Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
20 février 2015

Châteauneuf du Pape : La Janasse : vieilles vignes 2006 et Vieux Télégraphe 2005

Des mets hivernaux (lapin de garenne cuit au vin, daube de boeuf) nous donnent l'occasion de continuer à explorer les vins de Châteauneuf du Pape. Les vins commentés aujourd'hui sont dégustés sur une durée de deux à trois jours, sans mise en carafe, ils sont été épaulés deux heures avant la première dégustation et remis en cave fraîche, avant d'être regoûtés le lendemain. La bouteille du Domaine de La Janasse vieilles vignes 2006 est séductrice et très abordable dès la première approche, et légèrement plus séduisante le... [Lire la suite]

19 février 2015

Saint Emilion : Château Bellevue : millésimes 2007 et 2009

En 2007 Hubert de Bouard rachète les parts que la famille De Coninck possédait dans le Château Bellevue, qui était géré par Nicolas Thienpont, et conseillé par Stéphane Derenoncourt sur la période 2000 à 2007. Il prend la direction de l'exploitation de cette propriété, avec ses équipes à partir du millésime 2008. Le Château Bellevue, jouxte le vignoble d'Angélus, est situé sur l'extension ouest du plateau calcaire de Saint Emilion. Cette propriété de 6,5 hectares, dispose d'un excellent terroir argilo-calcaire et même franchement... [Lire la suite]
18 février 2015

Haut-Médoc : Sociando-Mallet :millésimes 2012 et 2008

Cette propriété, appartenant à Jean Gautreau et située à Saint Seurin de Cadourne, occupe une superficie de 85 hectares. 500.000 bouteilles, en moyenne, sont produites par an, de premier vin ( Sociando-Mallet) et de second vin ( la Demoiselle de Sociando-Mallet ) Une partie de cette production est vendue à la Grande Distribution et est proposée chaque année, à une clientèle d'amateurs des vins de cette propriété, lors des Foires aux Vins du mois de septembre. Le travail à la vigne reste traditionnel (chaussage, déchaussage, labours,... [Lire la suite]
17 février 2015

Saint Estèphe : Lafon-Rochet 1996 et Pessac-Léognan : Smith Haut Lafitte 2000

Pour accompagner des viandes hivernales en sauce, notamment une joue de bœuf confite, nous avons débouché deux vins de la rive gauche de Bordeaux. Ils ont été mis en carafe deux heures avant d'être goûtés une première fois et regoûtés deux soirs, sur une durée de 48 heures. Abordables, dès la première dégustation, ils se sont améliorés le lendemain, et sont restés au même niveau le dernier jour. Lafon-Rochet 1996 est encore marqué par son élevage qui n'est pas totalement fondu, malgré ses 19 ans, ce qui laisse le dégustateur... [Lire la suite]
16 février 2015

Sancerre : Gérard Boulay : Clos de Beaujeu 2001 et Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard 2011

Pour accompagner des pavés de saumon sauvage, nous avons ouvert une bouteille de Sancerre de Gérard Bouley : Clos de Beaujeu 2011. Nous dégustons toujours le vin pour lui-même avant de le servir avec le mets. Je fais très souvent goûter à mon épouse le vin à l'aveugle, pour savoir si elle l'apprécie, et ensuite je lui demande si elle a une idée de l'origine du vin. Le cépage lui a paru évident, mais pour l'origine elle a hésité entre Bordeaux et Sancerre, avec une orientation plutôt bordelaise. Comme il restait un tiers de vin... [Lire la suite]
13 février 2015

Sauternes : Doisy Daëne et Guiraud : millésime 2007

Des fromages à pâte persillée ( stilton, gorgonzola fermier, bleus d'Auvergne et des Causses), et des salades de fruits exotiques nous ont offert l'occasion d'ouvrir des vins de Sauternes, les bouteilles ont été dégustées sur une durée de quatre jours, elles ont été rebouchées et mises au réfrigérateur entre chaque dégustation. Les commentaires sont ceux établis le deuxième jour, et les vins n'ont pas bougés tout au long de leur consommation. Doisy Daëne 2007 nous a semblé plus large que vraiment allongé, nous aurions plus le... [Lire la suite]

12 février 2015

Un dessert plutôt printanier : rien ne fait peur à Château d'Ampuis et à une vendange tardive de Josmeyer!

Les pigeons se sont vus accompagnés de la Côte Rôtie Château d'Ampuis de Guigal. Mais nous sommes repassés sur les vins blancs dès le fromage : ce sont quatre persillés que j'ai présentés. Un bleu des Causses, un bleu d'Auvergne, du gorgonzola fermier,  du stilton ont été appréciés sur la vendange tardive de Josmeyer. Ce même vin a aussi agrémenté le dessert : une meringue au cassis sur une chantilly de cassis, et coulis de cassis.         Côte Rotie : Guigal : Château D'Ampuis 2006 ... [Lire la suite]
Posté par Daniel S à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 février 2015

Repas hiémal : le lièvre et les pigeons, fable autour de vins rouges. Castagnier, Clos des Papes, Charvin

  Le repas se poursuit avec les rouges, dès la deuxième entrée. J'ai confectionné une galantine de lièvre à la royale. J'ai cuit le lièvre selon la recette classique, puis j'ai prélevé la viande, et j'ai superposé de la farce et du foie gras de canard. J'ai serré le tout dans du lard très fin, puis j'ai cuit au torchon dans un bouillon épicé.                   J'ai prélevé sur les pigeons les filets qui ont simplement été poêlés, et le restant à cuit en basse... [Lire la suite]
10 février 2015

Repas hiémal, ou pour conjurer le sort... ! Mises en bouche et entrée, Kientzler et Morey-Coffinet (1)

Nous recevons des amis de la région pour passer une soirée amicale et gastronomique, qui apporte plaisirs de la vie et chaleur dans ces temps hivernaux qui sont très froids en Gironde. Le menu est principalement adapté pour mettre en valeur des produits de chasse. Lièvre et pigeons.   Le lièvre est présenté sous forme de galantine farcie au foie gras et le pigeon est en deux cuissons puisque j'ai prélevé les filets pour les poêler. Les mises en bouche sont autour de la Noix de Saint Jacques ; en croûte de sel et entières et... [Lire la suite]
09 février 2015

Saint Emilion : Grand Corbin-Despagne : millésimes 2012, 2011, et 2009

En 1996 François Despagne se voit confier par sa famille la direction du Château Grand Corbin Despagne. Depuis le début des année 1980, les vins n'offraient plus les qualités ( précision aromatique, rondeur, enrobage du tannin, et sphéricité en milieu de bouche, caractère truffé se développant au vieillissement et résultant de la spécificité du terroir). Cette même année la sanction tombe lors de la révision décennale du classement de Saint Emilion : Grand Corbin Despagne est déclassé. François Despagne engage avec énergie et... [Lire la suite]