Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

03 janvier 2019

Brésil (vin effervescent), Alsace, Bourgogne-Chardonnay, Pommard, Médoc, Pacherenc de Vic-Bilh pour le réveillon du 24/12/2018

WP_20181224_17_13_20_Pro

 

WP_20181224_17_14_07_Pro

Le réveillon de Noël se tient traditionnellement dans le Nord pour être célébrer en famille.

Les vins sont choisis en fonction du menu, et globalement les accords sont satisfaisants : la gageure d'avoir à associer des vins avec une cuisine qui nous est racontée par téléphone à quelques jours du départ est souvent relevée.

Le menu est le suivant : 

WP_20190103_14_07_28_Pro (1)

Ce qui donne en images : Velouté de patisson avec son flan d'ail

P1090384

 

Le boudin blanc aux marrons et aux cèpes, sa compotée d'airelles

P1090386

Le quasi de veau et le risotto

 

P1090387

D'autres champagnes étaient proposés pour les amateurs, qui d'ailleurs ont poursuivi le repas avec, et à l'inverse pour les amateurs de Riesling le Drei Exa de M. Ginglinger a été servi dès les mises en bouche. Le pommard a très bien fonctionné avec le veau mais les fromages ayant pour beaucoup du caractère, nous avons opté pour un Bordeaux.

 

Brésil : Miolo : vin effervescent : Brut Méthode Traditionnelle

Chardonnay 50%, Pinot noir 50%

La robe jaune pale laisse entrevoir un train de bulles peu abondantes. Le nez est assez ouvert avec des arômes de fruits blancs (pommes dominantes) et des notes florales, d'agrumes, et une pointe de soufre. La bouche est souple, élancée, linéaire, avec une expression fruitée un peu retenue. La finale de longueur normale est assez tonique, fraîche, avec une palette aromatique discrète. Noté 13, même note plaisir sur cette bouteille qui n'est peut être pas représentative de la production de cette cuvée.

 

 

 

P1090392

 



Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2016

P1090389

La robe jaune pale est brillante. L'olfaction est fraîche et expressive avec des arômes de citron, d'orange, de légères épices nuancés de notes de fleurs champêtres et d' une pointe de terpène. La bouche est tonique, de construction longiforme, d'une bonne densité et très fruitée. La finale est allongée, dynamique, avec une sensation un peu plus ferme et calcaire, fraîche et expressive. Noté 16, même note plaisir

WP_20181224_17_13_33_Pro

Bourgogne : Buisson-Charles : Chardonnay Hautes Coutures 2015

La robe brillante offre une teinte jaune clair. L'aération accentue des arômes de fruits mûrs ( poire, pêche) , de légers agrumes, de fines épices, et des notes de fleurs sauvages. La bouche charnue offre un séduisant velouté de texture avec des rondeurs avenantes dans un centre fruité. La finale est bien équilibrée (fraîcheur perceptible) dans ce millésime riche, avec de belles élongations et une palette aromatique expressive. Noté 15,5, même note plaisir



Bourgogne : Vaudoisey-Creusefonds : Pommard Premier Cru Charmots 2005

P1090390

La robe est soutenue de couleur pourpre. Le nez intense évoque le cassis, les cerises noires, les épices douces, avec des notes de pivoines, violettes et une pointe de réglisse. La bouche est riche, bien en chair, veloutée, dense et corsée, rehaussée de fruits éloquents. La finale est allongée, les tannins restent enrobés par une chair délicate tout en donnant une sensation d'autorité; elle est harmonieuse, expressive et assez complexe. Noté 16,5, même note plaisir.



Bordeaux : Médoc : Potensac 2001


P1090391

La robe est assez profonde, sanguine à rubis, très peu évoluée. Le bouquet est bien ouvert avec des arômes de cassis mûrs, de cerises, de légères épices, et des notes de roses et d'encens. En bouche, des tannins fins délicatement enrobés par une chair veloutée se trament dans un corps longiforme d'une bonne densité agrémenté de fruits expressif (cassis dominant). La finale est élancée, tenue par une texture un peu plus ferme, fraîche, aromatique et dynamique. Noté 16, même note plaisir.


P1090395


Pacherenc du Vic Bihl : Alain Brumont : Brumaire 2005

La robe offre une teinte ambrée à orangée. Le nez intense et assez simple évoque l'ananas, avec des notes d'agrumes et de miel. La bouche est généreuse, riche, charnue, onctueuse, très dense, rehaussé de fruits très éloquents. La finale est appuyée, d'une honnête allonge, dotée d'une palette aromatique expressive mais simple, avec une sensation d'une matière un peu lourde. Noté 14, même note plaisir. Un vin qui aurait dû être bu plus tôt.

WP_20181224_17_13_47_Pro

Posté par Daniel S à 22:30 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire