Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

02 avril 2019

Climatologie du millésime 2018 à Bordeaux

Les données climatiques proviennent de la station météorologique de Bordeaux Mérignac.

 Abréviations  : 

 

T°m : Température moyenne mensuelle : degré celsius

T°N : température moyenne normale ou trentenaire ( 1981 à 2010) : degré celsius

T°max ex : température maximun extrême : degré celsius

T°min ex : température minimum extrême: degré celsius

T° min < 0 : nombre de jours où la température minimum est inférieure à zéro

T° max < 0 : nombre de jour où la température maximum est inférieure à zéro

P : cumul mensuel des précipitations en millimètres : noté mm

PN : précipitation de la normale mensuelle ou trentenaire mensuelle ( 1981 à 2010) en millimètres noté mm

 

P > 5mm : nombre de jours ou les précipitations sont supérieures à 5 mm

P >10mm : nombre de jours où les précipitations sont supérieures à 10 mm

 

Une fin d'automne et un hiver doux et pluvieux

 

Novembre 2017 : T°m : 9,1; T°N: 9,7; T°min ex : -2,7; T°max ex : 22,2; T°min<0 : 5; P : 52mm, PN : 110 mm; P>5mm : 3; P>10mm : 2

 

Décembre 2017 : T°m : 6,5; T°N : 7,1, T°min ex : -5,7; T°max ex : 16,9 ; T°min <0 : 7 dont 1 jour avec T°< 5°C, P : 163 mm; PN : 105 mm; P> 5mm : 10; P>10mm : 6

 

Janvier 2018 : T°m : 9,4; T°N : 6,5; T°min ex : -0,3; T°max ex : 16,6; T°min <0 : 1; P: 122 mm; PN : 87 mm; P> 5mm : 9, P>10mm : 4

 

Février 2018 : T°m : 5,1; T°N : 7,4; T°min ex : -5,5; T°max ex : 15,9 mm; T°min < 0 : 16 dont un jour avec T°< 5°C; P : 50mm; PN : 72 mm; P> 5mm : 3; P> 10mm : 1

 

Mars 2018 : T°m : 9,8; T°N : 10,1; T°min ex : -3,4; T°max ex : 20,6; T°min< 0 : 2, P : 113 mm, PN : 78 mm, P > 5 mm : 5; P > 10mm : 3

 Capture4 - Copie

Les mois de novembre et décembre ont des températures moyennes dans la normale des moyennes trentenaires. Janvier fut plus chaud ( +2,9°C) et février plus froid ( -2,3°C) et mars légèrement en dessous de la normale.

Nous notons qu'il n' y a aucun jour où la température maximale est inférieure à zéro.

Les précipitations cumulées de novembre à décembre sont de l'ordre de 500 mm pour une moyenne trentenaire de 452 mm. Si l'on retire le mois de novembre sec ( 52 mm) nous avons de décembre à mars un total cumulé de 449 mm pour une valeur de la normale égale à 342 mm

 

Il faut garder à l'esprit que les cumuls de précipitations mensuelles peuvent présenter des variations notables entre les appellations les plus à l'ouest près de l'estuaire et de l'océan et celles situées les plus proches de la Dordogne ( Francs -Côtes de Bordeaux par exemple ).

La conséquence de cet hiver pluvieux c'est la bonne recharge des nappes phréatiques, qui aura des répercussions sur la suite du cycle végétatif.

Ce temps humide et frais (février et seconde partie du mois de mars) a pour effet un débourrement tardif (premiers Merlots la première semaine d'avril).

 

Un printemps assez chaud et humide par séquence

 

Avril 2018 : T°m : 14,5, T°N : 12,4; T°min ex : 3,3, T°max ex : 28; P : 78mm, PN: 66mm; P>5mm : 5, P > 10mm

 

Mai 2018 : T°m 16,7; T°N : 16,1, T°min ex : 2,8; T°max ex : 28,5; P : 47 mm: PN : 80mm, P > 5 mm : 2; P > 10 mm : 1

 

Juin 2018 : T°m : 21,1, T°N : 19,4; T°min ex : 12,6; T°max ex : 33,9; P : 46 mm; PN : 62 mm, P > 5mm : 4

 

Les températures du mois d'avril sont plus chaudes lors de la deuxième quinzaine, avec une moyenne mensuelle de 14,5°C soit +2,1°C au dessus de la normale. Elles permettent un développement rapide de la vigne qui comble une partie de son retard.

L'importante quantité d'eau tombée de décembre à juin et des températures douces à assez chaudes en mai (T° moyenne 16,7°C soit 0,6°C au dessus de la normale) et juin (T° moyenne 21,1°C soit +1, 7°C par rapport à la normale) sont favorables au développement des spores de mildiou.

Le cumuls des précipitations d'avril à juin inclus (171 mm cumulés sont légèrement inférieurs au cumul trentenaire 208 mm) mais suffisantes pour entretenir le développement continu d'un virulent mildiou qui va aboutir à des pertes importantes de récolte notamment dans les vignobles travaillés en agriculture biologique ou biodynamique.

La floraison débute dans les secteurs les plus précoces autour du 25 mai. Elle est homogène et assez rapide et laisse entrevoir les prémices d'une récolte plutôt quantitative dans les propriétés qui auront bien géré les attaques du mildiou.

De violents orages de grêle affectent fin mai le sud Médoc, le Blayais et le Bourgeais.

 Capture3 - Copie

Un été chaud et sec

 

Juillet 2018 : T°m : 23,4; T°N : 21,4; T°min ex : 15,4; T°max ex : 35; P : 62 mm; PN : 50 mm; P > 5mm : 4; P > 10mm : 3

 

Août 2018 : T°m : 23,3; T°N : 21,4; T°min ex : 12,3; T°max ex : 37,3; P : 19 mm; PN : 56 mm; P>5mm : 2

 

Septembre 2018 : T°m : 20,6; T°N : 18,5; T°min ex : 7,9; T°max ex : 33; P : 3 mm; PN : 84mm

 Capture - Copie

Le début du mois de juillet est marqué par de vigoureux orages par vagues (4 et 5 juillet avec 20 mm d'eau cumulée , puis 15 et 16 juillet avec 34,5mm d'eau cumulée), associés à de chaudes températures.

Ces occurrences climatiques accentuent la pression des maladies cryptogamiques : un mildiou déjà virulent et l'apparition du black-rot.

A partir du 17 juillet s'installe un temps chaud et sec avec seulement 1,2 mm de pluie en 15 jours. Le mois d'août est chaud et sec

Les températures maximales très élevées du mois de juillet et du mois d'août participent à la dégradation des arômes végétaux.

La véraison débute la dernière semaine de juillet et est très rapide, la mi-véraison est atteinte début août et se poursuit rapidement sous l'effet des températures élevées. Le retard du début du cycle est rattrapé.

Le mois de septembre est chaud et très sec avec de bonnes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit qui préservent la qualité aromatique des raisins et favorise le murissement des peaux et des pépins.

Les réserves hydriques accumulées jusqu'au 16 juillet dans les sols et sous-sols dans la grande majorité des appellations limitent le stress hydrique (excepté pour les jeunes vignes, et sur des terroirs trop siliceuxé.

Les précipitations comptabilisées sur la station de Mérignac n'ont pas un caractère homogène à l'échelle de la Gironde comme déjà signalé. Le centre et le sud du Médoc (hélas grêlé) sont les secteurs les plus déficitaire en eau à l'aube des vendanges. Il faudra s'attendre à des vins plus riches en tannins et plus concentrés.

 

Un temps doux et plus pluvieux se maintient jusqu'au 10 octobre et permet une nouvelle fois des vendanges à la carte en fonction des terroirs et de la maturité recherchée par les différentes propriétés.

 Capture2 - Copie

Le millésime 2018 est un millésime solaire et précoce. Il faudra s'attendre à déguster des vins avec des degrés plutot élevés (surtout pour les Merlots de terroir chaud souvent siliceux). Avec des acidités maliques basses, et des Ph plus élevés dans les terroirs à dominante siliceuse (graves sèches et sables)

Le millésime devrait être favorable, pour les propriétés qui n'ont pas été trop impactées par le mildiou aux Cabernets Sauvignon en terroir de grave sur des substrat argileux ou calcaire et aux Merlots et Cabernets francs sur les terrains argilo-calcaires de la rive droite.

 

Posté par Daniel S à 22:30 - Primeurs 2018 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire