Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 septembre 2019

Sancerre : Domaine Vacheron : millésime 2017, et Alsace : Paul Ginglinger : Pinot noir : Les Rocailles 2015

Notre maison girondine est un lieu d'accueil pour nombre de nos amis , et c'est avec grand bonheur que nous aimons les recevoir pour plusieurs jours de visites et de plaisirs gastronomiques.

 

Le billet de ce jour et le prochain relatent deux dîners que nous avons pu apprécier sur notre terrasse grâce aux dernières chaleurs estivales.

Les discussions sont agréables et s'orientent sur des points de vue partagés de la politique, de l'économie et de l'écologie. Mais, sans avoir la prétention des hauteurs de réflexion du Banquet de Platon, il n'est pas à exclure que le repas pourrait valoir les agapes antiques.

Après quelques mises en bouche et des carpaccios de saumon, nous avons goûté un chapon, un excellent Saint Nectaire, un gaperon, et de délicieuses figues et pêches de vignes. Le repas s'est terminé sur un sabayon de fruits rouges.

Nous avions dégusté une bouteille de Sancerre 2017 du Domaine Vacheron au mois de mai 2018. Le vin nous avait paru de bonne facture, mais nous avions été génés par des notes levurées . Aujourd'hui tout est en place, et le vin est bon.

J'échange sur les réseaux sociaux avec un autre passionné Cyril. Il a évoqué avec enthousiasme une dégustation d'un Pinot noir Les Rocailles 2015 du Domaine Paul Ginglinger. J'avais fait l'acquisition de quelques bouteilles de cette cuvée, et ce commentaire m'a donné envie d'en ouvrir une. Effectivement c'est une réelle réussite, avec un très bon potentiel de garde, il commencera à être à son meilleur niveau dans trois ou quatre ans

 

IMG_20190910_181609

 

 

Sancerre : Domaine Vacheron : millésime 2017

IMG_20190910_182719

 

La bouteille a été ouverte une demi-heure avant le service

La robe jaune pale à or très clair est brillante. L'agitation estompe un légère réduction qui faite place à des arômes d'agrumes ( citron et pamplemousse), nuancés de notes florales, fumées, avec une pointe d'épices. L'attaque est franche, nette, avec une chair délicate et veloutée; le vin se développe dans un corps oblong d'une bonne densité et fruité. La finale est fraîche, tonique, tendue, expressive, et légèrement saline. Noté 15,5, note plaisir 15

 

Alsace : Paul Ginglinger : Pinot noir Les Rocailles 2015

IMG_20190910_182713

Le vin a été mis en carafe une demi-heure avant le service et la bouteille ouverte deux heures avant

La robe est soutenue de couleur pourpre à sanguine. Le nez expressif évoque les cerises mûres, de fines épices douces, avec des notes de framboises, de violettes, et une touche fumée et réglissée. L'attaque est charnue et très veloutée enrobant des tannins fins, avec une matière dense et concentrée avec élégance dans un milieu de bouche souligné par des fruits éloquents. La finale est longue, veloutée , harmonieuse, aromatique et persistante. Noté 16,5, voire un peu plus vers 2025, note plaisir 16

 

Posté par Daniel S à 22:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire