Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 janvier 2018

Les mets et vins du déjeuner de Noël

Le jour de la Nativité, les réunions familiales battent leur plein. Une deuxième table est proposée, avec un menu entièrement différent mais non moins intéressant...

Bis repetita placent! 

Comme pour le réveillon, les vins offerts le sont pour convenir au menu mais aussi aux goûts plutôt disparates des convives. Entre ceux qui ne veulent que du Champagne, ceux qui ne souhaitent que les vins rouges, nous tentons de proposer à la fois selon les desiderata et selon les mets.

Le menu est le suivant : 

WP_20180104_14_08_51_Pro[10753]

 

Tatin d'endives aux Saint Jacques et clémentines confites

P1070894

P1070896

 

Ris de veau crémés au maroilles

P1070897

Filet de boeuf et gratin de pommes de terre

Fromages et bûches de Noël (une à la façon forêt noire, l'autre au moka)

A noter que sur la bûche au chocolat et aux cerises nous avons vécu un accord fabuleux avec le Rivesaltes 75 de Chapoutier 

P1070892

 

 

Loire : Montlouis : Domaine de La Taille aux Loups : Rémus 2005

P1070898

La robe offre une teinte or soutenu. Le bouquet d'une bonne intensité évoque le coing, l'orange (fruits et écorce) les épices douces, avec des notes d'évolution (fruits secs) et truffes blanches. L'attaque est très veloutée, les sensations sont ascendantes, le centre est dense, bien étoffé, charnu, fruité et épicé. La finale est longue, bien dessinée, fraîche, dynamique, persistante, assez complexe et saline. Noté 16,5, note plaisir 16,5



Côtes du Jura : Domaine Pignier : à la Percenettte : Chardonnay 2014

La robe de couleur or très clair est brillante. Le nez est bien ouvert avec des arômes de poires , de fins agrumes, de fleurs blanches, et de très léger élevage en arrière plan. La bouche est délicate , veloutée, longiforme, dense, finement charnue et fruitée. La finale est élancée, fraîche, tonique, aromatique, d'une bonne persistance, légèrement calcaire et saline. Noté 16, note plaisir 15,5



Margaux : Prieuré-Lichine 2001

La robe est très soutenue de teinte rubis à orangée. L'agitation dévoile des arômes de cassis un peu évolué, de cerises, de légère épices, et un élevage pas encore complètement fondu (café et moka). L'attaque est veloutée à soyeuse, le vin très finement charnu se développe dans une construction allongée, avec un fruit discret. La finale, tenue par des tannins fermes, est fraîche un peu austère, avec une palette aromatique assez retenue, un peu plus épicée que fruitée, avec une pointe d'élevage en ultime sensation. Noté 14, même note plaisir.



Bordeaux Supérieur : Fleur Haut Gaussens 2003

une bouteille oubliée dans cette cave du Nord

Nous n'en attendions rien, et ce fut le cas : un vin décharné, très acide, tannique, et manquant donc d'équilibre.



Haut-Médoc : Potensac 2001

La robe est assez profonde de couleur sanguine à rubis. Le nez est expressif avec des arômes de cassis , de baies de sureau, de violettes, de fines épices, et en arrière plan un élevage quasiment fondu. La bouche de construction allongée, est délicatement charnue, plus dense dans un milieu de bouche fruité. La finale, tenue par des tannins encore un peu fermes mais enrobés, est fraîche et d'une bonne persistance aromatique. Note potentielle 16, note plaisir 15,5



Sauternes (Barsac) : Château de Myrat 2001

La robe offre une couleur légèrement ambrée avec des reflets oranges. Le bouquet intense évoque les agrumes finement rôtis (mandarines et oranges), les épices orientales, avec des notes de fruits secs, de champignons nobles et de miel. La bouche est bien dotée, charnue, dense et ample sans ostentation, rehaussé de fruits délicatement rôtis. La finale est droite, allongée, d'une très belle fraîcheur, élégante, élancée mais d'un bon maintien, assez complexe et persistante. Noté 16,5, note plaisir 16,5



Posté par Daniel S à 00:20 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire