Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 avril 2021

Météorologie du millésime 2020 à Bordeaux

Les données climatiques proviennent de la station météorologique de Bordeaux Mérignac.

 

Abréviations

 températures 2020

T°m : Température moyenne mensuelle : degré celsius

T°N : température moyenne normale ou trentenaire ( 1981 à 2010) : degré celsius

T°max ex : température maximmun extrême : degré celsius

T°min ex : température minimum extrême: degré celsius

T° min < 0 : nombre de jours où la température minimum est inférieure à zéro

T° max < 0 : nombre de jour où la température maximum est inférieure à zéro

P : cumul mensuel des précipitations en millimètres : noté mm)

PN : précipitation de la normale mensuelle ou trentenaire mensuelle ( 1981 à 2010) en millimètres noté mm

 

P > 5mm : nombre de jours ou les précipitations sont supérieures à 5 mm

P >10mm : nombre de jours où les précipitations sont supérieures à 10 mm

 

Une fin d'automne et un hiver doux et pluvieux

 

Novembre 2019 : T°m : 9,9; T°N: 9,8; T°min ex : -1,2; T°max ex : 18,7; T°min<0 : 1; P : 265mm, PN : 110 mm; P>5mm : 17; P>10mm : 12

 

Décembre 2019 : T°m : 9,8 ; T°N : 7,1, T°min ex : -1,0 ; T°max ex : 15,9 ; T°min <0 : 2 dont , P : 131 mm; PN : 105 mm; P> 5mm : 7 ; P>10mm : 6

 

Janvier 2020 : T°m : 9,1; T°N : 6,5; T°min ex : -1,3; T°max ex : 17,4; T°min <0 : 3; P: 67 mm; PN : 87 mm; P> 5mm : 5, P>10mm : 2

 

Février 2020 : T°m : 11,0; T°N : 7,4; T°min ex : 0,9; T°max ex : 23,0 ; T°min < 0 : 0 ; P : 61mm; PN : 74 mm; P> 5mm : 4; P> 10mm : 2

 

Mars 2020 : T°m : 10,6 ; T°N : 10,2; T°min ex : 0,5 ; T°max ex : 20,4; P : 105 mm, PN : 71 mm, P > 5 mm : 8; P > 10mm : 4

 

Le mois de novembre a une températures moyenne proche de la normale des moyennes trentenaires, décembre est un peu plus chaud (+ 2,6°C). Janvier et février furent plus chauds ( +2,5°C et 3,5°C) et mars très légèrement au dessus de la normale (+0,4).

Nous notons qu'il n' y a aucun jour où la température maximale est inférieure à zéro, et seulement 6 nuits ont connu des températures négatives. Cette douceur a conduit à observer des signes de débourrement dès la deuxième quinzaine de février. Le débourrement se déroule à partir de la mi-mars, en fonction de la nature des sols et des terroirs, avec parfois des inflorescences moins nombreuses sur les parcelles ayant souffert du stress hydrique en 2019.

 

Les précipitations cumulées de novembre et décembre sont de l'ordre de 400 mm pour une moyenne trentenaire de 225 mm. En janvier et février, elle sont inférieures de 23% et 15% par rapport à la normale. Le mois de mars est pluvieux (105mm) soit une augmentation de 58% de plus que la normale.

 pluviométrie

Il faut garder à l'esprit que les cumuls de précipitations mensuelles peuvent présenter des variations notables entre les appellations les plus à l'ouest près de l'estuaire et de l'océan et celles situées les plus proches de la Dordogne ( Francs -Côtes de Bordeaux par exemple ).

Cette fin d'automne et l' hiver ont été particulièrement pluvieux ( soit 630 mm de novembre à fin mars pour une moyenne cumulées de 440 mm.

La conséquence de cet hiver pluvieux c'est la bonne recharge des nappes phréatiques, qui aura des répercussions positives en été sur la suite du cycle végétatif. Par contre l'importante humidité des sols a rendu difficile le travail mécanique dans les vignes au mois de mars.

 

100_5937

 

Un printemps assez chaud à chaud et pluvieux

 

Avril 2020 : T°m : 15,6, T°N : 12,4; T°min ex : 2,5, T°max ex : 25,6 ; P : 114 mm, PN: 66mm; P>5mm : 8, P > 10mm : 3

 

Mai 2020 : T°m 18,3 ; T°N : 16,2, T°min ex : 7,6 ; T°max ex : 30,7 ; P : 122 mm: PN : 70mm, P > 5 mm : 2; P > 10 mm : 3

 

Juin 2020 : T°m : 18,7 ; T°N : 19,4; T°min ex : 9,2; T°max ex : 33,7; P : 92 mm; PN : 63 mm, P > 5mm : 8 ; P> 10mm : 3

 

 

 

 

Les températures du mois d'avril et de mai sont plus chaudes que la normale ( +3,3 et +2,2 ), juin est un peu plus frais (-0,6) Elles favorisent une floraison avancée aux alentours du 10-11 mai pour les secteurs et les cépages les plus précoces, elle se terminera les derniers jours du mois de mai. Cette plage correspond au temps le plus sec ( pratiquement aucune chute d'eau ) du printemps, donc des conditions idéales pour la floraison.

Une importante quantité d'eau est tombée aux mois d'avril, mai et juin ( soit un total cumulé de 320 mm et 120mm de plus que la normale).

Cette pluviosité élevée associée à des températures chaudes (avril et mai) se fait essentiellement sous forme d'orages et parfois de grêle (Rive droite et Entre-deux-Mers) . Ces conditions sont favorables au développement virulent des maladies cryptogamiques (dont le mildiou), comme en 2018 . La difficulté de pénétrer dans les vignes avec des sols gorgés d'eau va rendre très difficile les traitements fréquents et nécessaires pour éviter des pertes de récoltes.

A partir de 19 Juin, le temps devient chaud et sec (sans chute de pluie). Cet excès d'humidité jusqu'à cette date a pour conséquence à la fermeture de la grappe un grossissement rapide des baies de Merlot. Les baies de cabernets plus tardives restent de petites tailles à la fermeture de la grappe.

 

 01 Pavie Macquin (4)

 

 

Un été chaud, sec, avec un épisode orageux (mi-août).

 

Juillet 2020 : T°m : 22,6 ; T°N : 21,4; T°min ex : 10,6; T°max ex : 38,5; P : 3 mm; PN : 50 mm; P > 5mm : 0; P > 10mm : 0

 

Août 2020 : T°m : 23,0; T°N : 21,4; T°min ex : 12,6; T°max ex : 39,6; P : 67 mm; PN : 56 mm; P>5mm : 3 ; P> 10mm : 3

 

Septembre 2020 : T°m : 20,1; T°N : 18,5; T°min ex : 4,3 ; T°max ex : 35,9 ; P : 90 mm; PN : 84mm; P> 5 mm : 5 ; P> 10mm : 4

 

Les températures des dix premiers jours du mois de juillet sont légèrement inférieures à la normale, elles sont un peu plus chaudes dans la deuxième partie du mois avec pour l'ensemble du mois un augmentation de 1,2°C par rapport à la normale. Le facteur le plus important c'est la grande sécheresse qui a régné en juillet, il n'est tombé que 3mm de pluie.

La véraison débute autour de la mi-juillet et progresse lentement surtout sur les terroirs soumis à des contraintes hydriques fortes ( sables et graves).

Le mois d'août est chaud dans son ensemble ( +1,6C par rapport à la normale), un peu moins dans sa deuxième quinzaine

D'importants orages les 11, 12 et 13 août ( total cumulé 67 mm à la station de Bordeaux Mérignac, mais certainement plus à beaucoup plus à l'ouest, et moins à l'est du département ) vont débloquer la véraison sur les sols les plus secs et faire gonfler les baies des merlot (plus sur graves que sur argiles), et peu à pas celles des cabernets.

Les 17 premiers jours du mois de septembre sont chauds le jour, plus frais la nuit, et sans aucune chute de pluie, permettant ainsi un mûrissement harmonieux, du point de vue aromatique des merlots et une diminution de la tailles des baies.

P1060169

 

 

Le temps changent à partir du 18 septembre avec le début d'épisodes pluvieux avec des journées très orageuses ( 21/09 : 29 mm notamment) pour un total cumulé de 90 mm entre le 18 et le 26 septembre à la station de Bordeaux Mérignac avec très probablement les mêmes variations entre l'ouest et l'est du département, comme évoqué précédement.

Après trois jours secs , les pluies abondantes reprendront du 30 septembre au 6 octobre inclus (total cumulé : 82 mm).

 

P1060130

 

Les conditions météorologiques du millésime 2020 montrent un millésime favorable aux merlots sur les deux rives, avec un bonus qualitatif sur les secteurs riches en argiles. Le Cabernet Sauvignon qui n'a pas subi les mêmes contraintes hydriques à cause de son caractère plus tardif que le Merlot, et des fortes pluies de la mi-aout en Médoc et sur la Rive Gauche a eu un mûrissement plus lent. Les abondantes pluies orageuses à partir de 18 septembre ont pécipité les vendanges, et n'ont pas permis d'attendre globalement ( à nuancer selon les appellations du vaste Médoc) un mûrissement complet des baies (peaux et pépins en particulier) de Cabernets Sauvignon. Les propriétés dont l'encépagement le permettait ont augmenté la proportion de Merlot dans les assemblages au détriment du Cabernet Sauvignon. Les vendanges des vins rouges du bordelais étaient quasiment terminées le 30 septembre.

 

 

Posté par Daniel S à 21:00 - Primeurs 2020 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire