Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

24 avril 2022

Météorologie du millésime 2021 à Bordeaux

Les données climatiques proviennent de la station météorologique de Bordeaux Mérignac. 

Abréviations 

T°m : Température moyenne mensuelle : degré celsius

T°N : température moyenne normale ou trentenaire ( 1981 à 2010) : degré celsius

T°max ex : température maximmun extrême : degré celsius

T°min ex : température minimum extrême: degré celsius

T° min < 0 : nombre de jours où la température minimum est inférieure à zéro

T° max < 0 : nombre de jour où la température maximum est inférieure à zéro

P : cumul mensuel des précipitations en millimètres : noté mm)

PN : précipitation de la normale mensuelle ou trentenaire mensuelle ( 1981à 2010) en millimètres noté mm 

Précipitations maxima en 24 heures noté P1

Précipitations maxima en 5 jours noté P2

 

Une fin d'automne et un début d'hiver doux et pluvieux; une fin février et un mois de mars sec

 

Novembre 2020 : T°m : 12,2 ; T°N: 9,9; T°min ex : 0,7; T°max ex : 24,6;

P: 17 mm, PN : 110 mm; P1 =11,7 mm ; P2 =12,5mm 

Décembre 2020 : T°m : 8,6 ; T°N : 7,2, T°min ex : -2,6; T°max ex : 18,2 ;

P : 241 mm ; PN : 105 mm; P1 =50 mm ; P2 = 98 mm

 

Capture température

 

Janvier 2021 : T°m : 6,3 ; T°N : 6,6; T°min ex : -3,8; T°max ex : 15,9;

P: 125 mm; PN : 87 mm; P1 = 20 mm; P2 =55 

Février 2021 : T°m : 10,9 ; T°N : 7,5; T°min ex : 0,4; T°max ex : 20,3 mm;

P : 77 mm; PN : 72 mm; P1 =18 mm : 3; P2 = 47 mm 

Mars 2021 : T°m : 10,6; T°N : 10,2; T°min ex : -1,4; T°max ex : 26,1;

P : 17 mm, PN : 65 mm, P1 = 5 mm ; P2 = 13 mm 

Le mois de novembre est chaud ( +2,3 / normale) et décembre est doux ( +1,4/ normale) Janvier est frais les 20 premiers jours et plus doux ensuite (-0,3 / normale et février nettement plus chaud que la normale ( + 3,4°C) et mars proche de la moyenne trentenaire (+0,4°C).

Nous notons qu'il n' y a aucun jour où la température maximale est inférieure à zéro.

Le mois de novembre fut très sec (-85% / PN) et décembre fort arrosé (+128 % / PN). Le mois de janvier, après un début de mois peu pluvieux le devient dans la dernière décade (+ 44% / PN). le mois de février est dans la moyenne trentenaire (+ 8% : PN) avec une seconde partie du mois sèche et suivi d'un mois de mars est très sec ( -74%).

 

Il faut garder à l'esprit que les cumuls de précipitations mensuelles peuvent présenter des variations notables entre les appellations les plus à l'ouest près de l'estuaire et de l'océan et celles situées les plus proches de la Dordogne ( Francs -Côtes de Bordeaux par exemple ).

La conséquence de ces pluies hivernales c'est la bonne recharge des nappes phréatiques de subsurface et plus profondes, qui aura des répercussions sur la suite du cycle végétatif.

Sur les sols les plus chauds les premiers débourrements s'observent début mars sur les Merlots et se poursuivent sur l'ensemble du vignobles de façon homogène grâce au temps sec qui s'est installé dès la mi-février.

 précipitations

Un gel sévère, puis un temps frais pluvieux à très pluvieux 

Avril 2021 : T°m : 12,8, T°N : 12,3; T°min ex : -0,5 ; T°max ex : 26,8;

P : 24 mm, PN: 78 mm; P1 = 11 mm , P2 =15 mm 

Mai 2021 : T°m 14,7; T°N : 16,1, T°min ex : 2,9; T°max ex : 29,1; P : 116 mm: PN : 80 mm, P1 = 24 mm P2 = 53 mm 

Juin 2021 : T°m : 20,7, T°N : 19,3 ; T°min ex : 9,3 ; T°max ex : 33,2 ;

P : 141 mm; PN : 62 mm, P1 =44 mm ; P2= 100 mm 

Le mois d'avril connait un épisode de gel sévère les nuits des 7 et 8 avril qui affecte plus ou moins l'ensemble des vignoble bordelais.

gel dans les vignes

74221q6a1324

 

 

 

 

Une récidive est observée localement le 13 avril. Des remontées de température entre ces séquences gélives aboutissent à une température moyenne légèrement supérieure à la normale ( +0,5°C ). Le mois de mai est frais ( -1,4°C) et juin plus chaud que la normale (+1,4°C) .

Le mois d' avril est sec ( -70% / PN) , il est suivi par deux mois pluvieux à très arrosé : mai ( +46% / PN) et Juin (+127% / PN).

La vigne se développe lentement en avril et mai La floraison débute les derniers jours du mois de mai sur les zones précoces, puis avec le temps chaud et sec qui s'installe du 26 mai au 15 juin, la floraison est homogène, et la vigne reprend une croissance vigoureuse ( des phénomènes de coulure sont cependant observés localement).

Jusqu'à la fin mai, le temps froid limite le développement des maladies cryptogamiques. A partir de la mi-juin, sous un temps à caractère tropical (violents orages avec des températures assez élevées) un mildiou virulent commence à affecter le vignoble vers la fin juin sur des sols détrempés ce qui ne va pas favoriser la lutte et provoquer des pertes de récoltes importantes dans les divers secteurs. La nouaison est affectée par une remontée des températures (développement intense de la vigne) et une contrainte hydrique faible (pluies intenses) qui conduit à des phénomènes de coulure, notamment sur les Merlots.

 

 

2b78e5edce7136c6739e732b7086f541-1068x545

 

Un été frais et assez sec à sec 

Juillet 2021 : T°m : 21,3 ; T°N : 21,4; T°min ex : 15,4; T°max ex : 35;

P : 43 mm; PN : 50 mm; P1 = 10 mm, P2 = 22 mm 

Août 2021 : T°m : 20,6; T°N : 21,4; T°min ex : 12,1 ; T°max ex : 34 ;

P : 29 mm; PN : 56 mm; P1 = 14 mm, P2= 22 mm 

Septembre 2021 : T°m : 20,5; T°N : 18,5; T°min ex : 6,8; T°max ex : 33,2;

P : 76 mm; PN : 84mm ; P1=20 mm, P2= 41 mm 

Le mois de juillet est frais (-0,3°C) et peu pluvieux (-14% / PN), le mois d'aout reste frais (-0,8°C) mais plus sec ( -48 % / PN).

La véraison débute aux alentours du 20 juillet sous l'effet d'un assez faible déficit hydrique par manque de température élevées, elle se poursuit lentement au mois d'août (3 jours seulement à plus de 30°C) pour la même raison. Sur les terroirs précoces, elle s'achève autour du 20 août et sur certaines zones, elle ne se terminera que tout début septembre.

Le mois de septembre est chaud ( +2,0°C) et un peu moins humide que la normale (-10%). L'amplitude thermique est relativement faible entre le jour et la nuit . Le déficit hydrique qui s'installe petit à petit depuis le 10 août est favorable à la maturation, mais n'a pas d'incidence sur la tailles des baies (Merlot et deux Cabernets) qui sont les plus grosses depuis un bonne quinzaine d'années. Les épisodes pluvieux des 8, 14, et 18 septembre ralentissent la maturation et fait craindre des débuts de développement du botrytis heureusement freiné par des températures un peu plus basses.

Les quinze premiers jours d'octobre plutôt chauds et peu arrosés ont permis de repousser le plus possible les vendanges pour obtenir la meilleure maturité possible dans ce millésime de cycle long

Dans ce millésime qui a été fortement marqué par le gel et les maladies cryptogamiques (mildiou et black rot), les propriétés qui ont pu échapper à ces deux fléaux ont élaboré des vins à caractère "océanique" comme ceux précédant le millésime 2015 . Les baies à la vendange sont moins riches en sucre que les millésimes précédants, avec des teneurs en acide malique plus élevées. Il faut s'attendre à des vins avec des arômes de fruits plutôt frais et floraux, des milieux de bouche très dépendants de la nature de leurs terroirs ( rôle de l'argile nottament) et des finales fraîches, plutôt élancées en général, mais aromatiques.

 

Posté par Daniel S à 21:00 - Primeurs 2021 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire