Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

17 octobre 2021

Gérard Boulay : Monts Damnés 2014, Buisson-Charles : Meursault Bouches Chères 2015, Beauséjour hdl 2012, Château d'Ampuis 2006

Avant que nous amis Suisses ne repartent chez eux, nous souhaitons les rencontrer une fois encore, afin de profiter le plus possible de leur gentillesse, de leur passion pour le vin qui s'anime de discussions vives et enthousiasmantes!

Ce retour à la maison se fait sur un temps prolongé à table et le menu est choisi de telle sorte qu'il permet des échanges longs.

Je présente donc un plateau de mises en bouche, très variées, allant d'escargots de jambon au roquefort, de crème de panais à la truffe, de salades de topinambour au carpaccio de truffes d'été, de billes de buffala au basilic frais.

L'entrée se d' un foie gras aux langoustines à l'algue Nori, et je propose une caille farcie au jambon fumé et aux baies roses pour le plat principal. Ensuite un Brillat-Savarin truffé et un Saint Nactaire. Le dessert est une soupe de nectarine à la verveine.

Des chocolats pour accompagner le café et je dois dire que nous sommes heureux!

Le Sancerre a été placé sur les mises en bouche. La diversité des mets a rendu possible au moins si ce n'est plus, un bel accord. Quant au Meursault, sur le foie gras, c'est la vertu du Chardonnay dignement récompensée.

IMG_20210914_194516

 

Placer une Côte Rôtie et Beauséjour a autorisé une ardente discussion sur une comparaison certes peu possible pour la raison que les vins pris individuellement sont très dignes, mais très agréable quant à l'accord. La finesse de la chair de la caille rendue à peine giboyeuse avec une farce faite de Serrano, la touche perceptible des baies roses a conclu assez rapidement à une belle alliance.

 

 

 

 

 

Sancerre : Gérard Boulay : Monts Damnés 2014

La robe jaune pale est brillante. Le nez bien ouvert évoque les fruits exotiques (citron , pamplemousse), les fleurs champêtres, avec des notes d'épices, de léger élevage net en arrière plan. L'attaque est charnue et veloutée, le vin se développe dans un milieu de bouche construit et dense, rehaussé de fruits avenants. La finale est allongée, tonique, dynamique, avec une fine mâche calcaire, expressive ( un peu plus citrique) et saline . Noté 16,5, note plaisir 16


IMG_20211013_154709

Buisson-Charles : Meursault : Premier Cru : Bouches Chères 2015

La robe jaune pale est brillante. L'agitation libère des arômes de poires , de pêches blanches, de fleurs blanches , de chèvrefeuille, avec des notes d'agrumes, d'épices, et de noisettes. La bouche offre une chair bien formée et veloutée, le milieu de bouche est dense et ample, avec une belle présence naturelle, agrémenté de fruits éloquents. La finale est longue, appuyée tout en restant très veloutée, harmonieuse, aromatique avec une touche saline. Noté 17, note plaisir 16,5

IMG_20211013_154714

Saint Emilion : Beauséjour héritiers Duffau Lagarrosse 2012

La robe est profonde sanguine à violine au bord du verre. Le nez est expressif et distingué avec des arômes de roses, de violettes, de cerises noires et de mûres, des notes épicées et réglissées, et d'élevage élégant en arrière plan. L'attaque est charnue et très veloutée, le vin prend de la hauteur dans le milieu de bouche, puis se développe dans une construction cylindrique, dense et élégante, soulignée par des fruits séduisants. La finale est allongée, à la fois énergique et veloutée, avec une palette aromatique très avenante , et salivante en ultime sensation.Noté 17, note plaisir 16,5

IMG_20211013_154718

Côte Rôtie : Château d'Ampuis 2006

La robe est assez profonde , de couleur rubis à grenat. Le bouquet est bien ouvert avec des arômes de fruits noirs (cassis dominant) , de roses, de cendre, de suie, , d'épices poivrées, avec des notes finement lardées. La bouche est corsée, construite sur une trame tannique structurante (tannins fins) enrobée par une chair de bon aloi et veloutée, et rehaussé de fruits expressifs. La finale d'un bon maintien (tannins plus fermes, mais bien fondus le lendemain) est allongée , fraîche et expressive.Noté 17, noteplaisir 16,5


IMG_20211013_154705

Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire