Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

26 septembre 2019

Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : Clos Saint Jean 2017; Saint Estèphe : Cos Labory 2003

Lorsque je fais l'acquisition de quelques bouteilles d'un vin, j'ai l'habitude d'en ouvrir une deux ans après la naissance du millésime pour me faire une idée des qualités et du potentiel du vin.

Le Clos Saint Jean 2017 (vin rouge) du Domaine Morey Coffinet est un très bon vin, souple, fruité, mais avec une bonne tenue à tous les stades de la dégustation dans ce millésime considéré comme tendre par les critiques professionnels. Il n' est pas question de généraliser à partir d'une seule dégustation, mais ce vin ne nous a pas paru manquer de corps, même si ce n' est pas celui d'un décathlonien.

 

J'avais bien goûté en primeur Cos Labory 2003 et j'en avais alors acheté. Il est nécessaire de rappeler que l'appellation Saint Estèphe est celle qui a le mieux supporté la canicule du millésime 2003. Cette bouteille que je commente aujourd'hui est bonne mais un ton en dessous de celle dégustée précédemment . Après plus de quinze ans de garde même en bonne cave, il n'est pas surprenant d'avoir quelques variations dans la qualité de bouteille dues au bouchon.

 

IMG_20190926_164640

Conditions de dégustation

Les vins ont été goûtés , comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille une heure auparavant (sauf exception précisée dans le texte ) et une deuxième 24 heures plus tard, après conservation en cave fraîche ou réfrigérateur pour les vins liquoreux (bouteille rebouchée).

 

 

Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : Clos Saint Jean 2017

IMG_20190926_164632

La robe est assez soutenue à soutenue de couleur pourpre. Le nez bien ouvert évoque les cerises, les framboises, les légères épices, les baies roses, les roses avec des notes de fruits noirs, et de fine réglisse. La bouche est souple avec une chair veloutée en attaque, plus étoffée et plus dense dans un milieu de bouche. La finale d'un bon maintien est fraîche, allongée, avec des tannins à peine plus fermes restant délicatement enrobés, et expressive. Noté 16 voire un peu plus, note plaisir 15,5.

 

Saint Estèphe : Cos Labory 2003

IMG_20190926_164628

La robe est profonde avec un liseré rubis à grenat. L'olfaction est expressive avec des arômes d'épices variées, de cassis, de baies de sureau, d'humus, de sous-bois, d'encens, et une pointe de réglisse. La bouche offre une texture veloutée, elle est corsée , assez puissante agrémentée de fruits épicés. La finale est allongée, assez énergique (très légère sécheresse tannique), aromatique, assez complexe, avec une fraîcheur satisfaisante pour le millésime. Noté 16, même note plaisir

 

 

Posté par Daniel S à 22:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire