Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
17 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : des vins des Côtes de la rive droite et les appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur

Les vins des Côtes de la rive droite de Bordeaux font l'objet de soins de plus en plus méticuleux de la part des propriétaires des Châteaux et de leur cadres techniques. Ce qui fait, ou, pour une part importante faisait, une différence notable entre les appellations des vins des côtes et celles de Saint Emilion et de Pomerol à savoir des finales avec des tannins un peu rustiques dans les vins des côtes de la rive droite. Les millésimes chauds voire solaires comme 2015, 2016 et 2018 ont contribué avec un travail de plus en plus... [Lire la suite]

16 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : les appellations Saint Emilion et Saint Emilion Grand Cru

Les vins de ce billet ont été dégustés à la propriété, chez Jean-Luc Thunevin ou à La Grappe. L'If appartient à Jacques Thienpont, propriétaire du Château Le Pin à Pomerol. Il a acquis ce vignoble de huit hectares qui jouxte Troplong Mondot dans son extension nord en 2010, avec un premier milllésime profuit en 2011. Sous la houlette de Cyrille Thienpont son responsable technique et après des études pédologiques et géologiques, le vignoble est en cours de restructuration (replantation). Le vin commenté aujourd'hui est issu d'une... [Lire la suite]
15 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l'appellation Margaux

Rien ne change à Margaux. Peu importe le millésime nous retrouvons les même styles de vins allant d'un pole fruité frais, élancé, peu charnu, étiré avec parfois un fruit assez discret à un pole de vins dotés de fruits mûrs, de la chair, avec des milieux de bouche bien formés, et des fruits expressifs. Quelques vins se situent entre ces deux tendances. Bien sûr le terroir a ses exigences et les vignes plantées sur graves sèches dans les millésimes solaires ne pourront pas permettre d'élaborer des vins richement dotés. Il existent... [Lire la suite]
14 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : L'appellation Saint Emilion : Grands Crus Classés ( fin)

Cette deuxième série est globalement très homogène, avec des vins excellents et très réussis à ce stade des primeurs, qui devront confirmer ce statut en fin d'élevage et en bouteille. Les châteaux dont nous connaissons bien les vins antérieurement élaborés nous proposerons en bouteille des vins conformes à cette dégustation "primeurs" . Il n' y a pas de franche déception, même si quelques vins ont paru un peu renfrognés sur la dégustation d'un seul échantillon. Plusieurs vins ont été goûtés deux fois, avec parfois de légères... [Lire la suite]
11 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : L'appellation Saint Emilion : Grands Crus Classés ( première partie)

Dans ce millésime à l'été et au début d'automne chaud et sec, après un printemps pluvieux, peu de propriétés ne se sont pas adaptées aux conditions du millésime pour produire des vins de belle qualité. Le handicap fut avant tout la question des rendements affectés par les virulentes attaques des maladies cryptogamiques dès le milieu du printemps et au cours du mois de juillet. Les terroirs sableux et sablo-graveleux avec peu d'argiles ont conduit les techniciens à être prudents sur l'évolution des merlots pour ne pas vendanger des... [Lire la suite]
10 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : Saint Emilion : Premiers Grands Crus Classés

La quasi totalité des Premiers Grands Crus de ce billet sont issus du plateau calcaire (au sens large). Un seul, Figeac, provient de la proximité de Pomerol. Les vignes sont essentiellement plantées sur de petites croupes de graves et font la part belle aux deux Cabernets (66% dans l'assemblage du millésime 2018). Le vin est une remarquable réussite dans ce millésime : pur, intense, très aromatique, dense, long, précis et équilibré. Les vins du plateau argilo-calcaire n'ont rien de commun selon leur situation géographique... [Lire la suite]

09 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l' appellation Pessac-Léognan (rouge)

Voici les commentaires d'une série de vins rouges dégustés lundi premier avril présentés par l'UGCB au hangar 14 à Bordeaux. Tous les vins proposés n'ont pas été goûtés faute de temps. La dégustation se faisait debout en passant devant le stand de chaque château, la prise de note était possible grâce à des petites tables disséminées ça et là en se frayant un passage parmi les nombreux dégustateurs présents. Les "leaders" de l'appellation ont fait tout leur possible à la vigne pour élaborer des vins très qualitatifs et réussis (voir... [Lire la suite]
08 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l'appellation Pomerol

Les vins ont été dégustés à l' Union des Crus Classés de Bordeaux, puis pour certains regoutés au Château La Conseillante. Cette appellation la plus précoce de la rive droite a la particularité d'offrir une grande variété dans la nature des sols et des sous-sols. La caractéristique principale de ce vignoble, c’est la nature lithologique de son sous-sol, qui schématiquement peut se résumer à un jeu d’ellipses emboîtées, constituées du nord au sud de l’appellation de sables et sables limoneux, de graves, intercalés de passées d'alios... [Lire la suite]
07 avril 2019

Bordeaux : Primeurs 2018 : l' appellation communale Pauillac

Le millésime 2018 a été favorable à l' appellation Pauillac pour élaborer de grands vins, avec parfois sur certaines propriétés des rendements limités par les attaques virulentes du mildiou au printemps et au tout début d'été. D'une façon générale l'ensemble des vins dégustés bénéficient de l'effet millésime. Cependant d'autres facteurs ont un impact sur le style et la qualité des vins produits : le type de vin choisi par le château, l'encépagement et la qualité du terroir. Si l'on regarde de près le parcellaire, l'encépagement de... [Lire la suite]
05 avril 2019

Bordeaux : Primeurs 2018 : l'appellation communale Saint Julien

L'appellation communale de Saint Julien fait partie de celles qui ont été les plus déficitaires en eau au début des vendanges. Les vins sont richement dotés avec des degrés assez élevés, des masses tanniques importantes, et des pH un peu plus haut que la normale. Les palettes aromatiques sont très expressives à tous les stades de la dégustation, et dominent très nettement la structure des vins. Les élevages sont bien proportionnés et ne marquent jamais les vins en bouche et en finale. Il faudra bien sûr revoir les vins après la mise... [Lire la suite]