Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

02 juin 2019

Alsace: Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2015, Montagne Saint Emilion : Simon Blanchard : Village 2015 et 2016

Voici les commentaires de quelques vins dégustés lors de ce mois de mai et qui nous ont apporté les satisfactions que nous en attendions.

Le Riesling Drei Exa 2015 du domaine Paul Ginglinger présente toute la générosité du millésime 2015 avec sa belle palette aromatique de fruits mûrs et d'épices, un milieu de bouche riche et bien doté, et sa longue finale droite et étirée par son terroir calcaire avec une fraîcheur de bon aloi. Un très beau Riesling sec qui se marie fort bien avec les produits de la mer.

Nous avons ouvert à quelques jours d'intervalle deux bouteilles de millésimes différents 2015 et 2016 du Montagne Saint Emilion Village de Simon Blanchard. Le millésime 2015 est plus énergique et plus centré que 2016 avec une finale dotée d'un tannin un peu plus sensible que celui de 2016 qui est plus enrobé. Ces deux millésimes sont caractérisés par une intense et avenante palette aromatique à tous les stades de la dégustation. Il sont en tenant compte de leurs différences, à mon avis, au même niveau. Ces vins sont destinés à être bus plutôt dans leur jeunesse, mais sur la durée qui convient le mieux au palais du dégustateur.

 

 

Conditions de dégustation

Les vins ont été goûtés, comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille une heure auparavant et une deuxième 24 heures plus tard, après conservation en cave fraîche (bouteille rebouchée).

 IMG_20190526_135419

 

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2015

La robe or très clair est brillante. L'agitation accentue de beaux arômes de citron, la mandarine, les fleurs séchées, les fines épices orientales, avec des fines notes de fruits de la passion et de naphte. La bouche est charnue, presque grasse en attaque, dense et énergique dans un centre fruité et épicé. La finale est allongée, droite, avec une texture quasiment veloutée, bien tonifiée par une impeccable acidité, expressive et saline. Note potentielle 16,5, note plaisir 16

 

Montagne Saint Emilion : Simon Blanchard : village 2015

La robe est très soutenue à assez profonde de couleur violine à rubis. Le nez est bien ouvert, avec des arômes de cerises, d'épices douces, et des notes de fleurs mauves, de léger cassis ; l'élevage distingué est en retrait. La bouche est veloutée dès l'attaque, le vin prend de l'ampleur dans un corps oblong bien rempli délicatement charnu et très fruité. La finale est allongée, élancée, dotée d'une tenue par des tannins à peine plus sensibles, d'une bonne fraîcheur, fruitée, épicée, avec une touche florale. Noté 15,5, même note plaisir

 

IMG_20190526_135416

 

Montagne Saint Emilion : Simon Blanchard : village 2016

La robe est assez profonde de teinte sanguine au bord du verre. Le nez intense évoque les prunes noires, les cerises, les fines épices nuancés de notes de florales, de framboises, et d'une pointe de réglisse. La bouche offre un séduisant velouté de texture, une chair bien formée, un milieu de bouche dense aux rondeurs avenantes rehaussé de fruits éloquents. La finale s'allonge en conservant sa texture veloutée, d'un bon maintien, fraîche, expressive et persistante. Noté 15,5, même note plaisir





Posté par Daniel S à 22:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire