Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

23 août 2020

Champagne Agrapart les 7 crus, et Lallier millésime 2010, Chablis Vincent Dauvissat : Premier Cru La Forest 2010

Nous recevons ami et famille, tous deux venus du Nord pour un dîner. Notre secteur géographique est souvent propice aux courts séjours chez nous comme étape avant d'autres lieux de vacances.

Ce qui compte pour nous c'est d'offrir le plaisir d'une belle table, d'une sommellerie qui convienne, et de partager des discussions et des points de vue sur les vins.

Les trois vins commentés ont été proposés sur les mises en bouche et l'entrée.

Le menu est le suivant !

Mises en bouche  : une gelée d'orange à la crème de fenouil et tuile au parmesan, des huîtres chaudes à la sauge, carpaccio de Noix de Saint Jacques aux baies roses

Première entrée : croustillant de langoustine à la menthe, sorbet de petits pois à la menthe, velouté de pois aux amandes et chantilly d'amande

Deuxième entrée : pressé de beaufort au speck

La suite du menu sera détaillée lorsque les vins qui ont accompagné les plats suivants seront commentés.

 

Nous avons mis en comparaison deux Champagnes de facture très différente, et force est de constater que l'Agrapart s'est présenté davantage comme un vin de repas alors que le Lallier permet vraiment d'entrer dans le repas.

Rafraîchissant et très agréable!

IMG_20200821_172621_1

 

Champagne : Agrapart les 7 crus

dégorgement avril 2020, dosage 5g/l

La robe or fin est traversé par un cordon de bulles fines et actives. Le nez intense évoque les fruits blancs (poires et pêches), les fleurs blanches, avec des notes de fines épices, de noisettes et d'amande. La bouche est crémeuse sous l'effervescence, avec une texture veloutée, dans une construction allongée d'une bonne densité, dotée de fruits avenants. La finale est longue, fraîche (acidité bien intégrée) veloutée, élégante, aromatique et saline. Noté 17, même note plaisir

 

Champagne : Lallier millésime 2010

IMG_20200821_172619_1

 

dégorgement juin 2018

La robe or vif laisse entrevoir un train de bulle fines et allègres. L'olfaction est expressive avec des arômes de fruits jaunes et blancs, d'infusions, d'épices douces, et de viennoiseries. La bouche est riche, puissante, avec une chair délicate et veloutée , de la présence en milieu de bouche rehaussé de fruits éloquents. La finale est longue, un peu fougueuse, tout en conservant une texture veloutée, fraîche, et très expressive. Noté 17, note plaisir 16,5

 

Chablis : Vincent Dauvissat : Premier Cru La Forest 2010

IMG_20200821_172617_1

 

le vin a été mis en carafe une heure avant le service

La robe or soutenue est brillante. L'agitation amplifie des arômes de vanille, de fruits blancs , d'épices douces ( dont le safran) et de légers agrumes. La bouche est fraîche, délicatement charnue et veloutée, avec un milieu de bouche d'une bonne densité, rehaussé de fruits vanillées. La finale est allongée, fraîche, d'une bonne tenue, mais la palette aromatique est dominée, par des arômes d'élevage appuyés ( à dominante vanillée) . Non noté. La deuxième dégustation 24 heures plus tard n'a pas diminué la sensation d'élevage excessif.



Posté par Daniel S à 21:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire