millésime 2016 avec des... [Lire la suite]
11 avril 2017

Des vins " primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Pauillac

La dégustation nous a permis de constater que cette appellation est très réussie dans ce millésime. Quasiment tous les vins sont frais, aromatiques (sans arôme de poivron), bien centrés, longs, et dignes d'intérêt. Il ont le véritable caractère Pauillacais des grands millésimes dans cette appellation : énergique, corsé, avec un très bon enrobage des tannins dans les finales, même si elles sont parfois fermes. Deux vins m'ont semblé être de très haut niveau : Lynch-Bages ( puissant, et énergique) et Pichon Longueville Contesse Lalande... [Lire la suite]
10 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Emilion

La dégustation, dans de très bonnes conditions au Hangar 14 à Bordeaux, a montré des vins réussis à très grands surtout ceux issus du plateau calcaire et des côteaux. Ce millésime 2016 a la particularité d'offrir une très bonne lecture des terroirs. Le millésime 2016 accusant un retard de dix à quinze jours à la floraison à cause d'un printemps pluvieux et froid, a été suivi d'un été chaud et très sec qui n'a pas permis de rattraper ce retard par manque d'eau jusqu'aux pluies tardives du 13 et 14 septembre qui ont enfin permis d'... [Lire la suite]
07 avril 2017

Des vins "primeurs" du millésime 2016 : l'appellation Saint Julien

L'appellation Saint Julien nous offre une belle diversité des vins, avec des degrés différents d'interprétation selon le lieu et le terroir. Je ne reviendrai pas en détail sur les propriétés qui quittent l'UGC dans ces dégustations collectives, au fur et à mesure du temps. Si l'on se fie aux déclarations diverses et variées, je crois comprendre que les conditions de dégustations n'étaient pas jugées comme optimales. Je n'ai jamais trouvé d'aussi bonnes conditions de dégustation que celles proposées par la nouvelle équipe... [Lire la suite]

06 avril 2017

Des vins "Primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux : l'appellation Pomerol à l'UGC

Nous débutons les commentaires des vins "Primeurs" du millésime 2016 de Bordeaux par l'appellation Pomerol. Les vins ont été degustés dans de très bonnes conditions à l'UGC au Hangar 14 à Bordeaux. La température de service était bien ajustée, avec une dizaine de verres servis simultanément qui permettaient d'apprécier comparativement les profils des différents vins. Ce millésime 2016 sec et de cycle de long ne s'est pas prêté à élaborer des vins très mûrs, voire surmûris, car après l'équinoxe d'automne, le mûrissement était très... [Lire la suite]
05 avril 2017

Climatologie du millésime 2016 à Bordeaux

Climatologie du millésime 2016 à Bordeaux Avant de commencer demain les premiers commentaires des vins "primeurs" du millésime 2016 à Bordeaux, je rappelle dans ce long billet les conditions climatiques de ce millésime.  Les données météorologiques sont issues de la station météorologique de Bordeaux-Mérignac . Les chiffres entre parenthèses indiquent de gauche à droite:la température maximale moyenne, la température minimale moyenne, la température moyenne, puis les précipitations cumulées en millimètres. Les... [Lire la suite]
04 avril 2017

Saint Emilion : Grand Corbin Despagne 1998, Marc Sorrel : Hermitage 2007, et Albert Mann : Pinot Gris : Vendanges Tardives 2008

Les deux vins commentés ce jour ont été servis sur les deux plats de viande : le Saint Emilion sur le foie gras et l'Hermitage sur le pigeon. Nous sommes dans des accords plutôt classiques. Ils ont l'avantage de convenir à tous les palais et ne pas proposer des notes discordantes. Le chutney de myrtilles a réhaussé la viande du pigeon qui a juste été poêlée et qui par ce procédé a permis qu'il n'y ait pas forcément les notes giboyeuses trop exacerbées qu'on luil connaît. Avec les poires confites, c'est la VT de Mann que nous avons... [Lire la suite]
03 avril 2017

Domaine de l'Agapé : Rosacker : Riesling 2010, et Chablis : Vincent Dauvissat : Vaillons 2008

Juste avant la semaine des Primeurs, qui sera donc particulièrement dense, et commentée à compter du jeudi 6 avril, nous profitons d'un temps d'accalmie pour réunir à notre table un vigneron de Pomerol et un oenologue, de renom acquis. Ils ne se connaissaient pas, mais ce que nous savons trop bien se vérifie une fois de plus. Le monde du vin réunit toujours des gens passionnés, passionnants, amateurs de gastronomie, ouverts à toute rencontrer vinique et la découverte de vins provenant d'autres régions... [Lire la suite]