Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

26 janvier 2017

Pauillac : Duhart Milon 2002 et Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Duhart-Milon 2002 commence à se bien goûter et approche de son plateau de maturité, La bouteille a été aérée une bonne heure en carafe, et a satisfait les invités. On retrouve bien la grande finesse de tannins des vins de la branche Rothschild du château Lafite. Dans trois ou quatre ans, les bouteilles pourront être ouvertes sans mise en carafe.

Le premier millésime (2015) de La Fleur de Roques, petite propriété de quatre hectares à Puisseguin est une véritable réussite. Les vignes sont plantées sur la dalle de calcaire à astéries surmontées d'argile brune atteignant par endroit près d'un mètre d'épaisseur. Le terroir frais donne des vins à pH bas (3,46 pour ce millésime) ce qui permet des équilibres très satisfaisants dans les millésimes solaires.

Nous avons souhaité poursuivre avec les vins rouges sur le dessert : j'ai donc constitué un crumble de fruits rouges.

 

 

 

 

Pauillac : Duhart-Milon 2002

Duhart-Milon 2002

La robe est assez profonde de couleur sanguine à rubis au bord du verre. Le bouquet est net et intense avec des arômes de cassis écrasé, de fines épices douces, de cèdre, de tabac brun, et des notes de cerises et florales. La bouche est soyeuse, le vin se développe dans un corps fuselé dense, délicatement charnu très finement texturé, et fruité. La finale est allongée, d'une bon maintien ( tannins très fins et enrobés par une chair soyeuse) fraîche et persistante, et assez complexe dans l'esprit pauillacais. Noté 16/16,5, note plaisir 16

 Duhart Milon 2002

Puisseguin Saint Emilion : La Fleur de Roques 2015

Fleur de Roques 2015

100% Merlot

La robe est profonde de teinte sanguine. Le nez net et expressif évoque les cerises noires, les prunes, les mûres, nuancées d'épices délicates , et de notes florales. La bouche est très veloutée, le vin se développe (sensations ascendantes ) dans un centre dense et sphérique, agrémenté de fruits séduisants. La finale est longue, bien tenue par des tannins enrobés à peine sensibles, harmonisée par la belle fraîcheur inhérente au terroir, et dotée d'une expressive et persistante palette aromatique ( fruits et fines épices). Note potentielle 16,5, note plaisir 16

 

Posté par Daniel S à 00:25 - Bordeaux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire