Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

27 mars 2017

Des vins sudistes dégustés ce dernier mois

Je commente aujourd'hui quelques vins sudistes qui ont été ouverts pendant ce dernier mois. Une première dégustation, après avoir débouché et épaulé la bouteille une heure avant le service, puis une seconde dégustation du reste de la bouteille  24 heures plus tard après conservation en cave fraîche.

Le Lirac Reine des Bois 2013 du Domaine de La Mordorée est issu d'une millésime un peu ingrat, le vin n'a pas le rayonnement des meilleurs millésimes, il est encore un peu austère surtout en finale, lors des deux dégustations, il faudra lui laisser un peu de temps en cave deux à trois ans encore pour le rendre plus aimable.

J'avais bien aimé le Corbières de Maxime Magnon Rozeta 2014. Un ami a souhaité me faire déguster la cuvée Campagnès dans le bon millésime 2012. Le vin s'est très bien comporté dès la première dégustation, et était encore meilleur le lendemain ( plus épanoui, avec des tannins moins fermes en finale). Il n'y a aucune urgence à déboucher ce vin dès maintenant pour ceux qui en possèdent.

Montcalmès 2008 est un vin fin, élégant, il n'a pas l'étoffe des meilleurs millésimes de cette propriété, avec une finale certes fraîche, sans l'allonge habituelle des vins de cette propriété, dont j'ai pu goûter quasiment tous les millésimes depuis 2004. Ce millésime 2008 me paraît avoir été bien difficile dans cette région.

P1060959

Lirac : Domaine de la Mordorée : Reine des Bois 2013

P1060956

La robe est assez profonde avec un liseré de teinte sanguine à violine. L'agitation libère des arômes de fruits noirs (cassis dominant) d'épice variées; de garrigue, avec des notes de cerises et de violettes. L'attaque est veloutée et assez charnue, le centre fruité est tenu par des tannins plus fermes. La finale, d'une bonne allonge et fraîche est légèrement tannique, fruitée et épicée, avec une petite pointe d'astrigence. Noté 15/15,5, note plaisir 14

 

 

 

P1060958

 



Corbières : Maxime Magnon : Campagnès 2012

P1060957

La robe est profonde de teinte violine. Le nez expressif et élégant évoque le cassis, la mûre, les épices (dont un léger poivre ) la réglisse, les herbes aromatiques, avec des notes florales et légèrement chocolatées. L'attaque est charnue, le vin est bien charpenté et dense avec des tannins enrobés, rehaussé de fruits gourmands et éloquents. La finale est allongée, d'un bon maintien (tannins un peu plus fermes), équilibrée, fraîche et persistante. Noté 16, voire un peu plus, note plaisir 15,5



Terrasses du Larzac : Montcalmès 2008

P1060955

La robe est assez profonde, de couleur violine au bord du verre. L'olfaction est expressive avec des arômes de petites baies noires, de cerises, de thym, d'épices, et des notes florales. La bouche est veloutée et délicatement charnue, un peu plus dense dans un corps fuselé, tenu par des tannins un peu plus fermes, agrémenté de fruits mûrs et frais. La finale est étirée par une nette fraîcheur, élancée, très finement charnue, d'une agréable persistante. Noté 15,5, même note plaisir



Posté par Daniel S à 00:08 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire