Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

03 décembre 2019

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Pfersigberg Ortel 2014, et Josmeyer : Pinot Gris Hengst 2005 pour débuter un dîner

Le dernier repas de l'année, sans doute! - que nous avons plaisir à partager avec des amis dont les principaux centres d'intérêt sont la politique, la vie viticole, la famille, la religion, ... pour rejouer le temps d'une soirée le Banquet de Platon! 

De longues heures à débattre, à refaire le monde, à échanger et à déguster, et en conséquence, le menu s'est voulu en accord avec ce que le temps nous offrait : trois mises en bouche, deux entrées, un plat un fromage et un dessert.

Les vins commentés ce jour sont ceux qui ont été servis sur les mises en bouche et les deux entrées.

Le Riesling a joué de merveilleux accords avec les mets de l'apéritif dont la thématique était le fromage : rouleau de jambon au roquefort, cornet de chantilly au parmesan et croquette au comté. 

IMG_20191130_200341_1IMG_20191130_200336_1

et la première entrée, un tartare de bar à la polenta à l'encre de seiche, et purée de betterave aux algues nori

 

Tant sur la finesse des fromages tels qu'ils étaient travaillé que sur le bar -  notamment accompagné de notes très minérales avec l'encre de seiche et les algues, l'accord a été évident. 

 

 

IMG_20191130_203051

Le seconde entrée un canelloni de noix de saint jacques à la mangue et baies roses et réduction d'agrumes, et sur ces caractéristiques si orientales, c'est le Pinot Hengst qui s'est admirablement comporté en compagnon de table!

 

IMG_20191130_205115Ce sont des accords simples qui se basent sur une complémentarité d'aromes mais pour le Hengst, aussi sur la texture. Le moelleux du fruit et de la noix ont trouvé de très réconfortantes réponses avec le résiduel du pinot.

 

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Grand Cru Pfersigberg Ortel 2014

La robe or clair est brillante, Le nez expressif et séduisant évoque le citron confit, l'orange, les fleurs sauvages, les épices douces, et les infusions. La bouche est dense, veloutée dans sa première partie , d'une avenante pureté aromatique, avec de la présence dans un centre fruité. La finale est longue , tendue, droite, très expressive, fraîche, avec une empreinte calcaire et saline. Noté 17, note plaisir 16,5

 IMG_20191203_121612

 

 Alsace : Josmeyer : Pinot Gris Grand Cru Hengst 2005

La robe offre une teinte or léger. Le bouquet est intense , avec au premier plan des arômes d'épices orientales ( gingembre et curcuma), de mangue, de fruits de la passion, d'écorces d'oranges, et de fleurs capiteuses. La bouche est riche intense, ample, dense, avec une chair bien formée et veloutée, rehaussée d'expressifs fruits épicés. La finale est longue, harmonieuse (fraîcheur perceptible), appuyée, très aromatique et complexe. Noté 18, même note plaisir

Posté par Daniel S à 22:00 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire