Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 février 2018

Bourgogne : Domaine Morey Coffinet : Chassagne-Montrachet 2015, et Givry : François Lumpp : Crausot 2014

WP_20180204_18_12_47_Pro

WP_20180204_18_13_03_Pro

Nous avons débouché des vins bourguignons pour accompagner divers mets : un vin blanc avec des noix de Saint Jacques, et un vin rouge avec un poulet fermier.

Lors de notre séjour bourguignon début février 2017, Thibault Morey (Domaine Morey Coffinet) nous avait fait goûter une série complète de ces vins du millésime 2015 en bouteille. Les vins avaient été ouverts deux jours auparavant pour un critique anglo-saxon, nous les avions dégustés à un niveau remarquable, tous climats confondus, avec les nuances et les caractéristiques propres de chaque climat. Cette dégustation fort didactique nous avait montré la grandeur du millésime 2015 en blanc comme en rouge.

J'ai donc ouvert récemment un Chassagne-Montrachet Village 2015 du Domaine Morey Coffinet, et le vin s'est montré délicieux dès la première dégustation, et encore plus subtil aromatiquement le lendemain (voir le commentaire)

La bouteille du Givry Creusot 2014 de François Lumpp nous a régalés dès la première dégustation. C'est un vin fin, élégant, soyeux, très fruité, allongé signant parfaitement le caractère calcaire de son terroir. Vingt-quatre heures plus tard, le vin n'avait pas bougé. En ce qui nous concerne, nous trouvons que les vins de François Lumpp se goûtent fort bien dès les premières années, et c'est ainsi que nous les boirons.

 

Bourgogne : Morey Coffinet : Chassagne-Montrachet "village" 2015

WP_20180204_18_12_53_Pro

La robe de couleur jaune pale est brillante. Le nez est expressif avec des arômes de poire, de pêche, d'épices orientales, de chèvrefeuille, et de noisette. La bouche est charnue, très veloutée, dense dès l'attaque, un peu plus ample dans un centre très fruité. La finale est longue, d'une impeccable fraîcheur adaptée au millésime, d'un avenant velouté de texture, aromatique, persistante et saline. Noté 16,voire un peu plus, note plaisir 15,5



Bourgogne : Givry : François Lumpp : Premier Cru Crausot 2014 (rouge)

WP_20180204_18_13_30_Pro

La robe est peu soutenue de teinte carmin. L'olfaction élégante et bien ouverte évoque les cerises mûres, les framboises, les roses fanées, de légères épices douces avec des notes de griottes et une pointe de réglisse. La bouche est délicate et soyeuse, les tannins très fins se trament dans un corps allongé assez dense, délicatement charnu, et très fruité. La finale est élancée, étirée par une juste fraîcheur, pure, soyeuse, dotée d'une palette aromatique expressive et persistante, calcaire et saline dans son ultime expression. Noté 15,5, même note plaisir

WP_20180204_18_13_00_Pro

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire