Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
20 février 2020

Pessac-Léognan (rouges) : Carbonnieux 2015, Olivier 2010, Latour-Martillac 2014 à Bordeaux Tasting

Je poursuis dans ce billet les commentaires des vins de Bordeaux dégustés lors de la manifestation Bordeaux Tasting organisée par le magazine "Terre de Vins" au palais de La Bourse à Bordeaux à la mi-décembre 2019. Voici les commentaires de trois vins rouges de l'appellation Pessac-Léognan; ils sont élaborés dans un style classique, avec néanmoins les maturités qui sont celles d'aujourd'hui (autour de 13,5%). Château Carbonnieux 2015 est issu d'un millésime solaire. Il présente un profil complet à tout les stades de la dégustation,... [Lire la suite]

18 février 2020

Alsace Pinot noir Les Rocailles 2015 (Paul Ginglinger), Pic Saint Loup Aguirre 2014, Haut Carles 2005 pour un dîner chez André

André nous a proposé de le rejoindre chez lui autour d'un dîner, façon auberge espagnole, et de faire connaissance avec sa fille Sarah. Un repas centré sur un lapin aux olives qu'il a préparé ainsi que des rillettes de thon, Isabelle a confectionné le dessert : thian de poires et pommes, au miel et à la verveine. Nous ne dégusterons que des vins rouges pour eux-mêmes, et ensuite essentiellement avec le lapin aux olives pour deux d'entre eux, avec un accord évident avec le vin du Pic Saint Loup. Les deux premiers vins nous sont... [Lire la suite]
16 février 2020

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2017, et Sauternes : Château Guiraud 2010

La délicatesse et le raffinement de la gastronomie asiatique ne sont plus à démontrer. Paradoxalement nous sommes peu tentés de la goûter dans notre région.  Nous prenons donc la décision d'un repas qui sera cuisiné par nos soins. En préparant la liste des courses, la réflexion qu'il est de nombreux produits qui pourraient être difficiles à obtenir nous décourage presque :  nous listons donc plusieurs possibilités de plats pour que nous puissions ne pas rentrer bredouilles. Or, à notre grande surprise (... [Lire la suite]
13 février 2020

Allemagne : Rheingau : H et D Fiegenschuh : Reingold Riesling Trocken 2015, et Médoc : Clos Manou 2012

Nous regoûtons une bouteille de Riesling Trocken 2015 de H et D Fiegenschuh issu de la région viticole de la Rheingau. Le premier jour le vin est un peu austère, comme légèrement comprimé, avec un besoin d'air évident. Nous rebouchons la bouteille que nous laissons reposer en cave fraîche (environ 14°C) pendant 48 heures. Le vin se goûte alors bien mieux, il est plus étoffé, avec une chair bien formée, et une allonge convaincante. L'acidité un peu vive s'est mieux intégrée à la matière plus dense pour offrir une fraîcheur sans excès.... [Lire la suite]
11 février 2020

Côtes du Rhône : Pascal Chalon : La Grande Ourse 2016, Côtes du Rhône : Laurent Charvin 2017

Un ami m'a offert une bouteille de Côtes du Rhône la Grande Ourse 2016 de Pascal Chalon. Je n'avais jamais goûté un vin de ce propriétaire. Les vignes qui participent à l'élaboration de cette cuvée sont situées sur la commune de Tulette (en Drôme provençale), et plantées sur des sols limono-argileux calcaires en plaine et en côteaux. Le vignoble est travaillé en agriculture biologique. Les vendanges sont manuelles, les baies sont égrappées, foulées, et légèrement sulfitées, puis vinifiées en levures indigènes. Après un séjour de... [Lire la suite]
09 février 2020

Pauillac : Domaine Les Sadons 2014, et IGP du Lot : Domaine Belmont rouge 2015

Nous avons débouché une nouvelle bouteille du Domaine Les Sadons 2014 (Pauillac) pour apprécier l'évolution du vin. Le millésimes 2014 n'a pas connu un été chaud mais plutôt frais à normal. Par contre le mois de septembre a été un des plus chaud et sec de ces trente dernières années, avec cependant des nuits restant suffisamment fraîches. Le début du mois d'octobre avec une humidité modérée a permis d'obtenir une très bonne maturité du Cabernet Sauvignon. Le vin est tout de suite avenant dès la première dégustation, et montre une... [Lire la suite]

06 février 2020

Saint Emilion : Pavie Macquin 2009, et Montagne Saint Emilion : Simon Blanchard : Village 2016

Nous avons choisi pour accompagner des petites côtes d'agneau cuites sur les sarments un vin de la rive droite. Nous avons donc délaissé pour ce dîner autour de l'agneau un habituel vin pauillacais ou languedocien. Ce fut l'occasion de regoûter Pavie Macquin 2009 d'abord pour lui même, et ensuite avec les mets. L'accord a été cohérent. Pavie Macquin 2009 s'est dégusté à un haut niveau, l'aération en carafe est nécessaire pour ce vin qui est d'évolution lente. Très aromatique, à la fois large et long, bien en chair, et doté de la... [Lire la suite]
04 février 2020

Corbières : Maxime Magnon : Rozeta 2016, et Pessac-Léognan : Domaine de la Solitude rouge 2009

Nous avons ouvert une bouteille de la cuvée Rozeta 2016 de Maxime Magnon. Le vin s'est très bien goûté comme les bouteilles précédentes : une palette aromatique luxuriante et pure, un milieu de bouche bien construit avec élégance, et une finale veloutée, fraîche et très aromatique. Le vieillissement sous verre de deux à trois ans n'a pas affecté le vin négativement. Maxime Magnon installé à Villeneuve les Corbières travaille un vignoble de 14 hectares avec un patrimoine de vieilles vignes (80 ans) situées sur des sols et sous-sols... [Lire la suite]
02 février 2020

Pomerol : Gazin 2005, Pessac-Léognan : Domaine de Chevalier 2004, Maury : Arguti : Hugo 2015 pour finir le dîner

Le billet de ce jour commente la troisième partie du repas. C'est à dire les vins qui ont été dégustés sur les fromages et sur le dessert. Les fromages choisis ont été un Saint Nectaire, un grand classique de nos dégustations, et une mimolette demi-vieille. Pour les lecteurs qui seraient étonnés de ce choix, rappelons que la tradition bordelaise en terme d'accords avec les fromages est essentiellement celle pratiquée avec  les fromages hollandais. Dès le XVII, Bordeaux entretient des liens particuliers avec la Hollande,... [Lire la suite]
30 janvier 2020

Châteauneuf du Pape : Charvin 2005 et Côte Rôtie : Château d'Ampuis 2005

Le billet de ce jour fait suite au commentaire du repas publié le 29 janvier. Le plat principal est un carré de porc noir de Bigorre. Nous avons déjà parlé de la spécificité de cette viande dans un précédent message, mais il n'est peut-être pas inutile de rappeler combien la saveur de la chair mérite bien que cette viande labéllisée contribue aussi à valoriser le patrimoine de Bigorre. Nous invitons les lecteurs à se rendre sur ce site : ICI Par ailleurs, par une chance inouïe, mon boucher m'a présenté une belle pièce d'une truie.... [Lire la suite]