Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 janvier 2017

Des vins blancs bourguignons (Côte Chalonnaise et Saint Aubin) à l'aveugle (2)

Nous avons pu observer des différences notables dans la perception des vins dégustés. La question de l'aération (mise en carafe ou pas) ne trouve pas de réponse évidente. Une majorité de vins ont bien supporté l'aération d'une heure à une heure et demi en carafe et nous ont offert un très bon profil structurel et aromatique. Deux autres (Crausot 2014 : François Lumpp, et Les Margottés 2012 : Vincent Dureuil-Janthial) sont restés renfrognés et discrets. Les légères sensations soufrées (l'angoisse de l'oxydation prématurée reste encore bien réelle chez certains viticulteurs de cette région) à l'olfaction en étaient la cause principale. Les restants (un tiers environ) des carafes de ces deux vins ont été conservés en cave très fraîche et regôutés le lendemain. Les vins se sont enfin livrés, on peut même dire métamorphosés.

Crausot 2014 (commenté hier) nous offre une palette aromatique séduisante (poire, citron mûr, fleurs variées, fines épices, noisettes), une bouche délicatement charnue, droite, pure, d'une bonne densité, allongée, fraîche et saline.

Les Margottés 2012  propose un nez séduisant et ouvert de fins agrumes, de poire, de verveine, de fleurs d'orangers, d'épices douces, et en bel élevage en arrière plan. Une bouche charnue, presque grasse, très veloutée, dense et assez sphérique, très fruitée, avec une belle allonge, harmonieuse et persistante.

 

Voilà deux vins à ne pas ouvrir avant quatre ans à six ans (pour le plus jeune) pour en profiter pleinement.

 

 

Rully : Vincent Dureuil-Janthial : Premier Cru : Les Margottés 2012

L'agitation libère de légers arômes de tilleul, de camomille et de fruits blancs un peu engoncés dans un élevage soutenu et une légère sensation de soufre. La bouche est droite, linéaire, manquant de relief, dotée d'une palette aromatique discrète, et d'une finale d'une bonne fraîcheur qui manque de souffle. Note plaisir 11, moyenne du groupe 12

 P1060509

Montagny : Charton-Vachet : Premier Cru : Les Jardins 2014

Une légère réduction s'estompe à l'aération qui dévoile des arômes de fleurs séchées, de pêches, d'agrumes et d'écorces d'oranges avec de légères notes épicées. La bouche est bien en chair et veloutée en attaque, le vin prend de l'ampleur et de la plénitude dans un centre fruité. La finale est fraîche, allongée, dynamique avec une palette aromatique une peu moins expressive que dans la première partie de bouche. Note plaisir 15, moyenne du groupe 14,41

P1060513

 

P1060512 - Copie

 

Pouilly-Fuissé : J.A Ferret :Tournant de Pouilly : Cuvée Hors-Classe 2010 : pirate

L'olfaction, assez expressive, évoque les agrumes mûrs, les fruits jaunes ( prunes) les épices douces ; avec des notes fumées et de noisettes légèrement grillées. La bouche est charnue, presque grasse, dense et volumineuse, rehaussée de fruits mûrs. La finale est longue, soutenue, harmonieuse, fraîche, avec un persistance qui gagne en intensité lors de la deuxième dégustation. Note plaisir 16,5, moyenne du groupe 15,82

P1060513 - Copie

 

 

Posté par Daniel S à 00:25 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire