Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 novembre 2022

Verticale du Mas Jullien : millésimes 2009 à 2017 fin

IMG_20221030_082416

 

 

En juin 2014 l'Inao reconnait l'appellation Terasses du Larzac. Olivier Jullien aidé de Vincent Goumard qui a repris une partie des vignes de la famille Jullien et a ainsi assuré la continuation du Mas Cal Demoura, et de quelques nouveaux viticulteurs ont  construit un dossier sérieux et suffisamment convaincant pour aboutir à cette décision positive de l'Inao.

Oliver Jullien, en perpétuelle recherche, dans la région de Saint Privat a découvert un cirque de vieilles vignes âgées au pied d'une falaise plantées sur des éboulis calcaires, à une altitude moyenne de 400 mètres qui ont donné naissance à la cuvée Lous Rougeos à base de vieux Carignan (60%) et de Syrah (40%)

Sous les climats sudistes chauds (dont le Languedoc) et dans les millésimes solaires ( à Bordeaux ) les vignerons observent des décalages de maturité entre celle des jus ( maturité technologique) et celles des peaux et des pépins (maturité polyphénolique) plus importante que dans les millésimes frais. Le taux de sucres montent rapidement ( en conséquence l'alcool aussi) l' acidité malique se dégrade et la maturité des peaux et des pépins n'évolue que lentement. Le dilemne est alors le suivant : soit ils cueillent un peu plus tôt pour éviter des taux d'alcool trop élevés, avec des peaux et des pépins moins mûrs, soit ils choississent d'avoir un taux d'alcool plus haut, et des peaux et pépins plus mûrs. Ces choix impliquent des profils de vins différents.

Dans le pemier cas qui nécessite des extractions douces les vins seront plus austères dans leur jeunesse, tout en ayant une fraîcheur conservée et ne s'épanouiront qu' avec une garde plus longue. C'est le choix d'Olivier Jullien

Dans le deuxième cas les vins sont plus riches en alcool, plus en chair, plus moelleux, plus opulents et plus séducteurs dans leur jeunesse, mais moins frais.



Cette série m'a paru offrir globalement des vins plus précis, et plus expressifs ( pour leur relatif jeune âge) avec des équilibres particulièrement réussis dans les millésimes solaires dont un 2016 inatttendu et original de part son encépagement.

 

 

 

 

 



Mas Jullien 2009

La robe est profonde sanguine au bord du verre. Le nez expressif évoque les fruits noirs dominants, les épices, les cerises et leur noyau, la réglisse les fleurs séchées, et de garrigue. La bouche est assez puissante en attaque, plus veloutée et charnue dans un milieu de bouche dense, rempli et fruité. La finale est longue, d'un maintien encore un peu ferme, en conservant une texture veloutée, aromatique et équilibrée. Noté 17,5 (95/100)

IMG_20221030_082434

Mas Jullien 2010

La robe est profonde sanguine sur le disque. Le bouquet est intense , mûr, et frais, avec des arômes de cassis, de myrtilles, d'épices variées, de fleurs mauves (violettes et pivoines) et des notes de fèves (chocolat et café). La bouche est très convaincante avec une chair bien formée et très veloutée, un milieu de bouche dense, d'une élégante concentration rehaussée de fruits épicés. La finale est longue intense, tout en restant veloutée, fraîche et expressive. Noté 18,5 (97/100), voire un peu plus en 2030


IMG_20221030_082449

Mas Jullien 2011

La robe est assez profonde de teinte rubis. L'agitation amplifie des arômes de fruits rouges (dominants) et noirs, avec des notes florales, et de poivre fin. La bouche est élégante, fraîche, délicatement charnue, veloutée, d'une agréable constitution dans une construction longiforme et fruitée. La finale est élancée fraîche, fruitée, florale, fraîche, avec quelques amers. Noté 15,5 (91/100)



Mas Jullien 2012

L'olfaction est dominée par des arômes animaux, la bouche est décharnée avec des tannins asséchants. La bouteille est défectueuse



Mas Jullien 2013 : Autour de Jonquières

La robe est assez profonde de couleur sanguine. Le nez est séduisant et bien ouvert avec des arômes de fruits rouges (dont la framboise) de fleurs (roses), d'hibiscus, et de légères notes épicées et réglissées. La bouche offre une chair bien formée et veloutée le vin se développe avec une élégante densité dans une construction cylindrique et fruitée. La finale est fraîche allongée, avec de beaux tannins fins et enrobés, très fruitée et florale. Noté 16/5 (93/100), voire un peu plus dans une petite dizaine d'annés.

IMG_20221030_082436

Mas Jullien 2014 : Autour de Jonquières

La robe est assez soutenue rubis très légèrement orangée au bord du verre. Des arômes de fruits rouges (framboises et cerises) , nuancés de notes florales et d'une légère pointe végétale soulignent une olfaction bien ouverte . La bouche est souple , élégante, fraîche, longiforme et fruitée. La finale dans la continuité est très fraîche à dominante fruitée. Noté 15 (90/100)



Mas Jullien 2015 : Autour de Jonquières

La robe est profonde sanguine au bord du disque. L'agitation accentue des aômes de sureau (fruits et fleurs) de cassis , d'épices variées (dont le poivre fin), et de réglisse. La bouche est riche, énergique, d'une puissance sans excès, charnue, veloutée et fruité. La finale est longue, encore ferme , affirmée, avec une fraîcheur de bon aloi, et expressive. Note potentielle 18 (96/100).



Mas Jullien 2016 : Autour de Jonquières

Changement de parcellaire et d'encépagement avec une majorité de Cinsault et Grenache

La robe est assez profonde , sanguine à violine. L'olfaction est expressive, avec des arômes de mûres, de myrtilles, d'épices douces, de fleurs mauves (violettes et pivoines) et des notes caféiées et cacaotées. La bouche est délicate, dense, élégante avec de beaux tannins fins et mûrs tramés serrés, agrémentée de fruits éloquents. La finale est longue, un rien ferme , harmonieuse, fraîche, et d'une séduisante pureté aromatique. Noté 17,5 ( 95/100) voir un peu plus dans 10 ans

IMG_20221030_082441

Mas Jullien 2017 : Autour de Jonquières

La robe est assez profonde sanguine au bord du verre . Le nez bien ouvert évoque le cassis, les cerises tardives, les fines épices, avec des notes florales et de fèves de café. La bouche est élégante délicatement charnue et veloutée, un peu plus haute et plus pleine dans un milieu de bouche fruitée. La finale est allongée, légèrement ferme, fraîche avec des tanins finement enrobés, et d'une avenante expression aromatique. Noté 16,5 (93/100)

 

Posté par Daniel S à 21:00 - Vins du Languedoc-Roussillon - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire