Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon
25 novembre 2016

Sauternes: Rabaud Promis 1988, et Barsac : Château Bouyot 1967

Nous terminons le dîner avec une salade de fruits exotiques servie dans des coques de fruits de la passion. Deux vins liquoreux ont été présentés à l'aveugle en carafe par notre hôte. La région et l'appellation Sauternes-Barsac sont rapidement identifiées. Les accords mets/vins ont très bien fonctionné, la fraîcheur des fruits exotiques apporte un supplément d'acidité aux vins (surtout pour le second vin commenté). Rabaud Promis 1988, que j'ai dégusté plusieurs fois à un excellent niveau confirme la belle réussite de cette propriété... [Lire la suite]

24 novembre 2016

Pomerol : Château Gazin 1975, et Pauillac : Lynch Moussas 1971

Pour accompagner les deux plats suivants, notre hôte nous sert à l'aveugle deux vins de Bordeaux (région rapidement identifiée par les participants). La bouteille de château Gazin 1975 s'est accordé classiquement avec le filet de bœuf et les frites « maison » Cette bouteille a régalé tous les convives et s'est montrée être à un niveau que nous n'attendions pas. 1975 a souvent donné des vins très tanniques évoluant très lentement, avec des tannins asséchants et durs et des finales sans charme pour une grande majorité des... [Lire la suite]
23 novembre 2016

Côte Rôtie : Jamet 2006, et Bernard et Armelle Rion : Vosne Romanée : Les Chaumes 2006

Deux vins ont été servis avec le plat suivant : salmis de pintade et petites carottes.   Les vins sont dégustés à l'aveugle , après avoir été mis en carafe par notre hôte selon la durée qui lui a paru nécessaire pour chaque vin. La Côte Rôtie 2006 du domaine Jamet a réalisé un très bon accord avec le mets proposé. La caractère plutôt giboyeux de la pintade ( sans être celui d'un véritable gibier) était bien adapté à la palette aromatique et la structure du vin, sans que l'un ne domine l'autre. Cette Côte Rôtie arrive... [Lire la suite]
22 novembre 2016

Riesling : Frédéric Emile 2007, Pouilly-Fuissé : Courtelongs 2010 et Sancerre : Génération XIX : blanc 2010

Nous débutons le dîner avec trois vins blancs servis à l'aveugle, accompagnant les plats associés. Les vins ont été mis en carafe une à deux heures avant la dégustation.   Le Riesling Frédéric-Emile 2007 et la terrine de rouget grondin aux agrumes se sont très bien entendus, tant en ce qui concerne les expressions aromatiques que les associations de texture. Le vin est encore très jeune, et l'intensité aromatique encore sur la réserve ( il est beaucoup moins terpénique qu'habituellement sur cette cuvée). Il faudra encore... [Lire la suite]
02 novembre 2016

Paul Ginglinger : Riesling Pfersigberg Ortel 2014, Cornas : Clape 2006, et Saint Emilion : Larcis Ducasse 2011

J'évoque aujourd'hui le dernier dîner pris avec nos amis du Nord avant leur retour le lendemain chez eux. Un ami vigneron à Puisseguin s'est joint à nous. Les vins ont accompagné des Saint Jacques poêlées et une crème de céleri parfumée à l'anguille fumée suivies d'un filet de bœuf en croûte d'herbes avec des champignons au vin rouge. Les accords ont très bien fonctionné avec les vins sélectionnés. Les vins ont été mis en carafe une heure à une heure et demie avant la dégustation. J'ai souhaité faire goûter à nos amis le Riesling... [Lire la suite]
01 novembre 2016

Dîner à L'Auberge Saint Jean : Pavie Macquin 2011

Le suite du repas s'énonce ainsi :    Suprême de colvert accompagné d'une cuisse confite sur pulpe de potiron, oranges confites à la coriande, salsifis et légumes divers   Plateau de fromages   Dessert composé d'un Hérisson (clin d'oeil au nom des propriétaires!) fait avec un biscuit aux amandes, meringue, rhubarbe à l'estragon), coque en chocolat et sorbet fraise         Et comme si les réjouissances devaient ne pas en finir nous avons un second dessert qui nous est apporté avec... [Lire la suite]
Posté par Daniel S à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2016

Dîner à L'Auberge Saint Jean - Les Hauts de Riquets 2012 et Clos de Beaujeu 2010

    L'auberge Saint Jean est une de nos adresses préférées et de loin! La cuisine est remarquable, inventive, d'un grand professionnalisme et la technique des plats est extraordinaire. Nous adorons y emmener nos amis.  Nous avons connu ce couple de restaurateurs, Manuela et Thomas L'Herisson, dès leur début à Saint Jean de Blaignac, et nous avions imaginé pour eux d'être très vite étoilés. Nous ne nous sommes pas trompés! Ils sont récompensés dès 2014 et il est à croire qu'ils ne sont qu'en chemin vers d'autres... [Lire la suite]
28 octobre 2016

Fin du dîner : Bouchard Père et fils : Le Corton 2008, Saint Emilion : Troplong Mondot 2000, et Sauternes : De Fargues 1990

Nous choisissons de concilier Bourgogne et Bordeaux pour le fromage : le plateau de compose donc de plusieurs spécialités choisies pour permettre un assortiment intéressant. Nous plaçons un chaource, une rouelle du Tarn pour le Bourgogne, de la mimolette vieille, du saint nectaire pour le Bordeaux...   Le dessert est une poire confite à basse température surmontée d'une glace de pain d'épices et d'une chantilly de caramel beurre salé. L'un des convives pense immédiatement à la tarte tatin revisitée. Pourquoi pas! les saveurs... [Lire la suite]
27 octobre 2016

Suite du dîner avec des vins de Châteauneuf du Pape : Clos des Papes 2006 et Vieux Télégraphe 2005

Nous passons maintenant au plat principal, autour duquel d'ailleurs, même les mets ont été pensés de façon à éviter toute redondance de saveurs. Nous présentons de la joue de boeuf confite à la réglisse. La recette est essentiellement basée sur la durée de la cuisson ( 12 heures à 100°) et l'adjonction au moment où les saveurs seront suffisamment imprégnées de la réglisse. En accompagnement, quelques figues poêlées au miel, mais au préalable elles ont été cuites dans une réduction de vin rouge épicé. D'une certaine manière c'est un... [Lire la suite]
26 octobre 2016

Le dîner se poursuit avec le Gewurztraminer Hengst 2005 ( Josmeyer) et le Beaucastel : blanc : veilles vignes 2011

    Pour la seconde entrée, nous optons pour un tartare de homard, cuit dans une huile de truffe mélangée à de l'huile de sésame, parfumé légèrement au wasabi, et dressé sur des mangues au thym et aux fruits de la passion. Ce plat est d'une réelle complexité de saveurs, avec quelques orientations exotiques.   Néanmoins et c'est ce qui est surprenant, tout se marie à merveille. La torrefaction du sésame met en valeur les arômes de truffe et le thym permet de relever autrement la mangue notamment en estompant... [Lire la suite]