Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
22 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (fin)

Cette dernière série n'est pas plus satisfaisante en terme de plaisir. Le seul vin qui m'a paru le plus équilibré est le vin du Château Gaucheraud de l'appellation Blaye 2014, élevé en cuve. Son congénère de la même propriété du millésime 2012 élevé en fûts de chêne possède un élevage très appuyé au nez comme en bouche qui ôte tout plaisir et le rend, à mon goût, peu buvable à table. Nous avons eu également un lot non négligeable de bouteilles défectueuses qui ne nous ont pas permis de porter une appréciation sur les vins concernés.... [Lire la suite]

21 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (2)

Cette dégustation que l'ont peut qualifier de pré-rentrée était destinée essentiellement à définir notre calendrier de rencontre pour l'année 2016-2017. Nous avions donc choisi de goûter à l'aveugle des vins blancs secs de Bordeaux, proposés pour une grande majorité à des prix très abordables. Nous espérions que cette dégustation à l'aveugle nous permettrait de découvrir un ou deux vins sortant du lot. Ce ne fut pas le cas. La plaisir n'a pas été au rendez-vous. Les vins blancs du millésime 2015 offre peu d'équilibre, l'aromatique... [Lire la suite]
20 septembre 2016

Des vins blancs secs de Bordeaux à l'aveugle (1)

La séance de rentrée ( samedi 17 septembre) de notre club de dégustation avait pour double objectif d'établir le programme de dégustation pour l'année 2016-2017 et de déguster à l'aveugle quelques vins blancs secs du Bordelais de millésimes récents . Les bouteilles ont été confiées à Isabelle, qui n'évalue pas les vins. Elle a choisi l'ordre de dégustation et a mis les vins en carafe une demie-heure à une heure avant le début de la dégustation. Nous avons dégusté les vins une première fois, puis une seconde fois une heure après la... [Lire la suite]
22 juillet 2016

Castillon-Côtes de Bordeaux : Beynat cuvée Léonard 2011 et Pessac-Léognan : Seguin 2009

Nous avons souhaité faire le point sur l'évolution de deux vins bordelais. Comme d'habitude, nous avons dégusté les vins sur une durée de deux jours. Les bouteilles ont été épaulées une heure avant la première dégustation, puis regoûtées le lendemain après conservation en cave fraîche. La cuvée Léonard 2011 du Château Beynat n'est pas encore prête pour offrir le meilleur plaisir ; sa forte proportion de Cabernet Sauvignon nécessite de l'attendre environ cinq ans pour que les tannins et l'élevage soient complètement fondus et que... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Saint Emilion : Vieux Sarpe 2008 et Saint Estèphe : Cos Labory 2003

Une bouteille orpheline du château Vieux Sarpe 2008 (Saint Emilion), retrouvée lors d'un rangement de la cave a été ouverte récemment. Le vin a été dégusté en bouteille sur une durée de 48 heures. La dégustation du premier jour a montré un vin un peu renfrogné en terme de structure, les deux dégustations suivantes, après conservation en cave fraîche, ont présenté une bonne amélioration avec un vin plus en chair, plus centré, et à la texture veloutée, même si la palette aromatique a perdu en intensité. Quelques années supplémentaires... [Lire la suite]
13 mai 2016

Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l' A 2005 et Haut-Médoc : Belle-Vue 2008

Nous poursuivons ponctuellement les dégustations à domicile sur deux à trois jours. Je commente aujourd'hui deux vins goûtés en bouteille sur une durée de 24 heures. Les vins sont servis une première fois après avoir été épaulés une bonne heure avant d'être dégustés, puis le reste de la bouteille est regoûté le lendemain après avoir été conservé dans une cave fraîche. Le Domaine de l' A 2005 bien charpenté avec des tannins enrobés par une chair de bon aloi, présente une palette aromatique expressive à tous les stades de la... [Lire la suite]

10 mars 2016

Saint Emilion : Berliquet 2011 et Haut-Médoc : Cornélie 2010

Après un mois de février consacré à différents repas entre amis amateurs de mets et de vins, nous reprenons les commentaires de dégustation de vins goûtés sur plusieurs jours. Berliquet 2011 a été dégusté sans mis en carafe sur une durée de 48 heures. Le vin a été épaulé une heure avant d'être goûté une première fois, il s'aborde convenablement, mais ne sera vraiment en place que le lendemain (date du commentaire). C'est un vin fin, élégant, sans maigreur, fruité, frais, il peut commencer à se déguster avec une aération de deux... [Lire la suite]
19 février 2016

Médoc : Fleur La Mothe 2013, Saint Emilion : Larcis Ducasse 2013, et Domaine du Bouscat : Les Portes de l'Am 2013

Trois vins bordelais terminent la dégustation lors de notre repas qui a suivi la séance des vins de Sancerre. Les vins sont servis à l'aveugle, sauf pour celui qui les a offerts, et mis en carafe une bonne heure avant la dégustation. Le Château Fleur La Mothe 2013 est un vin plutôt assez étoffé pour le millésime en terme de structure, sa palette aromatique est peu expressive à tous les stades de la dégustation et il est nettement amer en finale. Je n'avais pas encore goûté Larcis Ducasse 2013 en bouteille, depuis la dégustation en... [Lire la suite]
02 novembre 2015

Des Seconds Vins de Crus Classés (ou non) du Bordelais, à l' aveugle

André a organisé la semaine dernière, dans son domicile libournais une dégustation, à l'aveugle, de seconds vins de Crus Classés (ou non) du Bordelais. Il a souhaité faire partager à sa fille Alison et à une de ses amies Ariane cet exercice qui faisait suite à celui du mois d'août dont le thème était la différenciation à l'aveugle des vins de la rive droite et de la rive gauche de Bordeaux. Il nous a proposé de participer à cette dégustation. Comme je n'avais pas en cave de seconds vins, j'ai apporté deux premiers vins qui seront... [Lire la suite]
29 octobre 2015

Saint Emilion : Clos de l'Oratoire 1999 et Pessac-Léognan : Château Seguin 2009

J'ai retrouvé une bouteille solitaire du Clos de l'Oratoire 1999 dans la cave. Je l'ai ouverte et épaulée deux heures avant la première dégustation et regoûtée le lendemain. Le vin commence à être agréable avec un élevage qui se fond, alors que les bouteilles précédentes étaient marquées par un élevage très soutenu. La jeunesse de la robe laisse présager une évolution encore plus positive dans trois à cinq ans en fonction de la température de conservation des bouteilles. Nous avions bien goûté Château Seguin 2009 lors d'une... [Lire la suite]