Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

17 janvier 2017

Riesling : Trimbach : Frédéric-Emile 2001 cuvée du 375 ième anniversaire et Crozes-Hermitage : Graillot 2005

Je commente cette semaine quelques vins qui ont été bus durant les fêtes de fin d'année 2016. Les deux vins du billet du jour ont accompagné très correctement respectivement des boudins blancs artisanaux et un coq au vin.

Les vins ont été ouverts une heure avant la dégustation et n'ont pas été mis en carafe.

J'ai goûté quatre à cinq bouteilles de la cuvée Frédéric-Emile 2001 du trois cent soixante quinzième anniversaire du Domaine Trimbach depuis 7 ou 8 ans. J' ai toujours trouvé que la finale manquait de punch et de dynamisme, cette dernière bouteille n'a pas dérogé à mes sensations précédentes. Je lui préfère la cuvée classique du même millésime.

La bouteille de Crozes-Hermitage 2005 d'Alain Graillot s'est très bien goûtée, la conservation sous verre lui a apporté un bon fondu des tannins qui était nécessaire pour rendre ce vin très plaisant et aimable. Un fond de bouteille goûté le lendemain a montré un vin évolué et même un peu fatigué. Ce vin est à boire sans mise en carafe, à mon avis.

 

 

Alsace : Trimbach : Frédéric-Emile 2001 : cuvée du 375 ième anniversaire

 

P1060385

La robe or vif est brillante . Le bouquet expressif évoque le naphte (verre au repos), l' agitation libère des arômes d'oranges, de légères mirabelles, d'épices orientales, avec des notes fumées. La bouche est riche, presque grasse, charnue, ample et concentrée rehaussé de fruits. La finale est autoritaire tout en restant veloutée, persistante ( très épicée et fruitée) avec néanmoins un léger manque de tonus et de dynamisme. Noté 16, même note plaisir

 

Crozes-Hermitage : Alain Graillot 2005

P1060383

La robe est assez profonde, de couleur pourpre à sanguine. Le nez est intense et avenant avec des arômes de cassis, de baies de sureau, de cerises, d'épices variées (dont un léger poivre) et des notes fumées. La bouche est très veloutée à soyeuse, les sensations sont ascendantes, le vin est plus dense et corsé dans un centre relevé de fruits épicés. La finale est allongée, élancée, tenue par des tannins un rien plus fermes, mais bien enrobés, d'une bonne fraîcheur, et persistante ( fruits noirs et nombreuse épices). Noté 16, même note plaisir

 

 

Posté par Daniel S à 00:25 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire