Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
17 janvier 2018

Champagnes : Agrapart et Egly-Ouriet, Bernaudeau Les Nourrissons, Côte Rôtie: Parpette Montmain 2012, et Jurançon Au Capceu 2014

  Au cours de notre séjour nordique en périodes des fêtes de fin d'année, nous sommes invités chez nos amis Isabelle et Pascal! Grands amateurs éclairés, adeptes de champagnes et fins gastronomes, préoccupés des meilleurs accords mets/vins, nous sommes comblés tant leur table est un ravissement pour le palais. Nous avons eu un menu qui allie simplicité et raffinement, et les meilleurs Champagnes dignes des connaisseurs que sont nos amis. Variés dans leur expression, et pour chacun d'eux les accompagnements idoines.   ... [Lire la suite]

15 janvier 2018

Champagne, Riesling, Saint Julien, et Givry pour un déjeuner familial

  La semaine de Noël est propice aux réceptions. Les enfants arrivent chez nous selon les possibilités qu'offre un emploi du temps bien chargé en raison des nombreuses visites et réjouissances familiales. Le plaisir de ces déjeuners des fêtes qui se prolongent pendant la trêve des confiseurs est d'imaginer que le temps s'étire. Nous avons donc pour habitude de recevoir notre fille aînée, son époux et les deux petites filles quelques jours après que le Père Noël a laissé les cadeaux qui leur sont... [Lire la suite]
12 janvier 2018

Des vins de la rive droite du millésime 2015 dégustés à l'aveugle : fin

Cette dernière série nous a proposé deux vins très réussis (Domaine de l'A 2015 et la Fleur de Roques 2015) dont on peut dire qu'ils ont fait l'unanimité parmi les dégustateurs, puisque l' écart entre le note la plus basse et la note la plus haute est d'un point seulement. Dalem 2015 a présenté, à ce stade, quelques petits excès ( un élevage un peu prononcé, un peu d'amertume et de sécheresse en finale) qui ont plus ou moins influencé les dégustateurs. Pour ma part j'ai fait le choix de ne pas trop pénaliser ces... [Lire la suite]
11 janvier 2018

Des vins de la rive droite du millésime 2015 dégustés à l'aveugle : deuxième partie

Si la première série a suscité peu de discussion lors de débriefing, cette deuxième série a offert moins d'unanimité. Le vin "pirate" Magrez Fombrauge 2015 en appellation Saint Emilion qui ne faisait pas partie du thème initial ( des vins de la rive droite hors saint Emilion et Pomerol) a fait l'objet de controverses. Pour certains dégustateurs le vin est trop richement doté, avec un élevage marqué, et une fraîcheur insuffisante. Ces arguments sont recevables. Il faut néanmoins constater que le vin est bien... [Lire la suite]
10 janvier 2018

Des vins de la rive droite du millésime 2015 dégustés à l'aveugle : première partie

  Samedi dernier, quelques amateurs passionnés, des producteurs, un sommelier et un oenologue se sont réunis pour déguster des vins de la rive droite de Bordeaux du millésime 2015 excluant les appellations Saint Emilion et Pomerol. Les vins ont été dégustés au moins deux fois à l'aveugle, avant leur évaluation et le relevé des notes, puis ensuite leur identité a été dévoilée. La dégustation a été préparée par Isabelle qui n'évalue pas les vins. Ils ont été mis en carafe deux heures avant la première... [Lire la suite]
08 janvier 2018

Mets et vins du réveillon du 31/12/2017

      Ce n'est qu'après avoir choisi les vins que nous avons acquis les mets que nous jugions leur convenir. Si nous avons apprécié comme à l'accoutumée le ris de veau de lait,     notre incontournable caviar,       pour la première fois nous avons tenté un dos de saumon fumé de chez Kaviari, absolument exceptionnel.     Comme d'ordinaire, nous réussissons toujours à trouver de la truffe, grâce à la proximité des lieux qui lui... [Lire la suite]

05 janvier 2018

Les mets et vins du déjeuner de Noël

Le jour de la Nativité, les réunions familiales battent leur plein. Une deuxième table est proposée, avec un menu entièrement différent mais non moins intéressant... Bis repetita placent!  Comme pour le réveillon, les vins offerts le sont pour convenir au menu mais aussi aux goûts plutôt disparates des convives. Entre ceux qui ne veulent que du Champagne, ceux qui ne souhaitent que les vins rouges, nous tentons de proposer à la fois selon les desiderata et selon les mets. Le menu est le suivant :    Tatin... [Lire la suite]
03 janvier 2018

Mets et vins du réveillon du 24 décembre 2017

Le repas de Noël, très traditionnellement, se compose d'une variété de plats, ce qui implique des choix de vins plutôt éclectiques, et il est partagé en famille. Parmi nous se trouvent des amatrices assez exclusives de Champagnes et de vins blancs, et des amateurs adeptes de vins rouges seulement. Nous tentons donc de faire plaisir à tous les palais, en piochant dans la cave, mais certains Champagnes sont apportés par les invités et nous les leur laissons en toute discrétion. Les vins commentés ce jour... [Lire la suite]
01 janvier 2018

Voeux 2018 et bilan des dégustations de 2017

      A l'aube de cette nouvelle année, nous présentons à tous nos lecteurs nos bons voeux pour 2018. Que l'année nouvelle apporte le meilleur dans la vie personnelle, professionnelle, et bien sûr beaucoup de plaisir avec les bouteilles que vous ouvrirez. Nous avons une pensée particulière pour les vignerons qui ont été touchés par les catastrophes naturelles, notamment le gel en 2016 et/ou 2017. Nous espérons que 2018 sera une année faste pour les producteurs de vins et spiritueux. Nous vous proposons ci... [Lire la suite]
29 décembre 2017

Pauillac : Domaine Les Sadons 2015, Cornas : Domaine du Tunnel 2010, et Saint Emilion : Mangot Quintessence 2009

La suite du repas évoqué dans le billet précédent est constitué de pigeons, cuits au foie gras, recette que je considère comme la meilleure pour la raison que cet abat permet d'attendrir le viande. Ce sont des pigeons chassés en forêt de Thiérache et comme tels, ils sont très variables. Quelquefois c'est un tout jeune pigeonneau, quelquefois c'est son aîné de quelques hivers... et là il faut plusieurs heures de cuisson. Mais le resultat est toujours merveilleux. La chair est très giboyeuse et s'apparente vraiment aux palombes.... [Lire la suite]