Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 janvier 2017

Moulis : Château Poujeaux 2001 et Sauternes : Château d'Arche 1990

Les deux vins commentés dans ce billet ont été servis respectivement (Poujeaux 2001) avec un rôti de bœuf ( réalisant un accord classique) et avec une myriade de desserts ( îles flottantes, forêt noire, bûche maison, baba au rhum, et tarte au citron) pour le Château d'Arche 1990 (Sauternes) qui s'est le mieux accordé avec la tartre au citron.

Les vins ont été ouverts une heure avant le service, sans mise en carafe.

Le château Poujeaux 2001 est encore un peu austère, avec un léger manque de chair, une finale manquant d'envergure, une acidité un peu vive qui sont un marqueur d'un léger manque de maturité. Le vin devra être conservé encore pour pallier en partie ses quelques petits défauts.

Le château d'Arche 1990 (Sauternes) n'est pas doté de la grande richesse des meilleurs vins du millésime 1990, s'il apparaît un peu moins concentré et moins dense, il gagne en fraîcheur, ce qu'il perd en puissance, et offre un vin bien équilibré et plus facile d'accès aujourd'hui que ses congénères.

 

P1010528

Moulis : Château Poujeaux 2001

la robe est assez profonde, de couleur rubis à grenat. Le nez est ouvert avec des arômes de cerises, de cassis, de fines épices et des notes de légère réglisse. La bouche est souple, finement charnue, plus haute que l'attaque dans un centre tonique et fruité. La finale d'une allonge normale, tenue par des tanins plus sensibles, est très fraîche (acidité un peu vive), fruitée et légèrement épicée. Noté 15, note plaisir 14,5

 

Poujeaux

Sauternes : Château d'Arche 1990

La robe offre une teinte or très vif. Le bouquet évoque l'abricot, la mangue, les épices orientales (safran et léger curry) , les fruits secs avec des notes de légère cire et de miel. L'attaque est charnue et onctueuse, le vin prend de l'ampleur et une élégante concentration dans un milieu de bouche rehaussé de fruits finement rôtis. La finale est longue, bien équilibrée par une fraîcheur sous-jacente, soulignée par une palette aromatique persistante et d'une bonne complexité. Noté 17, même note plaisir

arche

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:25 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire