Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
29 novembre 2016

Des rieslings alsaciens et allemands à l'aveugle (1)

Les bouteilles ont été collectées par Isabelle qui déguste mais ne note pas les vins. Elle a choisi l'ordre de service et a mis les vins en carafe une heure et demie à deux heures avant la dégustation. Les vins sont évalués en notes «plaisir» en ce qui me concerne, basées sur les qualités organoleptiques du vin, sa structure, sa texture et son allonge à ce moment t de la dégustation. Le reste des carafes, regoûté (étiquette découverte) 24 heures plus tard précise les aptitudes du vin à s'améliorer ou pas, voire à être à un niveau... [Lire la suite]

28 novembre 2016

Des Beaujolais "primeur" : millésime 2016, à l'aveugle

Les vins qui ont été acquis par deux participants ont été préparés par Isabelle qui les goûte mais ne les évalue pas. Les bouteilles ont été mises sous chaussettes, après avoir enlevé les capsules pour qu'aucun signe distinctif ne soit visible et ouvertes juste avant la dégustation. Les notes données par les dégustateurs sont spécifiques à ce type de vin «  primeur » et ne doivent pas être comparées avec celles que l'on attribue aux vins finis, c'est à dire ceux qui sont mis en bouteilles après une période d'élevage quelle... [Lire la suite]
25 novembre 2016

Sauternes: Rabaud Promis 1988, et Barsac : Château Bouyot 1967

Nous terminons le dîner avec une salade de fruits exotiques servie dans des coques de fruits de la passion. Deux vins liquoreux ont été présentés à l'aveugle en carafe par notre hôte. La région et l'appellation Sauternes-Barsac sont rapidement identifiées. Les accords mets/vins ont très bien fonctionné, la fraîcheur des fruits exotiques apporte un supplément d'acidité aux vins (surtout pour le second vin commenté). Rabaud Promis 1988, que j'ai dégusté plusieurs fois à un excellent niveau confirme la belle réussite de cette propriété... [Lire la suite]
24 novembre 2016

Pomerol : Château Gazin 1975, et Pauillac : Lynch Moussas 1971

Pour accompagner les deux plats suivants, notre hôte nous sert à l'aveugle deux vins de Bordeaux (région rapidement identifiée par les participants). La bouteille de château Gazin 1975 s'est accordé classiquement avec le filet de bœuf et les frites « maison » Cette bouteille a régalé tous les convives et s'est montrée être à un niveau que nous n'attendions pas. 1975 a souvent donné des vins très tanniques évoluant très lentement, avec des tannins asséchants et durs et des finales sans charme pour une grande majorité des... [Lire la suite]
23 novembre 2016

Côte Rôtie : Jamet 2006, et Bernard et Armelle Rion : Vosne Romanée : Les Chaumes 2006

Deux vins ont été servis avec le plat suivant : salmis de pintade et petites carottes.   Les vins sont dégustés à l'aveugle , après avoir été mis en carafe par notre hôte selon la durée qui lui a paru nécessaire pour chaque vin. La Côte Rôtie 2006 du domaine Jamet a réalisé un très bon accord avec le mets proposé. La caractère plutôt giboyeux de la pintade ( sans être celui d'un véritable gibier) était bien adapté à la palette aromatique et la structure du vin, sans que l'un ne domine l'autre. Cette Côte Rôtie arrive... [Lire la suite]
22 novembre 2016

Riesling : Frédéric Emile 2007, Pouilly-Fuissé : Courtelongs 2010 et Sancerre : Génération XIX : blanc 2010

Nous débutons le dîner avec trois vins blancs servis à l'aveugle, accompagnant les plats associés. Les vins ont été mis en carafe une à deux heures avant la dégustation.   Le Riesling Frédéric-Emile 2007 et la terrine de rouget grondin aux agrumes se sont très bien entendus, tant en ce qui concerne les expressions aromatiques que les associations de texture. Le vin est encore très jeune, et l'intensité aromatique encore sur la réserve ( il est beaucoup moins terpénique qu'habituellement sur cette cuvée). Il faudra encore... [Lire la suite]

21 novembre 2016

Champagne : Dom Pérignon 2006 et Francis Boulard et fille : Les Rachais 2007

Nous étions sept mercenaires en comptant notre hôte Joseph pour fêter vendredi soir son anniversaire en son château La Fleur de Roques à Puisseguin. Comme chaque année, il nous a concocté avec son chef un menu délicieux qui s'accordait avec les belles et intéressantes bouteilles qu'il choisit pour cette occasion. Les deux vins de Champagne n'ont pas été servis à l'aveugle contrairement aux autres vins qui seront commentés ultérieurement. Ils ne sont pas commentés dans leur ordre d'apparition sur la table, Dom Pérignon 2006 a... [Lire la suite]
18 novembre 2016

Louis Sipp : Riesling : Kirchberg de Ribeauvillé 2010, et Pessac-Léognan : Malartic Lagravière 2000

Les deux bouteilles ouvertes et commentées dans ce billet se sont montrées très bonnes et seront certainement excellentes dans quelques années. Le Riesling 2010 (domaine Louis Sipp) est issu du Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé. Ce Grand Cru est exposé sud, sud-ouest, avec une pente plus accentuée vers le village éponyme, il est bien ventilé par les vents venant des Vosges. Du point de vue géologique, ce secteur a été le siège d'un champ de failles à rejet vertical dominant découpant en damiers et faisant affleurer les différents... [Lire la suite]
17 novembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : l' Eden de Lapeyronie 2012 et Saint Emilion : Château la Voûte 2012

Nous avons ouvert récemment deux vins de la rive droite de Bordeaux. Ils ont été dégustés selon le protocole habituel . Les vins ont été épaulés et servis à la température de la pièce avant la première dégustation puis regoûtés 24 heures plus tard en ayant été rebouchés et conservés à une température de 14°C. L'Eden de Lapeyronie 2010 (Francs-Côte de Bordeaux) est issu d 'un petit vignoble de 2,5 hectares encépagé en Merlot (50%) Cabernet Sauvignon (40%) et Cabernet franc (10%) planté sur une croupe argilo-calcaire (77 mètres... [Lire la suite]
16 novembre 2016

Francs-Côtes de Bordeaux : Les Charmes-Godard et Puygueraud blancs dans le millésime 2015

Lors d'une dégustation à l'aveugle de vins blancs secs du bordelais au mois de septembre dernier, nous avions été déçus par des vins du millésime 2015 (un peu mous, et même doucereux) et d'autant plus étonnés que certains vins étaient issus de terroir argilo-calcaire. C'est avec une légère appréhension que j'ai ouvert deux vins de l'appellation Francs-Côte de Bordeaux : Les Charmes-Godard et Puygueraud du millésime 2015. Un doute levé rapidement, les deux vins se sont montrés très bons et proches de l'excellence sur les deux... [Lire la suite]