Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 mars 2017

Clos Lalfert : blanc : 2011, Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : En Cailleret 2013, et Côte Rôtie : Jamet 2007

Notre séjour dans les vignobles s'est une nouvelle fois orienté vers ceux de Beaune et de Nuits.

Nous aimons beaucoup partager ces moments de rencontres et de convivialité avec nos amis Pascal et Isabelle, qui, passionnés de vins et de gastronomie également, nous rejoignent sur place. Nous logeons de préférence en gîte afin d'y pouvoir dîner à notre convenance et de partager ainsi des bouteilles.

Le premier soir de notre séjour, la fatigue de la route justifiait assez que nous restions dans notre logement. A cette fin, j'avais préparé des pigeons, j'avais acheté des entrées apéritives et un dessert.

Les vins blancs ont accompagné un pain surprise, de facture classique, puis des tranches de saumon marinées aux baies diverses.

Le Jamet s'est apprécié sur le pigeon.

Vin de France : Clos Lalfert : blanc 2011

P1060866

 

dégusté à l'aveugle

La robe de couleur or soutenu est brillante. Le nez intense évoque les pêches, la poire, les épices orientales (safran et cannelle), avec des notes d'oranges, d'herbes méditerranéennes, et de noisettes. La bouche est très veloutée, bien en chair, presque grasse, ample, d'un bon volume rehaussé de fruits mûrs, avec des élégantes notes d'évolution (épices variées). La finale est longue, restant charnue, avec une fraîcheur perceptible qui participe à son harmonie, elle est aromatique et assez complexe. Note plaisir 17

 

Chassagne-Montrachet : Morey Coffinet : En Cailleret 2013

P1060865

 

déjà très bon à l'ouverture, il était un ton au dessus le surlendemain. Un passage en carafe avant le service est conseillé pour ceux qui voudraient en boire

La robe or pale est brillante. L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de poire, d'orange, de fleurs blanches, de noisettes et des notes pierreuses. L'attaque est fraîche, tonique délicatement charnue, le vin prend de la consistance dans un centre fruité. La finale est allongée, tendue , fraîche, d'une bon maintien, dotée d'une palette aromatique (fruits et fleurs) persistante, elle est très saline dans son ultime expression. Noté 16,5, note plaisir 16

 

Côte Rôtie : Jamet 2007

P1060869

mis en carafe une heure trente avant le service

La robe est profonde avec un liseré de couleur sanguine à violine. Le bouquet est intense et séduisant avec des arômes de cassis, de mûres, de boîte à épices (dont un léger poivre), avec des notes florales (violettes) et finement lardées. La bouche est pure, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense et bien dessinée, enrobé d'une chair bien formée, relevé d'expressifs fruits épicés. La finale est longue soutenue, tout en conservant un avenant velouté de texture, harmonieuse (impeccable fraîcheur), et persistante. Noté 17, note plaisir 16,5

 

 

Posté par Daniel S à 00:06 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire