Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 août 2017

Champagne : Drappier : La Grande Sendrée 2006, et Buisson-Charles : Meursault Vieilles Vignes 2014 pour ouvrir le dîner

Les vacances sont aussi l'occasion de profiter de bons moments de table avec nos amis. Certains sont amateurs avertis, d'autres le sont de façon plus occasionnelle, mais nous sommes toujours très heureux de constater que le vin est un vecteur culturel qui facilite les échanges. Rapidement, les langues se délient et les évocations des grands moments de vie, les débats sur la vie politique prennent le relais sur l'oenophilie...

Les vins commentés ce jour ont été pris sur diverses mises en bouche (huîtres en gelée, rouleau de jambon au roquefort, verrines de fenouil à l'orange) et sur l'entrée - des paillassons de ris de veau de lait au curry.

P1020853

huîtres en gelée

 

 

 

Champagne : Drappier : la Grande Sendrée 2006

WP_20170810_16_53_47_Pro

Assemblage : 55% Pinot noir, 45% Chardonnay

La robe de couleur or vif est traversée par un cordon tempéré de bulles fines. Le nez est séduisant et expressif avec des arômes de fruits jaunes, de fins agrumes, de légères épices orientales avec des notes florales, d'amande, de petites baies rouges et de viennoiseries. La bouche est élégante, avec une texture veloutée, vineuse et d'une bonne densité dans un centre fruité tonifié par une fine effervescence de bon aloi. La finale est longue, d'une délicat toucher de bouche, harmonieuse, aromatique et persistante, avec des notes salines. Noté 17,5, même note plaisir.



Meursault : Buisson-Charles : Vieilles Vignes 2014

WP_20170810_16_53_51_Pro

Aéré positivement 1 heure 30 en carafe

La robe offre une teinte jaune pale avec des reflets or léger. L'olfaction avenante et bien ouverte évoque la poire, de fins agrumes, les fleurs variées (fleurs d'oranger et verveine) au premier plan, avec des notes de menthe fraîche et de noisettes. L'attaque est charnue et veloutée, le milieu de bouche doté de délicates rondeurs et d'une élégante densité est frais et très fruité. La finale est allongée, étirée par une impeccable fraîcheur, elle est aromatique (fruits et fleurs) et persistante avec des notes salines. Noté 15,5/16, note plaisir 15

WP_20170810_16_53_57_Pro



Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire