Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
03 février 2017

Une dégustation à l'aveugle autour d'un lapin aux olives noires

André nous a proposé de participer à un dîner/dégustation chez lui avec comme plat principal un lapin aux olives noires qu'il a cuisiné. Selon la formule dite de « l'auberge espagnole » les participants apportent un plat et le vin associé. Nous sommes cinq : Sylvain, Leslie, André, Isabelle, réunis pour cette soirée de dégustation à l'aveugle qui une nouvelle fois nous fera beaucoup parler et rire. Isabelle a préparé des verrines ( râpé de radis, champignons de Meaux, fenouil à l'orange confite, haricots Mango au... [Lire la suite]

02 février 2017

Terrasses du Larzac : Montcalmès 2012 et Cornas : Franck Balthazar : Chaillot 2013

Les deux bouteilles commentées aujourd'hui ont été ouvertes une heures avant la première dégustation, sans mise en carafe, puis les vins ont été regoûtés 24 heures plus tard. Je n'avais pas ouvert de nouvelle bouteille de Montcalmès 2012, depuis la première dégustée, lors de la mise sur le marché. J'ai trouvé que le vin s'était un peu plus étoffé, sans avoir la densité et la concentration de ceux des meilleurs millésimes. S'il s'est bien présenté le première jour ; il était un ton au dessus le lendemain et quelques années de... [Lire la suite]
01 février 2017

Une verticale du Château Larcis Ducasse (Saint Emilion) : 24 millésimes (fin)

Le château Larcis Ducasse est une propriété de la côte sud d'un peu plus de 11 hectares jouxtant Pavie. Le vignoble s'étage sur un dénivelé de 50 mètres entre le sommet du plateau calcaire à astéries jusqu'au pied de côte, il est planté de 78% de Merlot et 22% de Cabernet franc, avec des densités de plantation de 5500 pieds par hectares pour les vieilles vignes, et 7500 pieds par hectares pour les replantations. L'âge moyen du vignoble est de 35 ans. Les sols et sous-sols peuvent être regroupés globalement en quatre unités (de... [Lire la suite]
31 janvier 2017

Une verticale du château Larcis Ducasse : 24 millésimes : deuxième partie

Le château Larcis Ducasse appartient à la famille Gratiot (et ses ascendants) depuis 1893. Elle a confié la gestion et l'exploitation de la propriété à quatre régisseurs depuis son acquisition  : Henri Raba, son épouse Emilie et leur fils Pierre jusqu'en 1941, lui succède Pharaon Roche jusqu'en 1977, Philippe Dubois prend le relais en 1978 qu' il passe à Nicolas Thienpont à partir de 2002. En 1995 Jacques-Olivier Gratiot qui a pris la suite de sa mère en 1990 fait construire un nouveau chai, assez révolutionnaire à l' époque car... [Lire la suite]
30 janvier 2017

Une verticale du Château Larcis Ducasse (24 millésimes) : première partie

Une verticale de Larcis Ducasse a été proposée en dégustation à Antonio Galloni dimanche 22 janvier dans la matinée. Nicolas Thienpont nous a conviés à continuer la dégustation des bouteilles ouvertes dans l'après-midi en présence de David Suire et de quelques professionnels qui participaient également. J'ai décidé de présenter les commentaires de cette dégustation en trois parties en fonction de mes ressentis. Je commente aujourd'hui les millésimes présentés correspondant à la période 2002 à 2014. La gestion du château a été... [Lire la suite]
27 janvier 2017

Une dégustation éclectique, à l'aveugle, à Libourne

André qui recevait des étudiants en BTS (viticulture-oenologie) de la région parisienne nous a proposé de nous joindre à lui ainsi que François Dubernard. L'objectif de cette soirée était de montrer, à ces étudiants, par la dégustation, les éventuelles améliorations apportées sur un vin peu qualitatif dans sa vinification « normale » ( échantillon témoin) grâce à l'apport de différentes levures sélectionnées, ou par l'ajout de tannins. Le tout, en comparant tous les échantillons obtenus avec la cuvée-témoin. Je ne... [Lire la suite]

26 janvier 2017

Pauillac : Duhart Milon 2002 et Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Duhart-Milon 2002 commence à se bien goûter et approche de son plateau de maturité, La bouteille a été aérée une bonne heure en carafe, et a satisfait les invités. On retrouve bien la grande finesse de tannins des vins de la branche Rothschild du château Lafite. Dans trois ou quatre ans, les bouteilles pourront être ouvertes sans mise en carafe. Le premier millésime (2015) de La Fleur de Roques, petite propriété de quatre hectares à Puisseguin est une véritable réussite. Les vignes sont plantées sur la dalle de calcaire à astéries... [Lire la suite]
25 janvier 2017

Montlouis : Chidaine : Les Choisilles 2008 et Châteauneuf du Pape : La Janasse : Chaupin 2005

Quelques désillusions sur des bouteilles des millésimes 2005 et 2007 (oxydées ) de François Chidaine, m'ont conduit à ne pas trop garder mon avant dernière bouteille de Choisilles 2008. Le vin a été mis en carafe dix minutes avant le service. Le vin s'est excellemment goûté, et le reste de la carafe dégusté le lendemain n'avait pas bougé. Après avoir bu pendant les fêtes de fin d'année une bouteille du domaine de La Janasse Tradition 2005 qui a beaucoup plu aux convives, j'ai débouché, pour ce repas, une cuvée Chaupin 2005 du... [Lire la suite]
24 janvier 2017

Pauillac : d'Armailhac 2000, Saint Emilion : Grand Mayne 2001, et Albert Mann : Gewurztraminer : Furstentum Vieilles Vignes 2008

J'opte pour un canard, cuit en basse température. Quelques longues huit heures à 70°, après avoir saisi la viande à 250°. La volaille est arrosée régulièrement. La chair est d'une grande tendreté. Je l'ai parfumée à l'estragon et il est accompagné de taillerins auc champignons et d'une lasagne aux herbes. Les fromages sont des grands classiques de plateaux spécialement conçus pour aller avec des vins de Bordeaux : brillat-savarin et Saint Nectaire. Pour le dessert, je reprends l'idée de la Table de Margot : de la salade de... [Lire la suite]
23 janvier 2017

Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa et Syrie : Bargylus: blanc 2008

La semaine de Noël est propice aux réceptions. Les enfants arrivent chez nous selon les possibilités qu'offre un emploi du temps bien chargé en raison des nombreuses visites et réjouissances familiales.   Pour ce repas, nous offrons des carpaccios de saumon diversment assaisonnés, des soles à l'orange, un canard cuit en basse température, un joli Saint-Nectaire et des coques de fruits de la passion agrémentées de morceaux de fruits exotiques divers. Le Riesling permet donc de suivre le saumon et c'est sur la sole... [Lire la suite]