Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

28 mai 2018

La Soumade : Fleur de Confiance 2006, Mas Jullien : Lous Rougeos 2015, Bollinger : la Côte aux Enfants 2013, Guiraud 2001, etc..

P1080464

 

Pour accompagner le plat principal (coq au vin) deux vins rouges ont été servis. Le premier vin est proposé à l'aveugle, sans mise en carafe, par notre ami nordiste Didier. Il a été apprécié par l'ensemble du groupe, le vieillissement sous verre lui a apporté un beau fondu de tannins, avec des arômes encore frais. La finale est encore un peu ferme avec un petite touche chaleureuse. Il peut encore se garder deux à trois ans pour obtenir une finale plus harmonieuse.

J'ai servi après une mise en carafe d'une petite heure Lous Rougeos 2015 du Mas Jullien que nos invité ont beaucoup aimé. Un vin qu' hélas on ne peut acquérir qu'en petite quantité.

Pour déguster avec les fromages (Saint Nectaire, Pécorino, etc) deux vins ont été sélectionnés. Bernard nous sert à l'aveugle en carafe un Coteaux Champenois, La Côte aux Enfants 2013 de Bollinger. Nous n'avons pas été enthousiasmés par ce vin, peut-être un effet du millésime 2013 ou une garde insuffisante pour patiner les tannins en finale?

Le Vin Jaune de Rolet du millésime 2002, encore un peu jeune, s'est bien entendu avec le Pécorino, et a plu aux amateurs de ce type de vin.

Nous terminons ce dîner avec une bouteille de Guiraud 2001 servie sous chemise. Tous ces amateurs passionnés ont bien situé l'appellation et fort apprécié ce vin qui commence à être de plus en plus séduisant.

P1080466

Rasteau : La Soumade : Fleur de Confiance 2006

La robe est assez profonde de couleur violine, très légèrement évoluée au bord du verre. Le bouquet est expressif et élégant avec des arômes de cerises légèrement kirschées, d'épices douces, de chocolat, de garrigue, et une touche de fruits noirs. L'attaque est bien en chair et veloutée, le milieu de bouche est ample et plein rehaussé de fruits avenants. La finale est allongée, tenue par des tannins légèrement fermes mais au contour enrobé, d'une bonne complexité et persistante, avec une ultime sensation très légèrement chaleureuse. Noté 16, même note plaisir



Languedoc : Terrasses du Larzac : Mas Jullien : Lous Rougeos 2015

assemblage : Carignan 60%, Syrah 40%

La robe est assez profonde avec un liseré de teinte sanguine. L'aération intensifie de séduisants arômes de cassis écrasé, de myrtilles, d'épices variées (dont le clou de girofle et la muscade), avec des notes de violettes et de fine réglisse. La bouche est riche et intense, les tannins fins et distingués se trament dans un centre dense et concentré, agrémenté de fruits intenses. La finale est longue, harmonieuse, d'un séduisant velouté de texture, expressive et persistante. Noté 17, note plaisir 16,5

P1080471

Coteaux Champenois : Bollinger : La Côte aux Enfants 2013

La robe est très soutenue de couleur rubis, et un peu décolorée au bord du disque. L'agitation dévoile des arômes de fruits rouges , et des notes florales. La bouche est souple et veloutée en attaque, un peu plus ferme dans un milieu de bouche fruité. La finale est un peu plus tannique, avec une chair mince, élancée, fraîche, assez fruitée, et une sensation légèrement crayeuse. Note potentielle 15,5, note plaisir 14,5



Arbois : Rolet : Vin Jaune : 2002

La robe est assez profonde de teinte orangée. Le nez est intense avec des arômes d'oranges mûres, de noix sèches, d'épices orientales ( curry dominant), et des notes florales. L'attaque est veloutée, le vin se développe dans un corps dense et ferme, rehaussée de fruits finement épicés. La finale est longue, encore virile dans son toucher de bouche, fraîche, d'un bon début de complexité et persistante . Noté 16,5, note plaisir 15



Sauternes : Château Guiraud 2001

La robe offre une teinte or très soutenue à légèrement ambrée. Le bouquet intense évoque l'abricot et la mangue rotis, les épices orientales, les dattes, les fruits secs, avec des notes de miel. La bouche est séduisante, avec une liqueur pure, dense, charnue , onctueuse, concentrée, relevée d 'expressifs fruits rôtis. La finale est longue, riche, avec une fraîcheur perceptible qui participe à l'équilibre, elle est très aromatique et très persistante. Noté 17,5 note plaisir 17

P1080472



Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire