Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

07 mars 2017

Châteauneuf du Pape : Rayas : 2000, et Rossignol-Trapet : Chambertin 2009

La bouteille de Rayas 2000 a été ouverte et légèrement épaulée vers 9 heures et dégustée le soir vers 21 heures. J'ai trouvé cette bouteille contaminée par les ethyl-phénols. Le premier verre a été à peu près buvable, le second franchement rédhibitoire. Mon seuil de détection est peut-être trop bas, ou je fais plus attention à ce défaut ? Mon épouse ne m'a pas suivi sur cette perception.

Lors de notre passionnante et très cordiale visite, mardi 1er mars en fin de matinée, au Domaine Rossignol-Trapet à Gevrey Chambertin, nous avons été reçus par Nicolas qui s'occupe de la propriété avec son frère David. Après la dégustation de tous les vins produits du millésime 2015, Nicolas nous propose de goûter une bouteille à l'aveugle. Le vin laisse percevoir une palette aromatique un peu retenue, de la puissance et de l'énergie en bouche, avec une finale un peu comprimée. Il s'agit d'un Chambertin 2009, il nous offre le reste de la bouteille, aux deux tiers pleine et nous conseille de redéguster le vin, le soir. Nous stockons la bouteille rebouchée dans la cave voûtée et fraîche de notre gîte, et nous la regoûtons le lendemain soir. Le vin est exceptionnel, épanoui, avec un milieu de bouche qui évoque la boule sphérique élastique des meilleurs Petrus. Un vin qui restera dans notre Panthéon des très grandes bouteilles (voir le commentaire).

 

 

Châteauneuf du Pape : Rayas 2000

P1060864

dégusté à l'aveugle

La robe est assez profonde de couleur grenat à orangée au bord du verre. Le bouquet est intense avec des arômes de cerises kirschées, d'épices variées, d'herbes de Provence, de figues, d'olives noires, avec des notes d'oranges sanguines, chocolatées et animales. La bouche est richement dotée, charnue, dense, d'une bonne concentration avec des tannins fins, rehaussée de fruits épicés. La finale est longue, soyeuse, d'un bon maintien, persistante, complexe, avec toujours la présence de notes animales qui polluent la palette aromatique. Note potentielle 17,5 sur une bouteille saine.

 

 

 

 

Rossignol-Trapet : Grand Cru : Chambertin 2009

P1060870

La robe est soutenue à assez profonde, de couleur rubis à grenat. Le nez expressif évoque le cassis , les cerises noires, les épices douces, la réglisse, avec des notes de framboises, et une touche de cacao. La bouche est somptueuse, haute dès l'attaque, et monte rapidement en puissance dans un centre , très charnu et très velouté à soyeux, concentré, très sphérique (occupant tout le palais), rehaussé de très expressifs fruits finement épicés. La finale est très longue, bien en chair, harmonieuse, d'un remarquable maintien, tout en conservant un délicieux soyeux de texture ; elle est persistante, avec des notes salines et sanguines. Note potentielle 18,5/19, note plaisir 18

P1060872

 

Posté par Daniel S à 00:06 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire