Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 janvier 2021

Buisson-Charles Meursault Les Tessons 2014, Rebourgeon Mure Pommard Arvelets 2014, Paul Ginglinger : Pinot noir Rocailles 2015

Nous commentons aujourd'hui le déjeuner de Noël. Nous avons débuté par de traditionnelles mises en bouche, légères et agréables en saveurs, parce qu'essentiellement autour de légumes, puis nous avons en entrée proposé le foie gras. Il a été proposé en terrine pour les amateurs de foie gras mi-cuit, et en escalopes poêlées, pour les amateurs de foie chaud.

Puis nous avons mis dans la cheminée des ris de veau. Un risotto  à la truffe pour les accompagner et ça a été un vrai festin!

Cette recette de ris à la cheminée ou au barbecue est une découverte récente. Avant de la proposer pour le déjeuner de Noël, nous l'avons testée chez nous. C'est sur les sarments que nous les avions cuits et nous avions été absolument convaincus.

Pour les frères et soeurs, c'est une découverte et ils ont été enthousiasmés. Vivement l'été! que nous recommencions cette recette!

IMG_20201225_132525

IMG_20201225_132530

IMG_20201225_133500

IMG_20201225_133700

 

 

 

 

Les vins commentés sont ceux qui ont été placés sur le foie gras et sur les ris de veau.

Nous avons souhaité placer des vins dont les tanins peuvent s'associer en terme de texture à la douceur des ris, et avec un expression soutenue. Les deux pinots ont été intéressants. Sans doute celui de Bourgogne était il plus adapté, mais l'originalité des saveurs minérales et réglissées ont été particulièrement agréables en combinaison d'arômes.

 

 

 

Meursault : Domaine Buisson-Charles : Les Tessons 2014

La robe or clair est brillante. Le nez est expressif avec des arômes de poire, de pêches, de verveine, et des notes d'agrumes, et de noisettes. La bouche est veloutée, dotée d'une chair délicate, les sensations sont ascendantes vers un milieu de bouche, ample, d'une bonne densité et fruitée. La finale est longue, intense, veloutée, d'une impeccable fraîcheur, expressive et saline. Noté 17, note plaisir 16,5

Les vins rouges ont été mis en carafe, après une première dégustation une heure avant le service

Rebourgeon Mure: Pommard : Les Arvelets 2014

La robe est assez soutenue pourpre à grenat au bord du verre. L'agitation accentue des arômes de fruits noirs (cassis) et rouges (cerises) nuancés de notes de fines épices et de roses fanées. La bouche est soyeuse dans une construction cylindrique, dense et dans l'allonge, délicatement charnue et fruitée. La finale est allongée et étirée par une juste fraîcheur, veloutée et très aromatique. Noté 16,5, note plaisir 16. Le vieillissement sous verre a bien contribué à dompter le vin depuis notre précédente dégustation.


IMG_20201226_173512

Alsace : Paul Ginglinger : Pinot noir Les Rocailles 2015

La robe est soutenue sanguine à pourpre près du disque. L'olfaction intense évoque le panier de fruits mûrs (cerises dominantes et léger cassis) avec des notes de violettes, de légère réglisse et d'élevage fin nettement en arrière plan. La bouche est intense, soyeuse, corsée avec élégance, profonde, avec une chair bien formée, et fruitée. La finale est longue, soutenue, veloutée, fraîche, expressive et assez complexe. Noté 17, note plaisir 16,5



Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire