Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

16 juillet 2018

Saint Emilion : Beauséjour Duffau Lagarrosse, Larcis Ducasse, et Pavie Macquin dans le millésime 2008

Lors de la dégustation des vins " primeurs" 2017 à Pavie Macquin, j'étais présent lors du passage d'un critique américain, qui avait demandé à déguster aussi des vins en bouteilles (millésimes 2015 et 2008), j'ai pu profiter également de cette dégustation. J'ai déjà commenté les trois Premiers Crus Classés de Saint Emilion du millésime 2015 dans ce billet (21 mai 2018), et le billet de ce jour est consacré à ces mêmes vins dans le millésime 2008.

Les vins ont été dégustés après l'ouverture des bouteilles, avec suffisamment de temps pour permettre une bonne aération dans le verre.

Beauséjour Duffau Lagarosse n'a été suivi par les équipes de Nicolas Thienpont et Stéphane Derenoncourt que peu de temps avant les vendanges, ils n'ont donc eu aucune influence sur le cycle végétatif de la vigne. Le seul acte décisionnel fut la date des vendanges.

Le vin est bon voire très bon, mais relativement assez loin de la haute excellence des millésimes qui ont suivi, tout en tenant compte de l'effet millésime ; 2008 est un millésime de type océanique, avec un été pas très chaud, mais avec une belle arrière saison.

Larcis Ducasse 2008 est en pleine forme : mûr, aromatique, dense, fin, allongé, soyeux et persistant. Il peut commencer à se boire, avec une mise en carafe, ou être attendu dans une bonne cave une dizaine d'années encore.

Pavie Macquin 2008 a encore toute sa fougue que le vieillissement sous verre commence à dompter petit à petit. Il a un très beau potentiel, mais il est préférable de le laisser vieillir en cave. Pour les éventuels impatients, il se présente à son meilleur niveau en bouteille 24 heures après l'ouverture.

 

P1080213

 

 

 



Saint Emilion : Beauséjour Duffau Lagarrosse 2008

La robe est très soutenue de couleur rubis à grenat. L'agitation accentue des arômes de fruits rouges (cerises et prunes), nuancés de notes de roses et de légères épices. La bouche est souple, délicate, avec des sensations légèrement ascendantes vers un centre plus plein, finement charnu et fruité. La finale est étirée par une nette fraîcheur (sans excès), tenue par des tannins plus fermes et moins enrobés, avec une bonne expression aromatique. Noté 15,5

P1080212

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2008

La robe est assez profonde de teinte sanguine à rubis. Le bouquet est élégant et expressif avec des arômes de cerises mûres, de léger cassis, de fines épices, nuancés de notes florales, et une touche d' humus. La bouche est très veloutée à soyeuse, avec un chair délicate qui habille un milieu de bouche d'une bonne densité. La finale est longue, d'un séduisant velouté de texture, fraîche, précise, aromatique et persistante. Noté 17



Saint Emilion : Pavie Macquin 2008

La robe est profonde de couleur sanguine près du disque. L'aération intensifie des arômes de cerises noires, de cassis (baies écrasées) de boîte à épices, de violettes, et d'une légère touche de truffes noires. La bouche est intense, corsée, sphérique (dans le contexte du millésime) bien en chair et veloutée, rehaussée de fruits éloquents. La finale est longue, autoritaire, bien tenue par des tannins serrés un peu plus fermes dans le coeur du grain mais restant enrobés, fraîche, expressive et persistante. Note potentielle 17,5

P1030860

P1030859



Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire