Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

07 juin 2017

Cos d'Estournel 1990, Clos des Lambrays 2008, et Suduiraut 1999

Le repas se poursuit avec un rôti de boeuf, des fromages et des desserts ( tartes au myrtilles et aux framboises et verrines à la panacotta, mousse au chocolat, et salade de fruits). Les vins suivant sont servis en carafe, à l'aveugle.

Cos d'Estournel 1990 est contaminé par les éthyl-phénols, mais pas suffisamment à ce stade du vieillissement pour que ce soit rédhibitoire. Ce défaut l'empêche d'exprimer toutes les qualités qu'aurait une bouteille saine.

Clos de Lambrays 2008 s'est gouté excellemment. Il n'a pas en finale l'acidité vive qu' ont assez souvent les vins bourguignons dans ce millésime. Il est soyeux et assez complexe.

Suduiraut 1999 est une belle réussite dans ce millésime 1999, il est assez richement doté, et botrytisé dans ce millésime considéré comme une bonne année.

Cette dégustation à l'aveugle donne lieu comme d'habitude à des conversations passionnées sur la perception des vins et leur situation, mais toujours dans l'humour et la bonne humeur.

 

 

P1070304



Saint Estèphe : Cos d'Estournel 1990

La robe est assez profonde de couleur grenat, légèrement tuilée au bord du disque. Le bouquet intense évoque les fruits mûrs (cerise et cassis dominant), les épices, l'humus, les feuilles mortes, avec des notes très légèrement animales. La bouchs est puissante, volumineuse, charnue , avec des tannins fondus, et assez fruitée. La finale allongée, d'un bon maintien (tannins enrobés), équilibrée, est assez complexe, mais avec ce petit manque de netteté (bien présent sur le verre vide) qui n'est pas rédhibitoire à ce stade, mais affecte néanmoins le vin. Note plaisir 15

P1070302

Bourgogne : Grand Cru : Clos des Lambrays 2008

La robe est peu soutenue de couleur rubis à légèrement orangée au bord du verre. Le nez est expressif avec des arômes de cerises, de fraises des bois, de griottes, de roses fanées, avec des notes d'encens, et de légère réglisse. La bouche est élégante, longiforme , d'une bonne densité, délicatement charnue , soyeuse, et fruitée, la finale est allongée, élancée, en conservant une texture soyeuse, fraîche (sans excès) persistante et assez complexe . Note plaisir 17


P1070303

Sauternes : Suduiraut 1999

La robe offre une teinte dorée soutenue. L'olfaction est intense avec des arômes d'abricot, de mandarine, d'épices orientales (dont le safran), avec des notes de fruits secs (dattes) et de miel. La bouche est onctueuse, bien en chair, ample et volumineuse, rehaussée de fruits d'un bon rôti. La finale est longue, dotée d'une fraîcheur perceptible, et d'une palette aromatique intense et persistante. Note plaisir 17

Posté par Daniel S à 07:16 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire