Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

01 septembre 2019

Bordeaux Supérieur, Sancerre, Vouvray, et un superbe Clos Manou 2015 ( vignes préphylloxériques ) pour une soirée chez André

André et Fabienne ont organisé dans leur domicile libournais une soirée-dégustation sous forme d'auberge espagnole : chaque participant apporte un plat et un vin. Isabelle et moi avons retrouvé chez nos hôtes Leslie et Sylvain, Florence et François.

Voici les mets proposés par les participants : brochettes de poulet aux herbes, flan d'aubergine à la tomate, fromages de chèvre variés. Nos hôtes avaient pour leur part préparé un buffet particulièrement varié.

 

IMG_20190817_202810_1

Huit vins ont été servis pour accompagner les différents plats sans véritable recherche d'accord mets/vins.

Plusieurs vins ont hélas présenté des défauts, ils ne sont donc pas commentés en détails, mais simplement évoqués dans cette introduction.

 L'excellent Ortel 2014 de Paul Ginglinger ayant été commenté récemment ne sera pas non plus décrit dans ce billet. On se reportera à la description ICI

 

 

 

IMG_20190817_231825

 

Loire : Domaine Ogereau Savennières: Clos de Beaupréau 2018 : léger vernis, assez décharné, aromatique discrète, finale légèrement acescente.

 

Pauillac : Haut Batailley 2010 : légère sensation d' ethyl-phénols qui sera complètement confirmée par notre hôte le lendemain, avec cependant un joli vin dans ce millésime 2010.

 

Bel Air Marquis d'Aligre 2005 : Nette acidité volatile avec cependant une belle matière pleine, dense, veloutée, et fruitée....

 

Domaine Virely Arcelain : Pommard Clos des Arvelets 2006 : une matière dissociée, destructurée, ascescente.

 

Voici les commentaires des quatre vins qui se sont montrés très bons, excellents, et même remarquables pour la cuvée du millésime 2015 issue des vignes préphylloxériques de 1850 du Clos Manou.

 

 

Sancerre : Gérard Boulay : Clos de Beaujeu 2014

 

IMG_20190817_232631

 

 

 

 

 

La robe or pale est brillante. Le nez bien ouvert évoque les fruits exotiques (oranges et citrons dominants) nuancés de notes fumées, florales et de fines épices . La bouche est bien remplie, dense , fruitée, dotée d'une chair bien formée et veloutée. La finale est longue, soutenue, fraîche, et expressive. Noté 16,5, note plaisir 16

 

Vouvray : Domaine Huet : Le Haut Lieu sec 2017

IMG_20190817_210247

La robe jaune clair est brillante. L'aération accentue des arômes de poire , de coing, avec des notes florales (tilleul dominant), et de légers agrumes. L'attaque est charnue et veloutée, le vin prend de l'ampleur et de la sphéricité dans un centre fruité. La finale est allongée et étirée par une fraîcheur de bon aloi, expressive (un peu plus agrumée) et persistante. Noté 16,5, note plaisir 16

 

Médoc : Stéphane et Françoise Dief : Clos Manou : vignes préphylloxériques de 1850 : millésime 2015

IMG_20190817_214931

 

La robe est profonde avec un liseré violine. Le nez est pur et intense avec des arômes de cerises, de mûres sauvages, de léger cassis, de fines épices douces, et des notes de fleurs mauves ( violettes dominantes) et de très léger élevage qualitatif. La bouche est très veloutée, charnue, finement texturée, pleine, concentrée avec élégance, rehaussée de fruits expressifs et gourmands. La finale est longue, d'un très bon maintien (tannins un rien plus fermes), appuyée, très aromatique et persistante. Noté 17,5, note plaisir 17

 

Bordeaux Supérieur : Domaine du Bouscat : Les Portes de l'Am 2015

 IMG_20190817_232005

La robe est saturée, sanguine au bord du disque. L'olfaction intense évoque les fruits noirs (cerises noires, cassis, et myrtilles), la boite à épices, avec des notes de réglisse, et un élevage de bonne qualité présent sans masquer les fruits. La bouche est riche, généreuse, charnue , veloutée, profonde et très fruitée. La finale est longue, énergique, portée par une acidité un peu vive ( à ce stade) et expressive. Note 16, voire un peu plus, note plaisir 15. Attendre quelques années que tout se fonde.

 

Posté par Daniel S à 22:00 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire