Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 septembre 2017

Pauillac : Mouton Rothschild 2002, et Pontet Canet 2000 pour continuer le repas

Les échanges entre les participants sur la qualité des vins et des mets sont intenses, sans se départir de la cordialité et du plaisir de se retrouver. Globalement les avis sont concordants, et nous jouons plutôt sur les nuances en fonction de la nature des terroirs des différents vins présentés.

Pour accompagner la pintade aux cèpes, j'ai choisi deux vins de Pauillac : Mouton Rothschild 2002 et Pontet Canet 2000. Les vins sont servis à l'aveugle. L'accord a bien fonctionné, et la discussion a surtout été engagée sur la perception que nous avions de Mouton Rothschild 2002.



Après une première bouteille de Mouton Rothschild 2002 ( remarquable dans ce millésime ) ouverte en avril 2014 et mis en carafe cinq heures, j'ai souhaité faire découvrir ce vin à nos amis. A l'ouverture, la robe est légèrement évoluée, le vin est réservé du point de vue aromatique, énergique et serré en milieu de bouche, avec une finale comprimée, fraîche assez persistante. Je le mets en carafe. Deux heures plus tard, il est un peu plus détendu, sans arômes de bouchon pour moi.

Il est servi après quatre heures de carafe, nos trois invités n'observent aucune déviance aromatique, mais le vin n'a pas la chair, la plénitude, l'intensité aromatique, la grande allonge de la bouteille précédente. Une relative déception. Un vin trahi par son bouchon, sans être à ce stade touché par le TCA. Nos amis n'auront eu que l'esquisse de Mouton Rothschild 2002 dans leur verre. (voir le commentaire).

Pontet Canet 2000, mis en carafe deux heures, et déjà plaisant à l'ouverture s'est présenté pour ma part au niveau quasiment espéré. Il a offert le plaisir attendu et s'est bien marié avec le plat.

 

 

 

WP_20170824_18_51_29_Pro - Copie

Pauillac : Mouton Rothschild 2002

WP_20170824_18_50_46_Pro - Copie

La robe profonde de couleur rubis est très légèrement évoluée au bord du verre. Le nez d'une bonne expression évoque le cassis, les fines épices, avec des notes d'encens et de cèdre. La bouche est veloutée dense corsée par des tannins très serrés, enrobés par une chair fine, rehaussée de fruits noirs (cassis dominant) assez éloquents. La finale, d'une bonne allonge, est fraîche, autoritaire, (tannins encore sensibles) et persistante. Note plaisir 16



Pauillac : Pontet Canet 2000

WP_20170824_18_50_41_Pro - Copie

La robe est assez profonde à profonde de teinte rubis à légèrement sanguine.le bouquet est élégant et bien ouvert avec des arômes de cassis mûrs, de myrtilles, d'épices douces, de léger tabac, de graphite et d'encens. La bouche est très veloutée et charnua, le centre est ample, d' une élégante densité, dans un corps bien formé rehaussé de fruits éloquents. La finale est allongée, d'un bon maitien ( tannins enrobés), fraîche et persistante. Note potentielle 17, note plaisir 16,5



Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire