Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
08 mai 2019

30 millésimes du Château Pavie Macquin : grands millésimes classiques ( troisième partie)

Grands Millésimes Classiques La répartition de cette série de trente millésimes en quatre entités : millésimes froids, millésimes classiques, grands millésimes classiques et grands millésimes solaires ne m'appartient pas, mais est bien le choix de l'équipe Thienpont-Derenoncourt. Le plus fondamental pour ce terroir assez froid et tardif, c'est d'avoir des arrière-saisons peu pluvieuses et plutôt caractérisées par des nuits fraîches et des journées ensoleillées (il en est ainsi depuis le millésime 2014 !). Il est nécessaire que... [Lire la suite]
Posté par Daniel S à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 mai 2019

30 millésimes du Château Pavie Macquin (Saint Emilion) : les millésimes classiques ( deuxième partie)

Les millésimes classiques    Les vins de cette série concernent la nouvelle période de la gestion de Pavie Macquin sous la houlette de Nicolas Thienpont et de Stéphane Derenoncourt. Les méthodes culturales plus rigoureuses associées à des baisses de rendements ont permis d'élaborer des vins plus précis et plus complets, avec des maturités bien adaptées à ce terroir plutôt froid et tardif. Puis ensuite la réorganisation du cuvier (trois cuves en inox et quatre en bois ont été ajoutées aux sept cuves en béton), et... [Lire la suite]
05 mai 2019

30 millésimes (1988 à 2018) du Château Pavie Macquin (Saint Emilion) : les millésimes froids ( première partie)

Le dimanche 7 avril, en fin de matinée Nicolas Thienpont et Stéphane Derenoncourt ont proposé à la dégustation, pour Antonio Galloni, une verticale de 30 millésimes (1988 à 2018) du Château Pavie Macquin. Nous avons été conviés à faire cette même dégustation à la suite de celle de A. Galloni. La dégustation s'est déroulée selon quatre thèmes : les millésimes froids, les millésimes classiques, les grands millésimes classiques, et les grands millésimes solaires. Je présenterai donc mes commentaires en 4 billets respectant cette... [Lire la suite]
02 mai 2019

Terrasses du Larzac : Montcalmès rouge 2010, et Castillon-Côtes de Bordeaux : Alcée 2014

Pour accompagner de la joue de boeuf confite, j'ai ouvert une bouteille de Montcalmès 2010 ( Terrasses du Larzac). La précédente bouteille avait montré un vin aromatique, élégant, fin, modérément étoffé ( pour la propriété ) en milieu de bouche et frais. La bouteille commentée dans ce billet n' a pas été vraiment convaincante en terme de structure: toujours une séduisante palette aromatique, un centre qui manque un peu d'envergure, et une finale, avec une acidité un peu vive, qui manque un peu d'harmonie. Faut-il voir un millésime... [Lire la suite]
30 avril 2019

Saint Emilion : Tertre Daugay 2009 et Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l'A 2015

J'avais acquis lors des Foires aux Vins quelques bouteilles de Château Tertre Daugay 2009. J'en ai goûté une assez rapidement pour voir son potentiel. Cette deuxième bouteille ouverte montre une vin qui évolue positivement avec une fraîcheur de bon aloi dans ce millésime solaire que lui confère son terroir argilo-calcaire et une palette aromatique d' une juste maturité dans ce millésime. Cette propriété de 17 hectares qui appartenait au Comte Alexandre de Malet Roquefort pour moitié et pour l'autre à un investisseur américain a été... [Lire la suite]
28 avril 2019

Domaine Buisson-Charles : Puligny-Montrachet Le Cailleret, Meursault La vigne de 1945, Les Tessons, P.C Les Cras 2017

Chaque année le Domaine Buisson-Charles à Meursault vient présenter ses vins à Bordeaux où plus exactement à Saint Emilion lors de la semaine des Primeurs début avril. Pour être plus précis les vins du dernier millésime en bouteille sont proposés sur deux sites saint-émilionnais : chez Jean-Luc Thunevin dans le cadre de la dégustation des vins primeurs bordelais et chez Philippe Cohen lors de la manifestation Anthocyanes qu'il organise en présence de vignerons qu'il distribue. Kate Buisson-Essa venue seule sans son mari a assuré la... [Lire la suite]

25 avril 2019

Vin du Pays d'Hérault : Mas Jullien blanc 2010 et Saint Estèphe : Montrose 2000

S'il y a un jeu auquel nous gagnons systématiquement, c'est celui d'avoir un an de plus chaque année! On peut s'en réjouir ou en être chagrins, ce qui compte pour nous c'est de fêter la joie d'une existence sereine. Nous prenons plaisir à un repas élaboré, généralement destiné à mettre au point certaines recettes et les accords avec les vins. Le menu choisi se compose de deux entrées : Des noix de Saint Jacques aux asperges et aux morilles, puis un ris de veau laqué au miel d'acacia et gingembre. Le plat est une joue de boeuf à... [Lire la suite]
23 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : l'appellation Sauternes-Barsac

Deux périodes importantes marquent l'histoire du millésime 2018 à Sauternes. Un violent orage de grêle, mi juillet, détruit totalement (Guiraud) ou en très grande partie (Filhot et De Fargues) les raisins de plusieurs Châteaux de Sauternes. D'autres propriétés sont touchées à des degrés moindres (Yquem, Rieussec et Lafaurie-Peyraguey). Le second épisode c'est la grande sécheresse du mois de septembre qui empêche le développement de la pourriture noble sur les baies (manque d'humidité). Il faut attendre le début du mois d' octobre... [Lire la suite]
22 avril 2019

Bordeaux : Primeurs 2018 : Vins blancs secs : l 'appellation Pessac-Léognan et autres

Les étés solaires et secs avec des températures nocturnes assez élevées à élevées ne sont pas favorables à la synthèse des précurseurs d'arômes qui se réalise plus positivement avec des nuits plus fraîches que procurent des été moins chauds. L'autre point à prendre en compte c'est la préservation de l'acidité des raisins sous des climats chauds et secs. La nature des sols et sous sols va jouer un rôle prépondérant . Les vignobles situés sur un substrat argilo-calcaire assez peu profond à peu profond permettent l'élaboration de vins... [Lire la suite]
18 avril 2019

Bordeaux Primeurs 2018 : les appellations, Saint Estèphe, Haut-Médoc, Médoc, et Moulis en Médoc

J'évoque aujourd'hui quelques vins des appellations Saint Estèphe, Haut-Médoc, Médoc et Moulis en Médoc qui ont été essentiellement dégustés à l'UGCB au hangar 14, le lundi premier avril. J'ai choisi pour ce billet les vins qui m'ont paru les plus parlants et les plus lisibles en terme de dégustation. D'autres vins ont été goûtés, mais leur aspect viril, peu charnu, et souvent assez austère à austère en finale, avec en plus souvent des prises de bois ne permettait pas, pour ma part, de porter un jugement cohérent en l'état. Il faudra... [Lire la suite]