Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 mars 2018

Dégustation de vins français du millésime 2007 à l'aveugle : troisième partie et fin

P1080140

Si l'on fait abstraction d'un vin déviant, cette dernière série a proposé pour ma part et quelques autres dégustateurs des vins excellents.

Le Mas Jullien 2007 nous a offert un profil séduisant, tant dans son expression aromatique que dans sa forme structurelle, tout en laissant entrevoir au dégustateur qu'il n'avait pas encore atteint son plateau de maturité.

La bouteille de Patrimonio 2007 du domaine Leccia était déviante (acescence). A revoir sur un autre flacon.

Le Châteauneuf du Pape Reine des Bois 2007 a un peu divisé les dégustateurs. C'est un vin très mûr, riche, avec à mon avis pas de sensation d'alcool rédhibitoire en finale.

Le Bandol 2007 du domaine Tempier est un belle réussite, c'est un vin complet, expressif, très velouté, bien construit et d'une belle allonge.

La bouteille de Madiran Bouscassé Vieilles Vignes 2007 a été bien appréciée par quasiment l'ensemble des présents. Le vin ne cache pas ses origines, puissant et énergique, mais avec un bel enrobage des tannins et une agréable palette aromatique qui le rendent aimable et très plaisant.

Il convient de signaler qu'un des participants a noté très sévèrement tous les vins ce qui a eu pour incidence d 'obtenir des moyennes relativement basses. Il faudra ajouter 0,8 à 0,9 point aux notes du classement ci-dessous pour aboutir à des évaluations plus cohérentes



  1. Pessac- Léognan : Haut Brion 2007 : 15,44

  2. Saint Emilion : Pavie Macquin 2007 : 15,38

  3. Confuron-Cotetidot : Vosne-Romanée les Suchots 2007 : 15,31

  4. Madiran : Bousacassé Vieillse Vignes 2007 : 15,25

  5. Terrasses de Larzac : Mas Jullien 2007 : 15,00



Languedoc : Terrasses du Larzac : Mas Jullien 2007

P1080137

assemblage : 40% Carignan, 40% Mourvèdre, 20% Syrah

La robe est profonde avec un liseré de couleur sanguine. Le nez est séduisant et expressif avec des parfums de cassis, de myrtille, d'épices variées, et des notes florales et de garrigue. La bouche est charnue, veloutée, dense, concentrée avec élégance et fruitée. La finale est longue, dotée d'une texture soyeuse, harmonieuse, aromatique et persistante. Noté 16,5, moyenne du groupe 15



Corse : Domaine Leccia : Patrimonio 2007

P1080135

100% Niellucciu

Le vin est acescent : bouteille défectueuse. Non noté, moyenne 12,7 pour ceux qui n'ont pas été rebuté par ce défaut.



Châteauneuf du Pape : Domaine de La Mordorée : Reine des Bois 2007

P1080139

assemblage : Grenache noir 80%, Mourvèdre 10%, Counoise, Syrah, Vaccarèse 10%

La robe est assez profonde de teinte pourpre. L'agitation accentue des arômes de cerises kirschées, de légers pruneaux, d'épices douces, avec des notes d'herbes aromatiques et de cacao. La bouche est bien en chair, riche, dense, ample, rehaussée de fruits épicés. La finale est longue, tenue par des tannins un peu plus sensibles, expressive, persistante, d'une bon équilibre malgré la richesse du vin. Noté 16,5, moyenne du groupe 14,25



Provence : Bandol : Domaine Tempier 2007

P1080133

assemblage : Carignan 0,75%, Cinsault 11,75%, Grenache noir 11,25%, Mourvèdre 74,5%, Syrah 1,75%

La robe est assez profonde de couleur sanguine. L'olfaction est bien ouverte et crémeuse avec des arômes de cerises noires, de cassis, de boite à épices, de fève de cacao, et une touche d'herbe aromatique. La bouche est veloutée, délicatement charnue, dense, corsée, agrémentée de fruits épicés. La finale est allongée, d'un séduisant velouté de texture, soutenue, fruitée, épicée, persistante et dotée d'une fraîcheur perceptible bienvenue. Noté 16,5, moyenne du groupe 14,75



Madiran : Bouscassé Vieilles Vignes 2007

assemblage : 95% Tannat, 5% Cabernet franc

La robe est saturée, avec un fin liseré de teinte sanguine. Le nez est net et expressif avec des arômes de cassis, de myrtille, d'épices variées, de fleurs séchées, et un élevage quasiment fondu, à peine perceptible. La bouche est autoritaire et solidement construite par des tannins tramés serrés enrobés d'une chair délicate et veloutée, relevée de fruits éloquents. La finale d'une très bonne allonge, d'un sérieux maintien (tannins fermes mais contour du grain poli) est fraîche, expressive et persistante. Noté 16,5, moyenne du groupe15,25

P1080138

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire