Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

04 juillet 2018

Beaujolais : Bouland : Morgon vieilles vignes 2011, et Burgaud : Morgon : Côte de Py cuvée James 2011

Le retour du beau temps en Gironde, et des menus avec différents morceaux et préparations de charcuterie m'ont incité à ouvrir et à déguster des crus du Beaujolais. Une dégustation en solo car mon épouse n'apprécie que peu les vins de cette région, elle les trouve trop marqués par des arômes fermentaires. Un test à l'aveugle avec des vins plus âgés de cette région, me dira si c'est rédhibitoire.

La bouteille de Morgon Vieilles Vignes de Daniel Bouland commence à s'aborder avec un certain plaisir et montre que le vieillissement apportera encore plus de gourmandise ( trois bonnes années)

Le Morgon cuvée James 2011 de Jean-Marc Burgaud est un vin concentré, doté d'un très bel avenir, il commence à être expressif dans la première partie de bouche, mais la finale n'est pas encore épanouie, et les tannins domptés. Le plaisir reste limité, compte du potentiel du vin. Il faudra être patient.

Certains lecteurs trouveront peut-être ces vins plus évolués, je précise que les vins évoluent lentement dans ma cave.

Conditions de dégustation

Les vins ont été goûtés, comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille une heure auparavant et une deuxième 24 heures plus tard, après conservation en cave fraîche (bouteille rebouchée).

 

 

 

WP_20180703_19_57_05_Pro



Beaujolais : Daniel Bouland : Morgon Vieilles Vignes 2011

WP_20180703_19_57_14_Pro

La robe est très soutenue de couleur violine. Le nez ouvert évoque plus intensément à l'agitation des arômes de cassis, de fines épices ( dont un léger poivre) , nuancés de notes de cerises noires, de violettes et de pivoines. L'attaque est charnue et veloutée, le vin se développe dans un corps bien rempli, assez ample et très fruité. La finale d'une bonne allonge est fraîche, tenue par des tannins finement enrobés, encore un peu fermes, elle est aromatique et assez persistante sans être totalement épanouie. Note potentielle16/16,5, note plaisir 15,5



Beaujolais : Jean-Marc Burgaud : Morgon "Côte de Py" Cuvée James 2011

WP_20180703_19_57_11_Pro

La robe est soutenue de couleur pourpre à reflets violines. L'aération accentue des arômes de fruits noirs (cassis, baies de sureau, cerises noires), d'épices (dont des notes poivrées), avec des notes de fleurs mauves, et de léger élevage pas encore totalement fondu. La bouche offre dès l'attaque, un séduisant velouté de texture, le centre est dense, concentré, délicatement charnu et fruité. La finale tenue par des tannins encore fermes mais sans rigidité ni sécheresse, est encore un peu retenue, tout en montrant une palette aromatique prometteuse. Note potentielle 16,5, note plaisir 15

WP_20180703_19_57_19_Pro

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire