Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 août 2022

Montagny : Aladame : Les Coères 2019; Morey Coffinet : Chassagne-Montrachet La Romanée 2016; Saint Emilion : Lynsolence 2016

Ainsi qu'il l'était signalé dans le billet précédent, cette seconde session de vacances s'avère être celle des réceptions de nos amis et membres de la famille. Nous décrivons donc les vins qui ont accompagné un menu plutôt simple, mais basé sur les bons produits de notre marché local.

Après quelques mises en bouche, essentiellement à base de légumes, et des olives lucques, je propose des noix de Saint Jacques en carpaccio et aux baies roses, puis un poulet rôti à la sarriette, quelques fromages et des billes de melon en gelée de miel et fleur d'oranger.

Le menu n'est pas donc pas spécifiquement gastronomique car nous parions plutôt pour des accords évidents, simples et une discussion libre abordant tous les sujets de société même si nos amis sont fins connaisseurs.

Nous jouons toutefois au jeu de l'aveugle et notre amie qui apprécie particulièrement les vins blancs reconnaît tout de suite un chardonnay identique à un Chassagne-Montrachet bu en notre compagnie quelques mois auparavant. Nous lui faisons découvrir l'étiquette : visiblement les vins de Morey-Coffinet ont une signature!

 

 

IMG_20220817_180843

 

 

Montagny : Domaine Aladame : Premier Cru : Les Coères 2019

IMG_20220817_180820

mis en carafe un demi-heure avant le service

La robe jaune pale est brillante. Le nez est ouvert et avenant avec des arômes de fruits blancs (dont la poire), de légères épices douces , avec des notes florales (dont le chèvrefeuille) et une élevage net en arrière plan. La bouche est charnue et veloutée, dans une construction cylindrique et dense, rehaussée de fruits expressifs. La finale est allongé en restant charnue et veloutée, avec une acidité gustative un peu basse et une expression aromatique normale. Noté 14,5/15, note plaisir 14,5 pour des dégustateurs ne recherchant pas des vins tendus. Un millésime chaud et sec qui n'a pas été favorable à la préservation des acidités maliques en cet endroit

 

Chassagne-Montrachet : Morey-Coffinet Premier Cru La Romanée 2016

IMG_20220819_142800

Mis en carafe une heure avant le service

La robe or clair est brillante. L'agitation estompe une légère réduction qui fait place à des arômes de poire, de prune jaune, de fleurs blanches, de verveine, et un élevage élégant (noisette et amande). La bouche est légèrement tendre en attaque, le vin se développe plus en ampleur qu'en densité, agrémenté de fruits éloquents. La finale, d'une bonne allonge, est aérienne, tonique, d'une bonne fraîcheur et expressive. Noté 16 (92/100), même note plaisir

 

Saint Emilion : Lynsolence 2016

IMG_20220817_180837

mis en carafe une heure et demie avannt le service

La robe est profonde avec sanguine au bord du verre. L'olfaction est expressive avec des arômes de cerises noires, de mûres, de fines épices , nuancés de fleurs mauves (violettes), avec un élévage élégant nettement en arrière plan . L'attaque est veloutée, le vin se développe dans un corps bien formé, dense, aux rondeurs avenantes, agrémenté de fruits éloquents. La finale est longue, d'un bon maintien ( légèrement ferme) tout en restant veloutée, fraîche et aromatique. Noté 16,5 (93/100) voire une peu plus dans 3 ou 4 ans, note plaisir 16,5

 

 

Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire