Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
20 juin 2017

Des vins de la rive droite de Bordeaux, à l'aveugle : millésime 2014 (fin)

Les vins conservés en carafe dans une cave fraîche ont été regoûtés le lendemain. Nous n'avons pas perçu d'évolution favorable pour les quatre vins commentés hier. Les trois vins qui font l'objet du billet du jour ont conservé les qualités observées lors de la dégustation à l'aveugle. Fombrauge 2014 a été bien apprécié par les dégustateurs, et s'est montré à la hauteur des vins désormais produits par cette propriété. Aromatique, tannins fins élégants et enrobés, finale allongée, fraîche, et expressive. Le vieillissement sous verre... [Lire la suite]

19 juin 2017

Dégustation à l'aveugle de vins de la rive droite de Bordeaux : millésime 2014 (1)

Nous terminons nos sessions de dégustations de l'année 2016-2017 avec des vins de la rive droite de Bordeaux du millésime 2014, accessibles à des prix abordables. C'est un groupe restreint et motivé qui participe à cette séance. Vinexpo, une météo favorable à la plage, et d' autres sollicitations ont réduit nos effectifs habituels. Les vins ont été préparés (mis en carafe deux heures avant la première dégustation et ordre de présentation) par Isabelle qui ne note pas les vins. Ils ont été dégustés deux fois à l'aveugle avant la... [Lire la suite]
16 juin 2017

Saint Julien : Lagrange : millésime 2000 et Branaire Ducru : millésime 2001

Ma fille et mon gendre, en compagnie de mes deux petites filles, nous ont conviés, samedi dernier, à un dîner dans leur maison de la banlieue bordelaise. J'ai apporté pour associer aux mises en bouche (melon et jambon cru) et à l'entrée ( soufflé aux fromages) , une bouteille de Riesling Hertacker 2014 du Domaine Paul Ginglinger (Eguisheim), que je commenterai ultérieurement. Pour accompagner un aloyau à la plancha, ils avaient sorti de leur cave deux vins de la rive gauche mis en carafe deux heures avant la dégustation. Lagrange... [Lire la suite]
15 juin 2017

Crozes Hermitage : David Reynaud : cuvée Georges Reynaud 2014, et Terrasses du Larzac : Montcalmès 2013

Une jeune amatrice de vins à base de syrah ou de pure Syrah est venue chez nous pour le long week-end de la Pentecôte. Pour accompagner une épaule d'agneau à la sauge du jardin, j'ai ouvert les deux vins suivants. Crozes Hermitage de David Reynaud cuvée Georges Reynaud 2014 élaboré à partir d'un vignoble travaillé en biodynamie. Ce vin m'a été recommandé par mon caviste, après lui avoir dit que je n'avais jamais goûté les vins de ce vigneron. Le vin s'est très bien dégusté, il est aromatique, élégant, fin, dans une construction... [Lire la suite]
14 juin 2017

Rully : Dureuil-Janthial : Premier Cru : Chapître 2012, et Givry : François Lumpp : Premier Cru : A Vigne Rouge 2014

Pour accompagner quelques viandes blanches nous avons ouvert des vins bourguignons. Je n'avais pas encore goûté les vins rouges de Vincent Dureuil-Janthial. Pour remédier à cette carence, un ami du département du Nord m'a offert une bouteille du Premier Cru " Chapître" du millésime 2012. Le vin est déjà très bon, aromatique, bien centré, avec une finale allongée et persistante. Il gagnera encore en harmonie avec trois ou quatre années supplémentaires en cave. A Vigne Rouge 2014 de François Lumpp (Givry) s'est une nouvelle fois bien... [Lire la suite]
13 juin 2017

Sancerre : Domaine Fouassier : Clos du Paradis 2015, Bordeaux : Sauvignon by Beynat, et Saint Emilion : Les Gravières 2010

Début juin, André nous a conviés à une dégustation de vins blancs, dégustés à l'aveugle, et bus en accompagnement de poissons cuits à la plancha (sardines, thon et daurade ), suivie d'une salade de fruits rouges. Le Clos du paradis 2015 (Sancerre du Domaine Fouassier) malgré une palette aromatique avenante, n'a pas l'équilibre et le punch des millésimes plus frais ; il y a un déséquilibre entre une première partie de bouche richement dotée et une finale un peu pataude, avec une très légère sensation de sucres résiduels. La cuvée... [Lire la suite]

12 juin 2017

Des vins de l'appellation Saint Emilion : millésime 2014 au Week-End des grands Crus (UGC)

Le millésime 2014 fut un millésime de cycle long. Les châteaux possédant les terroirs les plus froids et les plus tardifs à Saint Emilion terminèrent leurs vendanges le 25 octobre (Fleur Cardinale) et Valandraud quelques jours avant. La floraison s'est déroulée dans de bonnes conditions fin mai à début juin, qui fut chaud et sec. Les mois de juillet et août furent frais et humides, et l'été débuta au mois de septembre! Ce mois chaud et sec (un des plus chauds de ces trente dernières années) ne connut à Saint Emilion qu'un seul... [Lire la suite]
09 juin 2017

Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2005, et Guiraud 2007

Je commente aujourd'hui deux vins de Sauternes qui ont été dégustés ces deux derniers mois. Ils ont été goûtés sur une durée de trois à quatres jours, pour eux-mêmes ou ont accompagné une salade de fruits exotiques. Ils ont été conservés au réfrigrateur entre les différentes dégustations. Clos Haut Peyraguey 2005, commence à se livrer davantage que lors de la précédente dégustation , il y a quatre ans et demi. La palette aromatique est plus expressive, le vin est dense et concentré en milieu de bouche, la finale est élégante mais pas... [Lire la suite]
08 juin 2017

Des vins de l'appellation Saint Julien ( millésime 2014) au Week-end des Grands Crus à Bordeaux (UGC)

Les vins de l'appellation Saint Julien ont été dégustés en milieu d'après-midi, au moment où l'affluence était à son comble. Des stands rajoûtés cette année au milieu de la salle rendaient la circulation difficile, ainsi que leur approche. Il était très difficile de pouvoir régoûter une deuxième fois un vin qui n'avait pas paru complètement convaincant, ce fut le cas avec Langoa Barton 2014, que de ce fait je ne commente pas. Les vins ont été servis à une température convenable. Cette dégustation montre la belle réussite dans ce... [Lire la suite]
07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle. Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine. Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité... [Lire la suite]