Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

30 mars 2018

Chablis Dauvissat : Les Vaillons 2010, Givry : François Lumpp Crausot Blanc 2014, Groffier: Bourgogne Pinot Noir 2013

Voici les commentaires d'une série de vins provenant de la Bourgogne.

Nous avons souhaité commencer à déguster des vins de Vincent Dauvissat du millésime 2010. La bouteille de Chablis Les Vaillons 2010 nous a enthousiasmé dès maintenant, elle exprime toutes les qualités du terroir de ce cru dans le beau millésime 2010 dans cette région : palette aromatique expressive et déjà complexe, grande tenue en bouche, longue finale aromatique et d'une impeccable fraîcheur. Le vin était encore un ton au-dessus le lendemain. A attendre encore quelques années en toute sérénité.

Le Givry Crausot blanc 2014 de François Lumpp est fin, élancé, marqué par un profil longiforme, d'une bonne expression aromatique, et salin, ce qui exprime un terroir à dominante calcaire. Il s'est bien goûté lors des deux dégustations.

La bouteille de Bourgogne Pinot Noir 2013 du Domaine Groffier offre une séduisante palette aromatique. C'est un vin de construction longiligne, dotée d'une finale à l'acidité un peu vive portant l'empreinte du millésime.

Conditions de dégustation

Les vins ont été goûtés, comme d'habitude, en deux fois : une première dégustation après avoir ouvert et épaulé la bouteille une heure auparavant et une deuxième 24 heures plus tard, après conservation en cave fraîche (bouteille rebouchée).

 



Chablis Vincent Dauvissat : Les Vaillons 2010

WP_20180329_11_15_26_Pro

La robe de couleur or vif est brillante. Le nez d'une bonne intensité évoque les fruits blancs (pêches et poires) de légers agrumes ( oranges dominantes), avec des notes de fleurs blanches, de légères épices et de pralin. La bouche est bien en chair , riche, veloutée, presque grasse, ample , dense, rehaussée de fruits éloquents. La finale est longue, énergique, fraîche, dynamique, très aromatique persistante et saline. Noté 17,5 note plaisir 17



Givry : François Lumpp : Premier Cru : Crausot blanc 2014

WP_20180329_11_15_34_Pro

La robe de teinte jaune pale est brillante. L'aération intensifie des arômes de poires, de citrons, d'oranges (pulpe et peau), de fleurs d'oranger et de noisettes. L'attaque est délicate, finement charnue et veloutée, le vin se développpe dans une construction allongée d'une bonne plénitude, agrémentée de fruits mûrs et frais. La finale est élancée, tendue, fraîche aromatique et d'une honnête persistance, et ponctuée de notes salines. Noté 15, même note plaisir



Bourgogne : Groffier Pinot noir 2013

WP_20180329_11_15_30_Pro

La robe est assez soutenue de couleur pourpre. L'olfaction est expressive avec des arômes de cerises, de griottes, de roses, et des notes légèrement réglissées et d'élevage léger en arrière plan. La bouche est fraîche, fruitée, délicate, de construction longiforme (tannins fins enrobés par une chair fine). La finale est élancée, très fraîche (acidité un peu vive), mise en valeur par des fruits avenants et acidulés. Noté 14,5, même note plaisir


WP_20180329_11_15_42_Pro



Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire