Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 février 2023

Fronsac : Fontenil 2015 et Domaine de l'A 2015, Castillon-CBordx, des vins pour la dédicace du roman La Décantation du Mal

Les deux vins commentés ont été offerts en même temps que Alcée et Les Charmes-Godard, qui ont fait l'objet de commentaires dans le billet du 9 février 2023. A été apporté Laroze 2015, Grand Cru Classé de Saint-Emilion, qui ne peut hélas, faire l'objet de commentaires, puisque la bouteille a été entièrement bue et n'a pas pu être analysée le lendemain. Les commentaires tiennent toujours compte de 24h d'intervalle.

IMG_20230209_143703

 

 

Pour rappel, ils ont été dégustés lors de la dédicace du roman La Décantation du Mal.

L'histoire se situe entre 1933 et 1943 et une bonne partie se déroule à Bordeaux. Elle raconte comment une enfant endoctrinée dans une politique nazie  qui l'a asservie s'est complètement tarie psychologiquement au point d'accepter de pire : s'infiltrer pour démanteler des réseaux de résistance, au même moment où le IIIème Reich faisait main basse sur le vignoble bordelais.

Le sujet est donc délicat, mais l'Histoire ne peut se juger qu'en fonction de l'instant précis des événements tels qu'ils ont été vécus. Les circonstances nouvelles et éclairantes qu'apportent la postériorité n'objectivent pas lesdits événements. Comprendre les faits historiques, c'est s'approprier une circonstanciation spatio-temporelle et une interprétation selon des causes purement adéquates au contexte politique et social.

L'héroïne, Luise, peut être méprisée. Mais contextuellement et selon l'éducation, les traumatismes et la seule fenêtre qu'elle peut ouvrir sur le monde, elle est intéressante. Le lecteur peut pénétrer une psychologie complexe, finir par excuser l'aveuglement et les égarements dont elle s'est sentie fautive. 

Le lecteur suit son endoctrinement en pénétrant dans la peau de ce personnage. Que l'on aime ou que l'on déteste Luise Maëcht (prénom allemand qui se prononce comme le prénom français Louise), elle ne laisse pas indifférente. On peut expliquer ce qu'elle est devenue, on peut la rejeter, elle incarne l'erreur fondamentale d'un esprit modelé et corrompu par la propagande nazie et toute la perversité d'un système totalitaire qui a détruit toute une jeunesse embrigadée.

 A lire, donc pour juger...

couverturemodifiee

 

Les vins ont été dégustés en bouteille deux fois à 24 heures d'intervalle



Castillon-Côtes de Bordeaux : Domaine de l'A 2015

La robe est profonde avec un liseré de teinte sanguine. Le nez est avenant et expressif avec des arômes de fruits noirs ( cerises mûres et cassis dominants) , d' épices douces, avec des notes de violettes, de réglisse et légèrement truffées. La bouche est bien en chair , veloutée, corsée avec élégance, ample et fruitée. La finale est longue, impactante, légèrement ferme, fraîche et expressive. Noté 16,5 (93/100), voire un peu plus dans 5 ans, même note plaisir

IMG_20230209_143656

 

 



Fronsac : Fontenil 2015

La robe est profonde, sanguine au bord du disque. Le nez intense évoque les baies noires (cerises tardives et mûres), la boite à épices, avec des notes de fleurs mauves, de réglisse et légèrement mentholées. La bouche offre une belle finesse tannique, une chair très veloutée, un milieu de bouche puissant, d'une élégante concentration et fruitée. La finale est longue, fraîche, d'un séduisant maintien, veloutée, et aromatique. Note potentielle 17 (94/100) , note plaisir 16,5

IMG_20230209_143659

 

Posté par Daniel S à 20:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire